http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

#littérature
le 20-04-2019 07:13

LA CHAMBRE DU MILIEU

L'ouvrage explicite la dimension à la fois symbolique et pratique de la chambre du Milieu, qui est celle dans laquelle les Maîtres Maçons se réunissent pour prendre, à l'unanimité de cœur, les décisions essentielles concernant la vie de la Loge.     De nombreuses questions se posent : pourquoi une telle dénomination ? Quelle est la nature symbolique du Milieu où l'on trouve cette chambre ? Qui y accède et comment ? Qu'y fait-on ? Quel est le sens du tableau spécifique qui l'orne ? Pourquoi l'étoile de la Sagesse brille-t-elle en ce lieu ? N'est-ce pas en son sein que l'on retrouve la parole perdue ? Quel est donc son secret ?     Aucun ouvrage à ce jour n'était allé aussi loin dans l'étude et l'explication de ce qui n'est pas seulement un lieu du temple mais est aussi un symbole fondamental de celui-ci, puisqu'il révèle l'essence même de la fonction de Maîtrise et du travail en Loge des initiés.Après un carrière dans la finance internationale, Marc Steinberg se consacre désormais à la rédaction d'ouvrages sur les symboles du temple maçonnique afin d'en expliciter le contenu et la portée...
 


 
 
le 23-03-2019 06:11

ÉSH MÉTŠARÉF

La littérature kabbalistique compte peu de traités posant des fondements métaphysiques et théologiques permettant de réunir la Kabbale et l'Alchimie. Toutefois, un texte, l'Esh métsaref (le feu de l'alchimiste), écrit entre la fin du 16ième et le début du 17ième, par un kabbaliste juif italien, établit cette mystérieuse et difficile relation. L'original, écrit en hébreu ou en araméen, est perdu. Mais, Christian Knorr von Rosenroth (1636-1689) en possédait un exemplaire, dont il a reproduit la majeure partie dans son œuvre latine intitulée Kabbala denudata seu doctrina Herbraecorum transcendentalis et metaphysica theologica. Les trois volumes de cette œuvre ont été imprimés à Sulzbach, par Abraham Lichtenthaler respectivement en 1677, 1678 et 1684.     L'Esh métsaref est un surprenant compendium kabbalistique sur la dimension transcendantale des mystères alchimiques. Il révèle une subtile relation entre la signification symbolique des métaux et la dimension spirituelle des dix séphiroth. La signature kabbalistique de ce traité apparaît à travers une large utilisation de la guématria et de carrés magiques pour chacun des métaux.     Cette nouvelle traduction proposée, par Georges Lahy, est basée sur le texte latin de von Rosenroth, contenue dans le volume 1 de la Kabbala denudata. Enrichi de nombreuses annotations, le texte retrouve ainsi sa dimension hébraïque.
 


 
 
le 18-02-2019 11:12

LE LIVRE SECRET DE JESHUA - TOME 1

Voici le premier tome d'une œuvre depuis longtemps très attendue : La restitution de la vie intégrale du Christ-Jésus par la consultation détaillée de la Mémoire Akashique...Après plusieurs années de travail, Daniel Meurois, dont on connaît notamment De Mémoire d'Essénien et Le Testament des trois Marie, nous livre ici, sous la forme d'un récit témoignage, une véritable épopée initiatique tout aussi fascinante qu'inspirante.
 


 
 
le 02-02-2019 08:04

LA COQUILLE D'OR

Laurent, pèlerin de notre époque sur le chemin de Compostelle , se retrouve sans le savoir, sur les mêmes pas que Michel, Chevalier du 15ième siècle. Un parallèle, dans lequel tout leur périple, leur motivation et leurs émouvants retours en arrière.     Vous marcherez avec Laurent, partagerez ses aventures et ses préoccupations contemporaines. Avec Michel, vous baignerez dans les intrigues Armagnac-Bourguignonnes pour aller ensuite guerroyer avec Jeanne d'Arc jusqu'à la victoire finale de Castillon.     Vous rejoindrez Jean Baptiste Savin grognard de Napoléon à Compostelle, le suivrez jusqu'à Moscou et découvrirez, grâce à une mystérieuse coquille en or retrouvée,  l'intrigue politico-familiale qui relie ces deux personnages et son épilogue sur les bords de la Néva à St Pétersbourg en 2017 !     Les confidences, les sentiments, la sensibilité, l'Amour et la poésie sont présents tout au long d'une lecture fluide et enrichissante à chaque époque.     Et pour une conclusion étonnante !
 


 
 
le 05-01-2019 07:14

ICONOGRAPHIE DU RITE ÉCOSSAIS RECTIFIÉ

Les tableaux de grade du Rite Ecossais Rectifié s'inscrivent dans la grande tradition des livres d'emblèmes. Née au 16ième siècle, elle est porteuse d'un fonds de connaissances pratiques, philosophiques et symboliques remontant à l'Antiquité.     Chacun des tableaux est constitué d'une illustration et d'une devise écrite en latin qui ne peuvent se comprendre sans faire référence à cette historicité. Celui du grade d'Apprenti montre une colonne brisée et tronquée portant l'inscription adhuc stat ; son homologue pour le grade de Compagnon représente une pierre cubique, sur l'une des arêtes de laquelle est posée une équerre avec ces mots : dirigit obliqua.     Enigmatique pour qui ne possède pas les clés de lecture indispensable, le sens de ces illustrations symboliques s'éclaire grâce à l'érudition de Thomas Grison qui expose de manière claire ce qui a motivé leur mise en forme. Il démontre que ces tableaux sont une sorte de résumé de ma démarche spirituelle propre au Rite Ecossais Rectifié, et une invitation à travailler sur la pierre en se rectifiant, afin de se connaître soi-même et découvrir le chemin menant à la divinité...Le présent tome complète l'analyse des tableaux de grade spécifiques au Rite Ecossais Rectifié. Après ceux d'Apprenti et de Compagnon présentés dans le premier tome, ceux de Maître et de Maître écossais de Saint André sont ici analysés et commentés de manière approfondie afin d'en dégager la signification initiatique.     L'étude de Thomas Grison fait apparaître une progression pédagogique, conçue au 19ième siècle par les fondateurs du rite Rectifié, en particulier Jean-Baptiste Willermoz. Les illustrations ainsi que les instructions latines visibles sur chaque tableau donnent un enseignement un peu plus poussé à chaque étape, tout en approfondissant celui dispensé antérieurement. Tout le travail consiste pour l'adepte à tenter de faire mourir la mort en soi afin que la vie soit enfin victorieuse.     La postface de Jean-Jacques Duhayon met en perspective l'interprétation de ces deux tableaux en rappelant la caractéristiques spécifiques du Régime Ecossais Rectifié, en particulier sa dimension christique...
 


 
 
le 15-12-2018 07:38

LES FÊTES INITIATIQUES DES DEUX SAINT JEAN

La tradition maçonnique a fort heureusement préservé la commémoration des fêtes des deux Saint Jean. Célébrées lors des solstices d'hiver et d'été, elles rythment l'année et le travail rituels des loges. La référence à deux saints chrétiens, le Baptiste et l'Evangéliste, ne doit pas faire oublier ce que ces deux fêtes doivent à la tradition initiatique la plus ancienne, marquée par la transmission de la Lumière et la formulation du Verbe.     Pour comprendre pourquoi et comment ces deux moments particuliers de l'année que sont les deux solstices doivent être ritualisés, il s'avère nécessaire de remonter le fil de la tradition initiatique, lequel conduit notamment vers le dieu romain Janus, les signes astrologiques du Cancer et du Capricorne, et le principe de la sacralisation du temps par le rite.     la possession de ces clés traditionnelles éclaire la figure symbolique des deux Jean et fait percevoir pourquoi leur fête consacre l'ouverture des portes rituelles de l'année maçonnique...Associées aux deux temps forts de l'année que sont les solstices, les fêtes de la Saint-Jean rythment l'année maçonnique et lui donnent son unité : au solstice d'hiver, le 27 décembre, jour de Jean l'Evangéliste, la lumière tend à disparaître, et l'enjeu du rituel de fête est la renaissance du feu dont dépend l'émergence de l'année nouvelle ; au solstice d'été, le 24 juin, jour de la Saint-Jean Baptiste, le soleil parvient à son apogée et la lumière rayonne. Elle est accueillie et célébrée par un grand feu de joie auquel est offert le travail de l'année. Le saut du feu régénère la puissance d'action de la loge, de même que le banquet, rite central des fêtes solsticiales et moment de plénitude, nourri par le feu de l'amour fraternel et illuminé par la lumière de Jean.     Comprendre le sens essentiel de ces deux fêtes indissociables qui conduisent de la lumière secrète à la lumière révélée est le but de cet ouvrage...Féru d'histoire et de symbolisme, Jean-Patrick Dubrun signe ici son second ouvrage dans la collection Les Symboles Maçonniques. Il a préalablement publié chez MdV Editeur, dans la collection Voir l'essentiel, une traduction entièrement renouvelée du Serpent Vert de Goethe, accompagnée de commentaires.
 


 
 
le 01-12-2018 07:17

L'INVENTION DE DIEU

Comment un dieu parmi d'autres est-il devenu Dieu ? Telle est l'énigme fondatrice que cette plongée aux sources du monothéisme se propose d'élucider en parcourant, sur un millénaire, les étapes de son invention.     D'où vient ce dieu ? Quels étaient ses attributs et quel était son nom avant que celui-ci ne devienne imprononçable ? Sous quelles formes était-il vénéré ? Pourquoi les autres divinités déchurent-elles ?     A la lumière de la critique historique, philologique et exégétique et des plus récentes découvertes de l'archéologie et de l'épigraphie, Thomas Römer livre les réponses d'une enquête passionnante sur les traces d'une divinité de l'orage et de la guerre érigée, après sa "victoire" sur ses rivaux, en dieu unique, universel et transcendant...Thomas Römer spécialiste mondialement reconnu de l'Ancien Testament, il occupe la chaire "Milieux bibliques" du Collège de France ; il est également professeur à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Lausanne.
 


 
 
Chargement des articles suivants..
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......