http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 23-01-2010 20:34

LE MOT DU WEBMASTER

BONJOUR LES AMI(E)S VISITEURS ET VISITEUSES
LE WEBMASTER RENTRE DANS LE SILENCE POUR UNE SEMAINE...
 


 
 
le 23-01-2010 08:59

ABSOLOM 2022

En franchissant le seuil de la prison du futur, laissez toute espérance. Nul n’entendra plus jamais parler de vous : vous êtes déjà mort !    Dans la prison du futur, l’évasion est possible. Survivre n’est guère plus facile. Condamné à perpétuité, John Robbins va devoir se battre pour faire triompher la justice et recouvrer la liberté.    Survivant au milieu de deux groupes de bannis, les uns civilisés, les autres revenus à l’état sauvage, un soldat déchu veut faire éclater sa vérité.    Amatrice de science-fiction depuis sa plus tendre enfance, la productrice Gale Ann Huro, s’enthousiasme pour le roman The Penal Colony et décide aussitôt de le porter à l’écran.    Quelques maquettes sophistiquées, 1 000 costumes agrémentés de gadgets, des visages zébrés de peintures de guerre pour un univers de cauchemar.    Ne pouvant s’offrir les services d’un comédien expérimenté, spécialisé dans les rôles de « gros bras », la production fixe son choix sur Ray Liotta.    Réalisateur chevronné, Martin Campbell, fait son apprentissage au sein de Swinging London des années 1960, et débute comme caméraman pour une chaîne de télévision, puis dirige quelques épisodes de séries populaires, comme les Professionnels. Il réalise trois longs-métrages pour le grand écran qui ne connaissent qu’une diffusion limitée (The Sex Thieve, Three For All, Eskimo Nell). De 1977 à 1986, Campbell poursuit ses travaux télévisuels, puis il s’installe aux Etats-Unis où il a l’opportunité de diriger la Loi criminelle, un thriller haletant qui lui ouvre les portes de la notoriété. Il a depuis singé Sans aucune défense, a assuré la réalisation du premier James Bond interprété par Pierce Brosman (Golden Eye) et donné au mythe de Zorro les traits d’Antonio Banderas (le Masque de Zorro).
 


 
 
le 22-01-2010 07:48

BESSIE SMITH

C’est au début des années vingt que le blues partira à la conquête des mélomanes américains. Grâce en tout premier lieu à des femmes, celles que les critiques nommeront les chanteuses de blues classique. En ce sens qu’elles se situeront entre blues rural et urbain. La plus grande d’entre elles s’appelle Bessie Smith. « L’Impératrice du blues ».    Née en Géorgie, Ma Rainey a été la première étoile du blues. Débutant dans les « Minstrel Shows » au début du 20ième siècle, elle devait rester fidèle au style si typique du Deep South.    De Louis Armstrong à James P. Johnson, en passant par Joe Smith et Buster Bailey, Bessie Smith a bénéficié des meilleurs musiciens de l’époque lors des sessions pour Columbia. Grâce, pour une large part, à Fletcher Henderson.
 


 
 
le 21-01-2010 07:26

LABOURD EN PAYS BASQUE...

64 – Pyrénées Atlantiques, Hendaye du 27 au 30 décembre 2009

 


 
 
le 20-01-2010 08:47

LE FIL A PLOMB ET LA PERPENDICULAIRE

LA CONSTRUCTION DU CŒUR CONSCIENCE DE L'INITIÉ...

Pour élever le Temple en prolongeant l’œuvre du Grand Architecte de l’Univers, une loge maçonnique se doit de trouver l’axe qui structure et réunit. C’est à cette condition que la construction sera harmonieuse. De même, le mode de vie d’un Frère se construit autour du centre qu’est la vie rituelle sans renier sa dimension quotidienne. Discerner l’essentiel, éveiller le centre vital et vivre suivant l’axe qui concilie les deux termes, c’est ce à quoi invitent Fil à plomb et Perpendiculaire.Enseignant et traducteur, Joseph Noyer travaille sur les symboles maçonniques depuis plus de 20 ans…
 


 
 
le 19-01-2010 08:23

LE VOYAGE PAR LA MONNAIE - LEMPIRA

Le lempira hondurien est la monnaie officielle du Honduras. La devise a été introduite en 1931, afin de remplacer le peso. Code ISO 4217 HNL.    Cette monnaie se nomme ainsi en hommage au cacique Lempira du peuple lenca, un chef amérindien qui lutta contre les Espagnols. C'est un héros national et il figure sur le billet d'1 lempira (de couleur rouge) et sur la pièce de 50 centavos.    Pièces de monnaie actuellement en circulation au Honduras.
 


 
 
le 18-01-2010 08:36

W COMME WADI MOUSSA - JORDANIE

Ce site jordanien classé au patrimoine mondial de l'UNESCO fait partie des sept nouvelles merveilles du monde. Mais au-delà de cette ville perdue au milieu d'un canyon, d'autres expériences époustouflantes vous attendent : l'époustouflante Trésorerie vieille de 2 000 ans, l'étroite gorge du Siq et l'ascension jusqu'au monastère Ad-Dayr. Le Haut-Lieu du sacrifice est un autre site qui ne manquera pas de vous étonner...

 


 
 
le 17-01-2010 07:49

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES

 


 
 
le 16-01-2010 07:20

STARMAN

Venu de l’espace, un extraterrestre prend l’apparence du défunt mari de la belle Jenny. L’amour naît de cette incroyable rencontre…    Une jeune veuve qui n’a pas encore assumé son deuil, un extraterrestre qui (re)découvre l’humanité : les joies et les peines, la haine et l’amour.    Il est venu d’une galaxie très, très lointaine. Il possède des pouvoirs que nous ne pouvons pas imaginer. Il va devoir faire face à la seule force de l’univers qu’il ne maîtrise pas encore : l’amour.    Le projet Starman a en fait vu le jour en même temps que celui d’E.T. au tout début des années 1980. La Columbia doit choisir entre deux scénarios, très proches l’un de l’autre.    Quand trois grands spécialistes des effets spéciaux et les techniciens d’Industrial Light 6 Magic de George Lucas conjuguent leurs talents.    Né le 15 janvier 1948, John Carpenter reçoit, à l’âge de 8 ans, une caméra 8 mm des mains de son père et commence à concevoir ses propres films, tous orientés vers le fantastique. Il publie trois exemplaires d’un fanzine intitulé Fantastic Film Illustrated, puis entre dans une école de cinéma, l’USC. Avec la complicité d’un camarade de cours nommé Dan O’Bannon, il échafaude Dark Star, un travail de fin d’études qui devient un long métrage professionnel. Il dirige Assaut (1976), qui acquiert immédiatement le statut de film culte. Il connaît le succès avec Halloween, Fog, puis New York 1997. Insaisissable, il alterne ensuite films de major et productions indépendantes, succès et bides, sans jamais vendre son âme au diable ni perdre son image de marque.
 


 
 
le 15-01-2010 08:39

EDDIE LANG ET JOE VENUTI

Eddie Lang et Joe Venuti formeront le premier grand duo guitare-violon de l’histoire du jazz. Alliant à l’esthétique de Chicago la musique typique de Broadway, ils aideront pour beaucoup, avec Beiderbecke et Trumbauer, à faire de l’ensemble de Paul Whiteman un authentique orchestre de jazz. Eddie Lang, en outre, a prouvé à maintes reprises qu’il était un grand guitariste de blues.    A l’initiative du label Okeh, Eddie Lang oubliera un temps le jazz joué à New York pour se plonger dans les délices de la musique sudiste, avec Lonnie Johnson.    En 1924, Eddie Lang joue avec les frères Dorsey, puis il entre dans l’orchestre de Red McKenzie, avec lequel il se rendra à Londres, pour jouer et enregistrer. avec Lonnie Johnson et King Oliver, il a été l’un des premiers guitaristes capables d’improviser, grâce à une très grande connaissance technique de l’instrument.
 


 
 
le 14-01-2010 07:48

LES ANNEES QUATRE VINGT DIX - 1997

1997 : Coup d'État militaire en Turquie en février - Les troupes de l’AFDL entrent à Kinshasa. Victoire de Laurent-Désiré Kabila au terme de plusieurs semaines de combat au Zaïre, qui (re)devient la République démocratique du Congo ; Coup d'État en Sierra Leone, durant la guerre civile, qui oblige à l'exil le président élu Ahmad Tejan Kabbah. Johnny Paul Koroma est libéré en mai - Massacre de Bentalha, village a 20 km dans la banlieue d'Alger. Plus de 800 morts en une seule nuit en septembre - Prise du pouvoir par la force par Denis Sassou-Nguesso au Congo (Brazzaville) en octobre – Attentat islamiste meurtrier contre des touristes à Louxor : 68 morts en novembre…
 


 
 
le 13-01-2010 08:04

LES MUSICIENS FRANCS-MACONS AU TEMPS DE LOUIS XVI

Collection dirigée par René Le Moal...
La musique est essentielle en franc-maçonnerie. Elle seule peut suggérer l’inexprimable, rendre intelligible le symbolisme, enrichir la perception du sacré. Elle est la représentation de ce qui est transfiguration ou transcendance. Elle signifie la mesure ou la tempérance qui régissent le comportement de l’initié. elle exalte les valeurs fondamentales de la fraternité.    Aussi les loges se sont-elles très tôt dotées d’une colonne d’harmonie, un orchestre de frères pour accompagner et compléter le rituel. Composée d’instruments à vent, cette formation s’enrichira plus tard d’un piano qui parfois la remplacera. A chaque instrument – clarinette, hautbois, cor de basset, basson, violoncelle, etc. – son rôle précis lors des différentes cérémonies.    Au temps de Louis XVI, la période étudiée par Pierre-François Pinaud, les musiciens francs-maçons, au nombre de 342, déployaient également leurs talents en ville, dans des salons privés où se produisaient des orchestres soutenus par des mécènes, ducs ou fermiers généraux, eux-mêmes initiés, ou encore dans des sociétés de concert où venaient la Reine et parfois le Roi.    Quelles œuvres jouait-on et qui les jouait ? Côté compositeurs, une grande variété, et pas seulement les frères Mozart, Haydn ou Rameau. Les exécutants étaient des frères professeurs ou maîtres de musique, souvent propriétaires de leur charge. Pierre-François Pinaud dresse la liste précise des uns et des autres, avec les indications biographiques et géographiques nécessaires, ainsi que le nom de leur(s) loge(s) d’appartenance.    Des détails vont surprendre : ainsi, le château de Versailles abritait plusieurs loges actives en matière de musique… Des loges initièrent des castrats comme Josephini ou Crescentini, qui bénéficiaient d’un respect inimaginable ailleurs. Des noms familiers surgissent au fil de l’étude et du dictionnaire qui la complète : Gossec, grand maître de la symphonie concertante, Yost, père de l’Ecole française de clarinette, Saint-Georges, un Antillais qualifié de Mozart français, Giroust, auteur de la messe du sacre de Louis XVI, Devienne… Tous étaient francs-maçons et ne s’en cachaient pas…
 


 
 
le 12-01-2010 05:14

LE VOYAGE PAR LA MONNAIE - COLON

Le colón (aussi écrit colon en français) est la monnaie officielle du Costa Rica (code ISO 4217 : CRC). Il est subdivisé en 100 centimes (céntimos).    Le colón costaricain a été nommé d’après le navigateur Christophe Colomb (Cristóbal Colón en espagnol).    Les pièces: 5, 10, 25, 50, 100, 500 Colons et Les billets :1000, 2000, 5000, 10 000 Colons.    Le cólon costaricain flotte librement sur les marchés monétaires.    Billet de 10 colon émis par la Banco Central de Costa Rica en 1988.
 


 
 
le 11-01-2010 07:43

K COMME KERAK

KERAK, JORDANIE...
Ancienne forteresse croisée encore entourée des fortifications de la vieille cité, Kérak s'élève à 900 mètres au-dessus du niveau de la mer. Aujourd'hui, cette ville d'une population d'environ 170 000 personnes présente encore divers bâtiments ottomans restaurés du 19è siècle et offre de nombreux restaurants, hôtels et autres services. Mais c'est sans conteste le château de Kérak qui domine.    La ville est construite sur un plateau triangulaire, le château étant sur la pointe sud. Le château mesure 220 m de long sur 125 m de large à l'extrémité nord et sur 40 m de large à l'extrémité sud où une étroite vallée creusée par un fossé le sépare de la colline attenante, bien plus élevée, qui fut jadis la position d'artillerie préférée de Saladin. Dans tout le château, il est très facile de distinguer la maçonnerie sombre et grossière des Croisés, des blocs de calcaire plus légers et soignés utilisés ultérieurement par les arabes...
 


 
 
le 10-01-2010 04:24

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES

 


 
 
le 09-01-2010 08:14

PLANETE HURLANTE

En 2078, sur Sirius 68 dévastée par la guerre, une poignée de survivants doit affronter une horde de petits robots tueurs autonomes. Partisans et opposants à l’exploitation du minerai local n’en finissent pas de s’affronter. les survivants des deux camps vont cependant devoir s’unir face à un nouvel ennemi.    Joseph Hendricksson pensant faire partie des quelques survivants humains de sa planète, mais se doute-t-il qu’il est peut-être bien… L’unique ?    Impossible à adapter, Philip K. Dick ? Pas pour Dan O’Bannon, qui est l’un des premiers scénaristes à oser s’attaquer à l’univers particulièrement complexe de l’auteur, avec brio.    Pour donner vie à toute une planète, Ernest Farino, le « magicien » en chef, a dû recourir aux différentes techniques d’effets spéciaux existantes.    Avec Planète Hurlante, Peter Weller ne fait pas que sauver l’humanité : il assoit d’avantage son statut de star de la science-fiction.    Né en 1957, le Montréalais Christian Duguay est diplômé de l’école de cinéma de la Concordia University. D’abord monteur et directeur de la photographie, Duguay devient reporter de guerre. En 1986, il se voit confier la seconde équipe de la série Guillaume Tell. Son travail impressionne tant qu’il est engagé pour réaliser les épisodes suivants. Il continue à œuvrer dans l’ombre, et en profite pour devenir le premier opérateur steadicam d’Amérique du Nord. Ce n’est qu’en 1991 qu’on lui propose la réalisation de ses deux premiers films, Scanners 2 & 3. En 1994, sa série Million Dollar Babies est unanimement saluée, et lui permet de signer Planète Hurlante. Le film lui ouvre les portes de Hollywood, où il réalise l’Art de la guerre et The Extremists.
 


 
 
le 08-01-2010 08:38

FLETCHER HENDERSON

Fletcher Henderson, qui s’est toujours entouré d’excellents instrumentistes – Louis Armstrong et Coleman Hawkins sont du nombre – est plus connu pour ses talents d’arrangeur que pour ses dons de pianiste. Avec Don Redman, il a fait « chanter » les saxophones, avant de contribuer au succès de Benny Goodman. Fletcher Henderson est avec Ellington le créateur du jazz orchestral.    Ses prestations au club Alabam au début des années vingt marquent les débuts de sa prestigieuse carrière de chef d’orchestre. il a débuté comme pianiste accompagnateur des plus grandes chanteuses de blues. Ethel Waters, tout d’abord, puis Bessie Smith, Ma Rainey, Maggie Jones et Clara Smith.    En 1927 son orchestre est constitué avec les trombonistes Benny Morton et Jimmy Harrison et les saxos Don Pascuall, Buster Bailey et Coleman Hawkins. En 1931 il y a John Kirby, Coleman Hawkins, Russel Procope et les trompettistes Rex Stewart et Bobby Stark.
 


 
 
le 07-01-2010 08:03

LE SEL

Le sel est un étrange personnage. Il se nomme kogo en Bambara et milgha en Araméen. C’est un cristal qui peut se fondre dans l’eau et réapparaître sous sa forme première par l’action combinée du soleil, du vent et accessoirement de la sueur de l’homme (également salée). Ses vertus, qualités  et propriétés sont innombrables et on ne peut pas dire qu’il ait beaucoup de défauts sinon de pousser les hommes à raconter des histoires salées, à rouiller le parc automobile, et à provoquer parfois certaines malédictions.    Dans de nombreuses civilisations, les hommes établissent un lien entre le sel et le Tout-Puissant d’où sa place dans la religion, les traditions, les superstitions et même la sorcellerie.    La symbolique du sel remonte très loin dans l’histoire de l’humanité. Dans la religion chrétienne, le sel évoque le rôle même du Christ ressuscité, vainqueur de la mort. Il y a conjonction entre le sel et la lumière. Mais il ne faut pas oublier son caractère maudit. Iahvé change la campagne fertile en pays de sel. Les Romains sèment du sel grenu sur les ruines de Carthage.    Dans un contexte quelque peu différent, il est gage d’hospitalité et d’amitié comme en témoigne, chez divers peuples l’offrande du pain et du sel.    Indispensable à la vie, le sel était sacré. Il semble même que l’origine des temples et lieux sacrés de beaucoup de civilisations aient été originellement des abattoirs, des lieux de stockage du sel et des conserveries pour la préparation des viandes et produits alimentaires.    Naguère la maîtrise du sel était la clef de voûte du pouvoir absolu. Économie, politique et religion se fondaient sur la maîtrise de la production du sel, sa distribution et sa monopolisation. Le sel était infiniment plus précieux que l’or et constituait la monnaie, l’étalon de référence du troc primitif, puis des échanges commerciaux.    Quels que soient les domaines d’investigation, (industrie, économie, archéologie, paléoclimatologie, ethnologie, sociologie, médecine, histoire des religions et des civilisations, littérature et, naturellement, cuisine),  le sel est omniprésent dans l’histoire humaine. Les salutations viennent du mot sel, de même que salut, et halo (sacré) et hello dérivés du grec –h– als. Salus était la déesse romaine de la santé. En se saluant on se souhaite richesse prospérité et santé !    Démosthène employait l’expression “ partager le sel ” comme synonyme de recevoir l’hospitalité. Cette coutume du partage du sel est encore très vivace dans les populations arabes : “ le sel est entre nous ”  témoigne que l’amitié est indéfectiblement scellée.    Le sel est ce soir sur notre table pour donner du goût à nos aliments. A notre Initiation nous l’avons rencontré dans le Cabinet de Réflexion, il était là pour sceller l’engagement que nous avons pris avec nous même et pour nous faire prendre conscience de nos actes. Dans notre progression nous le rencontrons dans la notion de partage et plus tard dans celle de la révélation tel l’alchimiste…    A l’aube de ce troisième millénaire n’est-il pas opportun de nous souvenir de nos racines culturelles communes en ravivant dans notre mémoire collective cet antique partage du sel, symbole de vie, de fécondité, de croissance et de fraternité ?Jakin,
 


 
 
le 06-01-2010 08:02

LA CORDE DES FRANCS-MACONS

NŒUDS, METAMORPHOSES ET LACS D'AMOUR...

La corde dont la présence en Loge fait l’unanimité des Francs-maçons, n’en demeure pas moins un symbole méconnu à bien des égards. Elle est cependant, pour de nombreuses traditions, le principe organisateur du ciel et des ses constellations.    Outil symbolique de construction de l’initié, la corde à nœuds ouvre le chemin de la connaissance des métiers et celui de la magie par la confection de nœuds : éléments qui allient à la fois les concepts des plus avancés de la science moderne aux perceptions les plus anciennes de la tradition.    La corde aux lac d’amour par ses deux formes, sur le sommet des murs du temple et autour du tableau de Loge, nous questionne : d’où viennent-elles ? Quelles sont leurs fonctions rituelles ? N’y aurait-il  pas une loi de la corde à respecter pour découvrir l’amour vrai ?Michel Lapidus est diplômé de l’école de Physique et de Chimie. Ses connaissances hébraïques et hiéroglyphiques lui permettent, par l’étude des différentes traditions, de redonner à la Franc-Maçonnerie ses lettres de noblesse…
 


 
 
le 05-01-2010 08:30

LE VOYAGE PAR LA MONNAIE - QUETZAL

Le Quetzal guatémaltèque (ISO 4217 code: GTQ) est l'unité monétaire du Guatemala. Cette dénomination provient de l'oiseau symbole national du Guatemala, le Quetzal resplendissant.    L'unité monétaire est divisée en 100 centavos. Le pluriel de quetzal donne quetzales (en espagnol) et quetzals (en Français).    Dans l'ancienne culture maya, les plumes de la queue du quetzal était déjà utilisées comme monnaie. Ainsi, la dénomination de la monnaie renvoi à une valeur historique importante pour tous les Guatémaltèques.    Le quetzal a été introduit en 1925, en remplacement du peso. Jusqu'en 1979, il était indexé sur le dollar US.    Les pièces en circulation sont de 1, 5, 10, 25, 50 centavos et 1 quetzal.
 


 
 
le 04-01-2010 07:58

M COMME MADABA - JORDANIE

MADABA...

Ce site est cité dans la Bible. La route romaine et les vestiges de l’architecture urbaine sont toujours présents dans le centre ville moderne mais Madaba est réputée pour ses mosaïques Byzantines et Umayyades. C’est au nord de la ville où se trouvent la plupart des monuments en mosaïques. Pendant l’époque Byzantine – Umayyade, dans la partie du nord – traversée par une route romaine bordée de colonnes – furent construits l’église Map, la salle Hippolyte, l’église de la Vierge, l’église du prophète Elias avec une crypte, l’église des Saints-Martyrs ( Al – Khadir) le Palais Brûlé et l’église de la famille Szunna.

 


 
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......