http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 31-07-2012 08:25

LA PSYCHANALYSE DU FEU

De ce problème, vraiment primordiale, posé à l'âme naïve par les phénomènes du feu, la science contemporaine s'est presque complétement détournée. Les livres de Chimie, au cours du temps, ont vu les chapitres sur le feu devenir de plus en plus courts. Et les livres modernes de Chimie sont nombreux où l'on chercherait en vain une étude sur le feu et sur la flamme. Le feu n'est plus un objet scientifique. Le feu, objet immédiat saillant, objet qui s'impose à un choix primitif en supplantant bien d'autres phénomènes, n'ouvre plus aucune perspective pour une étude scientifique. Il nous parait alors instructif, du point de vue psychologique, de suivre l'inflation de cette valeur phénoménologique et d'étudier comment un problème, qui a opprimé la recherche scientifique durant des siècles, s'est trouvé soudain divisé ou évincé sans avoir été jamais résolu...
 


 
 
le 30-07-2012 07:54

B COMME BUENOS AIRES - LA PLACE DE MAI - ARGENTINE

La place de Mai de Buenos Aires est le coeur de la ville, témoin des événements de l'histoire de l'Argentine. Le petit obelisque se trouve au centre de la place.
 


 
 
le 29-07-2012 07:46

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

Corté, Corse.
 


 
 
le 28-07-2012 04:00

LA CHEVAUCHÉE FANTASTIQUE

Dans l’Ouest, une diligence se risque sur les terres de l’Apache Geronimo. A son bord, l’intrépide Ringo Kid et les autres passagers sont contraints de s’unir contre la menace indienne.     Avec La Chevauchée fantastique, John Ford revient au western après treize ans d’absence. Pour ce retour aux sources, le cinéaste entend imposer un acteur encore méconnu en tête d’affiche, un certain John Wayne.     Avec La Chevauchée fantastique, Wayne devient l’acteur fétiche de Ford, au terme de neuf ans d’un étrange purgatoire.     Chef-d’œuvre absolu, La Chevauchée fantastique occupe une place de choix au panthéon du cinéma.     Collaborateur attitré de John Ford, Dudley Nichols reste l’un des scénaristes les plus éclectiques et passionnants du cinéma américain.     Né en 1895, Dudley Nichols sert dans la marine durant la Première Guerre. Démobilisé, il est journaliste pour plusieurs publications, puis tente sa chance à Hollywood en 1929 comme scénariste. Il rencontre John Ford pour lequel il écrit S13, un film réaliste sur les méthodes modernes de la lutte en mer. Les deux hommes ont des points communs : ils sont attachés à leurs racines irlandaises (Nichols est à moitié irlandais) et partagent une passion pour le cinéma. Le cinéaste trouve un scénariste qui le comprend et qui s’adapte à l’avènement du parlant. Nichols écrit des scripts aux dialogues réduits qui privilégient l’action et invente un langage du quotidien. Leur collaboration s’étale sur quinze films entre 1930 et 1947, parmi lesquels on trouve La Patrouille perdue, Dieu est mort, et La Chevauchée fantastique.
 


 
 
le 27-07-2012 08:25

BUDDY GUY

Avec pour influences premières les maîtres du « Swamp Blues », Muddy Waters et B.B. King, Buddy Guy a créé une musique poignante et dramatique, qui était en réalité l’expression de la communauté noire du West Side. Avec l’harmoniciste Junior Wells, il devait former un fabuleux duo, avant de fixer dans la cire avec Jeff Beck et Eric Clapton quelques chefs-d’œuvre, qui sont d’ores et déjà des classiques !     Comme naguère les pionniers du blues dans le Delta du Mississipi, Buddy Guy et Junior Wells vont travailler en commun pour donner quelques chefs-d’œuvre immortels à l’histoire du blues, comme en témoigne notamment l’album « Drinkin’ TNT, Smokin’ Dynamite » enregistré lors du festival de Montreux en juin 1974.     Le blues ne s’est jamais aussi bien porté qu’en cette fin de 20ième siècle. Grâce à B.B. King, John Lee Hooker et Buddy Guy, la musique de Robert Johnson passe aujourd’hui régulièrement sur les stations FM. Le blues dans le Top 50 : voilà de quoi surprendre !
 


 
 
le 26-07-2012 07:58

B COMME BAYAHIBE - JOUR ET NUIT - RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

Le long de la magnifique plage de sable blanc de Bayahibe, côté mer des Caraïbes, on commence la journée avec du rhum et l'on finit la nuit en lapin rose.....

 


 
 
le 25-07-2012 08:14

R COMME RIO CHAVON - LE COMBAT DE COQS - RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

Les dominicains ne sont pas seulement fan de baseball. Le dimanche après midi, dans les campagnes en général, les hommes (très peu de femmes dans ces endroits) vont à la gallera pour assister aux combats de coqs, avec les poches pleines pour boire un petit coup entre deux combats et pour faire leurs paris...

 


 
 
le 24-07-2012 03:27

L’HOMME ET LE SACRÉ

L’homme et le sacré, paru à la veille de la guerre, est un des premiers ouvrages à inaugurer une nouvelle sociologie française. Roger Caillois ne rompt cependant pas avec la tradition : il part des conquête de l’école durkheimienne, et  en particulier des recherches de Marcel Mauss, qu’il confronte avec celles des maîtres de la sociologie allemande, anglaise et américaine.     L’homme et le sacré est à la fois un livre de sociologie et de philosophie, une étude originale et hautement personnelle sur le sacré « qui donne la vie et la ravit, est la source d’où elle coule, l’estuaire où elle se perd ».
 


 
 
le 23-07-2012 02:57

R COMME RIO CHAVON - LES BERGES - RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

Aujourd'hui l'embouchure de la rivière est dominée par la ville de Altos de Chavon et sa sortie est située dans le spectaculaire Marina Casa de Campo. Après le barrage de la rivière située sur le pont qui traverse trouve une zone tropicale qui peut être visité sur des bateaux de belles que les touristes de transport qui veulent profiter des eaux calmes...

 


 
 
le 22-07-2012 08:15

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

La Forteresse de Salsbourg.
 


 
 
le 21-07-2012 07:11

LE CONVOI DES BRAVES

En route vers la vallée fertile de San Juan, une communauté de Mormons se risque sur les chemins de l’Ouest. dotés d’une détermination sans faille, ces pionniers triompheront de l’adversité.     John Ford s’engage dans un pari audacieux : il rend hommage à la discrète société des Mormons en signant cette œuvre très personnelle, réalisée en famille et produite par sa propre société.     Avec Le Convoi des braves, John Ford s’entoure de quelques-uns de ses comédiens fétiches. Retrouvailles…     Sorti sur les écrans américains en 1950, le film n’eut pas le succès escompté mais, 14 ans plus tard, précédé d’une réputation grandissante, la France accueillait un chef-d’œuvre.     Acteur de second plan à la carrière prolifique, Ward Bond est l’une des « gueules » inoubliables du cinéma américain.     Né en 1903, Ward Bond est un champion de football américain au sein de l’équipe de l’université de la Californie du Sud où évolue également un certain John Wayne. Les deux hommes deviennent rapidement amis et tournent, en 1929, dans Salute grâce au réalisateur John Ford qui leur propose d’y faire de la figuration. L’année suivante, John Wayne devient une star du western avec La Piste des géants de Raoul Walsh, Ward Bond est à ses côtés dans un second rôle. Sa forte corpulence lui donne régulièrement des rôles de brute ou de policier. Engagé par Columbia, le comédien apprend son métier avec les plus grands metteurs en scène du moment (William Wellman, Frank Capra, Michael Curtiz). Silhouette ou vague troisième rôle, Bond enchaîne film sur film et joue dans une trentaine de long métrages au cours de l’année 1935…
 


 
 
le 20-07-2012 08:16

SONNY BOY WILLIAMSON II

Ce n’est qu’au terme d’une longue carrière passée dans les clubs et les stations de radio du Vieux Sud que Sony Boy Willamson (deuxième du nom) devait prendre le chemin des studios Chess. A cinquante ans passés, il n’en devait pas moins apporter sa contribution au rayonnement du Chicago blues et donner une dimension nouvelle à l’harmonica.     Alex Miller a sans doute pris le surnom de « Sony Boy Williamson » pour que rejaillisse sur lui le prestige dont était auréolé John Lee Sony Boy Williamson au début des années quarante. Il n’en demeure pas moins que, comme son illustre prédécesseur, il allait se révéler un grand harmoniciste.     L’harmonica diatonique a depuis toujours fait partie de l’univers du blues. Parmi les virtuoses de l’instrument se distinguent notamment Will Shade, Sony Terry, Big Walter Horton, Little Walter. Sans oublier, bien sûr, les deux « Sonny Boy Williamson » !     Lorsque Sony Boy Williamson enregistre ses premiers titres pour un label de Jackson, il est déjà, dans le Sud, un personnage de légende. Grâce à la KFFA d’Helena !
 


 
 
le 19-07-2012 04:47

LES ANNÉES DEUX MILLE - 2006

2006 :    3 groupes armés palestiniens ont tiré des roquettes contre Israël à partir de la bande de Gaza où le Club de l’ONU a aussi été détruit par des militants palestiniens en janvier – Sri Lanka : 133 militaires et 22 rebelles sont tués dans une offensive militaire contre les rebelles des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) déclenchée dans la péninsule de Jaffna qui avait en outre blessé 515 soldats ; * Sri Lanka : Un attentat suicide au camion piégé, revendiqué par les rebelles tamouls, contre un convoi de marins stationné à Habarana, au nord-est de Colombo tue 103 militaires et en blesse plus de 150 en octobre…      En janvier, Grèce : un séisme de 6,9 sur l’échelle ouverte de Richter a affecté la Grèce méridionale, provoquant des dégâts et quelques blessés légers ; Indonésie : un tremblement de terre de magnitude 7,7 a touché la ville d’Ambon, capitale de la province des Moluques à l’est de l’Indonésie à 16:58:48 (UTC). L’épicentre s’est situé à 341 km sous la mer de Banda à une distance de 195km de l’île d'Amboine. Aucune victime ni dégât sont à déplorer et la profondeur du séisme a empêché tout risque de tsunami – En mai, Un séisme d'une magnitude de 5,9 degrés frappe Yogyakarta et ses environs, en Indonésie, faisant plus de 5 000 morts…     Le Bangladais Muhammad Yunus, surnommé « le banquier des pauvres », reçoit le Prix Nobel de la paix en tant que créateur du micro crédit dans la péninsule indo-bengladaise - Après une odyssée de sept ans et de près de cinq milliards de kilomètres dans l'espace, la sonde spatiale américaine Stardust retourne sur Terre avec sa précieuse cargaison de poussières cométaires - Michelle Bachelet, première femme élue présidente au Chili - À Pékin, la communauté internationale appelée à financer la lutte contre la grippe aviaire -  Découverte dans la vallée des Rois, d'une nouvelle tombe royale (la tombe KV63), contenant le sarcophage de la reine Kiya, mère du pharaon Toutankhamon…  
 


 
 
le 18-07-2012 07:09

R COMME RIO CHAVON - LA NAVIGATION - RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

RIO CHAVON : Ce fleuve a servi de décors pour le tournage des  célèbres films “ Apocalypse now” et “Rambo”. Une promenade en barque sur le fleuve Chavon se combine parfaitement bien avec la visite du village...

 


 
 
le 17-07-2012 12:17

LE CODE SECRET DE BENJAMIN FRANKLIN

Philosophe, physicien et homme politique américain, Benjamin Franklin (1706-1790) fut aussi un Franc-Maçon remarquable, pratiquant la « religion des sages ».     A partir d’un document retrouvé sur le cœur de Franklin lors de son décès, l’auteur a pu déchiffrer son code secret, lié à une mystique cosmique qu’illumine la lumière intérieure. Remontant à l’antiquité, cette vision spirituelle a fait de Franklin un « chevalier du soleil » dont le message demeure très actuel.Docteur des Universités de Paris et de Montréal, Jean-Paul de Lagrave est un spécialiste du 18ième siècle, de la philosophie des Lumières et de la pensée maçonique.
 


 
 
le 16-07-2012 07:42

B COMME BAYAHIBE - L’HÔTEL - RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

Venez vite découvrir ce paradis qui est devenu très rapidement la perle des Antilles. D'une diversité de paysages extraordinaire, la République Dominicaine mélange montagne et plage de rêve. Venez danser sur le rythme endiablé de leur musique romantique, sensuelle : le merengue et la bachata...

 


 
 
le 15-07-2012 09:38

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

Restonica, Corse, Promenade dans les gorges.
 


 
 
le 14-07-2012 08:11

VILLE SANS LOI

Inflexible et incorruptible, le Marshal Calem Ware est le cauchemar de tous les criminels de l’Ouest. Une seule chose pourrait le détourner de sa mission : une balle dans la tête…     Pour sa nouvelle production, le tandem Randolph Scott – Harry Joe Brown s’adjoint les services du réalisateur Joseph H. Lewis. De cette collaboration naît un western atypique à la lisière du film noir, « Ville sans loi ».     Autour de Randolph Scott graviteront tous les grands noms du genre : Andrew V. McLaglen, Burt Kennedy, John Wayne… et de jeunes femmes talentueuses telle que Angela Lansbury et Jeannette Nolan.     Film de transition pour Randolph Scott, « Ville sans loi » marque l’entrée de la star du western moderne.     Maître de la série B et virtuose du film noir, Joseph H. Lewis est autant révéré par les cinéphiles qu’il est ignoré du grand public.     Joseph H. Lewis (ou Joseph Lewis) voit le jour le 6 avril 1907, à New York. Il débute comme assistant monteur pour Metro Pictures, avant de devenir monteur chez Mascot et de décrocher le poste de chef du département montage de Républic Pictures. En 1937, il passe à la réalisation et se voit proposer un contrat chez Universal. Il signe cinq westerns de série B (budget limité, tournage en temps réduit, pas de stars), avant de passer à la concurrence (Columbia). En 1940, Lewis réalise, pour Monogram, trois volets de la saga « Bowery Boys » (dont « Pride of the Bowery ») et enchaîne les projets pour le compte de divers studios…
 


 
 
le 13-07-2012 05:07

BO DIDDLEY

          Débutant sa carrière dans les rues de Chicago, Bo Diddley devait créer une musique en tout point originale. Le « Bo Diddley Beat » mis en valeur par des musiciens tels que Jerome Green et Billy Arnold est, aujourd’hui encore, d’une stupéfiante actualité. Puisque, après les Stones et les Pretty Things, qui ont pris leur nom d’un succès du guitariste américain, il devait inspirer les musiciens funk et les rappers.     A partir de chants religieux de la communauté noire du Depp South, Bo Diddley allait créer une musique éminemment moderne. Le rock’n’roll doit en effet beaucoup à ce guitariste de génie et à ce célèbre « Diddley Beat », également mis en valeur par un batteur tel que Fred Below.     A l’inverse de bien des pionniers du rock’n’roll, Bo Diddley a traversé les ans sans que sa popularité s’en ressente. Un privilège mérité qu’il partage avec un certain Chuck Berry !     Dès les années cinquante, le rock’n’roll a bel et bien été l’affaire des guitaristes. D’un côté Bo Diddley et Chuck Berry. De l’autre des virtuoses de race blanche et accompagnateurs d’Elvis Presley, Ricky Nelson et Otis Redding. Ils s’appellent James Burton, Scotty Moore, Chet Atkins et Steve Cropper.
 


 
 
le 12-07-2012 08:47

B COMME BAYAHIBE - LA PLAGE - RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

A une demi-heure en voiture de La Romana, Bayahibe est un petit village de pêcheurs vivant du tourisme. Les restos, hôtels et buvettes bon-marchés sont installés dans des petites baraques en bois ou des petits bâtiments en béton. Bayahibe est le point de départ pour de nombreuses excursions vers les îles de Saona ou Catalina... 

 


 
 
le 11-07-2012 07:45

T COMME TA PHROM - CAMBODGE

Le Ta Phrom, l' un des temples les plus romantique du site d'Angkor ou la nature a repris ses droits et disloqué l'oeuvre des hommes. Un lieu magique qui fut construit vers 1186, ce monastère bouddhiste fut le plus gigantesque du site d'Angkor.

 


 
 
le 10-07-2012 07:48

LES FRANCS-MAÇONS « ENFANTS DE LA VEUVE » ET LES MYSTÈRES D’ISIS

Si les Francs-Maçons portent le titre symbolique d’Enfants de la Veuve, c’est en raison d’une tradition essentielle : celle des mystères d’Isis, la Veuve par excellence, qui parvint à rassembler les parties dispersées du corps d’Osiris, son époux assassiné (modèle d’Hiram) et à le ressusciter.     Ce livre s’attache à mettre en lumière la tradition isiaque : le récit mythique, la Quête d’Isis refusant le désespoir, sa victoire sur la mort, les « outils » qu’elle utilise, sa manière de ranimer le corps du Maître.     Dame de l’acacia, fondatrice de l’Art royal, Isis apparaît comme la mère des initiés et des bâtisseurs de temples. En évoquant son action symbolique et rituelle, c’est un aspect fondamental de la Franc-Maçonnerie initiatique que tente d’éclairer cet essai.Venue du Nord et Franc-Maçonne de longue date, Elvira Gemeinde s’attache à rechercher les origines des mythes et symboles de la Franc-Maçonnerie.
 


 
 
le 09-07-2012 07:28

P COMME PREAH KHAN - CAMBODGE

Le Preah Khan était en fait une véritable ville de plus de 50 ha. Malgré le vandalisme et pillage il reste encore quelques sculptures superbes. La ville abritait 10.000 personnes, 1000 danseuses et un grande école de Sanscrit.

 


 
 
le 08-07-2012 08:40

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

Vallée de la Clarée, les chalets de Lachat,
 


 
 
le 07-07-2012 08:37

LA BAGARRE DE SANTA FE

Dépossédés de leurs biens par la guerre, Britt Canfield et ses frères prennent la route de l’Ouest. l’aîné s’engage dans le chemin de fer, les trois autres rallient une bande de malfaiteurs.     Lorsque « La Bagarre de Santa Fe » est mis en chantier, le duo Randolph Scott – Harry Joe Brown assure la quasi-totalité de la production western de la firme, laquelle privilégie le film de cape et d’épée.     Néophyte du western mais néanmoins réalisateur expérimenté, Irving Pichel réunit un casting parfait autour d’un Randolph Scott au summum de sa popularité.     Randolph Scott est l’un des plus grands mythes de l’histoire du western américain. Dans des productions de prestige ou des séries B, ce Virginien flegmatique a su imposer l’archétype du cow-boy.     Seul garçon d’une famille de six enfants, George Randolph Scott voit le jour le 23 janvier 1898 à Orange County en Virginie. Il s’inscrit à l’institut de technologie de Georgie et entre dans une équipe de football. Une grave blessure au dos met un terme à sa carrière sportive. Il poursuit ses études à l’université de Caroline du Nord où il étudie l’industrie du textile. Au terme d’un séjour d’une année en Europe, le jeune Randolph décide qu’il sera comédien. Muni d’une lettre de recommandation de son père, il se rend à Hollywood et obtient un entretien avec Howard Hugues. Ce dernier lui offre un emploi de figurant dans le film de George O’Brien « Sharp Shooters » (1928). En 1929, il étudie l’art dramatique à la Pasadena Playhouse et est engagé en tant que conseiller pour l’accent adopté par Gary Cooper pour son rôle dans le film « The Virginian »…
 


 
 
le 06-07-2012 07:13

HOWLIN WOLF

Pendant plus de cinquante ans, Howlin’ Wolf a fait « rugir » sa voix dans tous les coins du monde. Des juke joints du Tennessee aux clubs du Southside. De l’American Folk Blues Festival aux studios londoniens. Avec des chefs-d’œuvre tels que « Back Door Man », « Little Red Rooster » ou « Wang-Dang-Doodle », il est devenu l’égal de Muddy Waters. Et comme ce dernier, le « Loup » devait exercer sur les musiciens rock une influence phénoménale.     Les artistes rock devront leur succès au blues de Chicago. Mais ils seront aussi, auprès de leur jeune public de race blanche, les ambassadeurs d’un genre délaissé par les Noirs.     Comme la Nouvelle Orléans et Chicago, Memphis a été l’un des hauts lieux de la musique négro américaine. Memphis Slim, Howlin’ Wolf, B.B. King, mais encore Memphis Minnie, Joe Hill Louis ou Doctor Ross ; tous ont joué un jour ou l’autre dans les clubs de Beale Street.
 


 
 
le 05-07-2012 07:54

B COMME BANTEAY SAMRE - CAMBODGE

Banteay Samre se dresse, isolé, près de l'angle sud-est du Baray oriental, à environ 400 m de sa digue. Une levée de terre joint d'ailleurs cette digue au Temple et se poursuit au-delà vers l'est.

 


 
 
le 04-07-2012 07:10

B COMME BANTEAY SREI - CAMBODGE

La construction du Banteay Srei fut achevé en 967, sous le règne de Jayavarman V. Le matériau de prédilection des Khmèrs était le Grès. La variété de grès à Banteay Srei, aux chaudes tonalités de rose est l'une des plus belles.

 


 
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......