http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 31-10-2010 06:32

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES

 


 
 
le 30-10-2010 07:18

L'HOMME AU PISTOLET D'OR

Francisco Scaramanga a peut-être un pistolet d’or, mais j’ai moi-même des doigts d’or… quand il s’agit de femmes ! Cette mission n’a pas fait exception…    Comme je me repose à Beyrouth en admirant la danseuse du ventre Saida, je remarque dans son nombril la balle qui a tué 002 – c’est charmant !    A Hong Kong, je trouve la fraîche beauté d’Andréa Anders assez saisissante, surtout quand elle emporte un pistolet avec elle dans la douche ! Cette alliée précieuse paiera sa trahison au prix fort, abattue par Scaramanga.    La ravissante Chu-Mi tente d’aiguiser mon appétit avec un bain dans le plus simple appareil dans la piscine de Hai Fat. Malheureusement, le devoir m’appelle…    Le travail n’est pas tout, cependant : l’agent Bonne-Nuit, au corps taillé pour la passion, manifeste un vrai talent pour les missions spéciales. Nous avons bien collaboré ensemble, jour et nuit…    Elevé dans un cirque, Scaramanga a construit sa propre attraction au cœur de l’île dont il a fait son repaire. Conçue comme une arène de duel destinée à maintenir en éveil l’attention de l’homme au pistolet d’or, la maison truquée est un labyrinthe de pièces sombres, de couloirs tortueux et de leurres visuels. Tric Trac y invite des tueurs professionnels à affronter son patron et manie les commandes des effets qui rendent chaque duel plus difficile que le précédent. Bond pénètre à son tour dans les lieux ; il lui faudra plus que ses cinq balles supplémentaires pour survivre…    Kerim Bey le charismatique agent turc assure la protection de 007 lors d’une mission très épineuse. Séducteur et intelligent, le chef de la section T d’Istanbul a été hercule de cirque, capable de tordre des barres de fer avec les dents. A présent, il voudrait plutôt mordre les Russes, ce qui fait de lui un allié idéal.    May Day, grande, très forte, mortelle ! Ne jamais laisser cette tueuse aux nerfs d’acier derrière soi ! Lorsque Max Zorin décide de détruire la Silicon Valley, il a besoin d’une personne de confiance pour le débarrasser des ses ennemis. Qui pourrait mieux faire l’affaire que sa petite amie-garde du corps Max Day ?
 


 
 
le 29-10-2010 07:02

CHICK WEBB

Avec un drumming simple mais terriblement efficace, Chick Webb a été le premier batteur leader d’un grand orchestre de jazz. Roi incontesté de Harlem durant ces années trente marquées par le swing, il a trôné au Savoy Ballroom. Où les batailles d’orchestres, dont il est presque toujours sorti victorieux, appartiennent sans conteste aux grands moments de l’histoire du jazz.    Après avoir conquis les rues de la Nouvelle Orléans, le jazz a fait les beaux jours de ses beuglants. C’est à cette époque, c’est-à-dire pendant les années vingt, que la batterie est entrée dans la modernité. L'instrument rythmique n’avait plus dès lors qu’à attendre ses virtuoses et un certain Chick Webb.
 


 
 
le 28-10-2010 07:10

MONET LA PASSION SOLAIRE...

Paris 1877. Le brouillard n’est pas un sujet de tableau ? Eh bien ! puisque les critiques n’y comprennent rien, Claude Monet va peindre des toiles plus « fumeuses » encore ! Tôt le matin, on le voit s’installer avec son matériel sur un des quais de la gare Saint Lazare et peindre le départ des locomotives et leur arrivée, lorsqu’elles s’engouffrent dans un bruit de tonnerre et un nuage de vapeur sous la grande verrière qui vibre…    Sous l’œil éberlué des voyageurs, il peint un rideau de fumée, si dense qu’on ne distingue presque plus rien. Sans plus se soucier des quolibets que des escarbilles, il pense tout haut et s’exclame : « C’est un enchantement, une fantasmagorie ! » Quand l’afflux des voyageurs est trop grand, il range ses affaires et repart, prêt à revenir un peu plus tard, aux heures creuses, pour fixer sur la toile le mystère bleuâtre et blanc de ce brouillard déroulant ses fumeuses volutes en pleine lumière.    Un jour à Giverny, le peintre s’attachera à un autre mystère, encore plus troublant, celui de l’eau dormante, un monde étrange qui grouille de fleurs, de reflets, de souvenirs et de rêves…    En plein hivers, il peint, le visage à moitié gelé. Il peint aussi dans la tempête et manque mourir emporté par une vague. Il s’éprend de la femme de son bienfaiteur et attend seize ans pour épouser celle qu’il aime. Une armée de sept jardiniers travaille à son jardin. A moitié aveugle il continue son travail de titan. Clemenceau lui construit un musée pour conserver ses immenses « Nymphéas »…
 


 
 
le 27-10-2010 04:24

REX DEUS

LE VÉRITABLE SECRET DE LA DYNASTIE DE JÉSUS...

Jésus aurait-il eu une descendance, née de son union avec Marie Madeleine ? Selon cette hypothèse, aujourd’hui envisagée par de nombreux spécialistes, des familles issues de la lignée de Jésus auraient pu influencer toute l’histoire européenne depuis deux mille ans. Parfois ostensiblement, par le biais de familles nobles et régnantes, souvent secrètement, en se dissimulant derrière des ordres chevaleresques ou des communautés fraternelles, tels les Templiers et les francs-maçons, elles auraient tenté d’instaurer un modèle de société fondé sur le vrai message du Christ.    Poussant cette recherche, les auteurs ont découvert que toutes ces familles formaient un groupe occulte, descendant de Jésus et des vingt-quatre grands prêtres du Temple de Jérusalem : le « Rex Deus ». L’enquête les conduit alors à une relecture complète de notre histoire secrète : du suaire de Turin à la mystérieuse chapelle de Rosslyn, de Rennes le Château à Givors, des premières croisades à la fondation des Etats-Unis d’Amérique, le Rex Deus semble avoir tiré bien des ficelles…    Plus encore, ces révélations débouchent sur de nombreuses questions : le Rex Deus et les familles qui le composent seraient-ils toujours actifs ? Ne se trouveraient-ils pas à l’origine du renouveau ésotérique actuel ?    Tim Wallace Murphy et Marilyn Hopkins sont des spécialistes de l’histoire des ordres initiatiques et de l’ésotérisme occidental. Ils ont déjà cosigné Rosslyn, gardien des secrets du Saint Graal (Guy Trédaniel Editeur, 1999). Graham Simmans est un grand connaisseur de l’histoire des Cathares, des Templiers et de Rennes le Château…
 


 
 
le 26-10-2010 02:55

LE VOYAGE PAR LA MONNAIE - FRANC

5 FRANCS (VIOLET)
    Type 1917 (modifié). Billet mis en circulation du 13 juillet 1939 au 9 janvier 1941. D’après une œuvre de G. Duval et de Walhain. Impression violet et bleu.    Recto : la France casquée dans un médaillon rond.
 


 
 
le 25-10-2010 06:06

P COMME PUNO - PEROU

En plein coeur de l'ancien territoire "Coya", la petite ville de Puno qui s'auto proclame, capitale du Folklore du Pérou (si ce n'est d'Amérqiue du Sud). 

 


 
 
le 24-10-2010 09:19

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES

 


 
 
le 23-10-2010 08:19

LES DIAMANTS SONT ÉTERNELS

La poursuite de Blofeild m’a amené à croiser de nombreuses femmes très séduisantes. Dans cette mission aussi…    Me voici en Egypte, où j’ai l’impression que Marie en a gros sur le cœur – je ne demande qu’à l’aider ! En utilisant son haut de bikini comme garrot, je la force à me révéler ses charmes et la cachette de Blofeld.    A Las Vegas, Abondance Delaqueue est une vraie chercheuse d’or, qui ne manque pas de répondant. Malheureusement, de drôles « d’amis » la jette dans la piscine par la fenêtre de ma chambre d’hôtel…    Bambi et Perle Noire sont de vraies brutes. Ces gymnastes de choc veulent me faire passer un mauvais quart d’heure, mais je vais les ramener à la raison en leur infligeant une séance de natation à ma façon.    Le véritable joyau de cette mission est cependant Tiffany Case, spécialiste de la contrebande des diamants. Ses tenues plus que suggestives font d’elle un vrai bijou ! Nous nous faisons passer pour de jeunes mariés en lune de miel à la Whyte House, et je me régale d’un vrai « petit déjeuner chez Tiffany » !    L’institut de Méditation d’Olimpatec se fait passer pour un sanctuaire religieux, mais l’on y médite guère que sur l’élaboration de drogues ! Franz Sanchez a consacré des millions à la construction de ce laboratoire de drogue ultramoderne. C’est ici aussi que le Pr Joe Butcher se livre à ses simagrées religieuses télévisées. Dans ses émissions en direct, ce charismatique télévangéliste soutire des milliers de dollars aux spectateurs, tout en communiquant le prix de la cocaïne de Sanchez.    Tigre Tanaka, le tenace agent nippon est un vrai tigre au combat ! Le chef des services secrets japonais est intelligent, cultivé et 100% professionnel. Lorsque Tiger Tanaka intervient, seul l’ennemi est en danger !    Gustav Graves, milliardaires revenu d’entre les morts pour semer la dévastation. Adoré par la presse et le public, c’est un riche aventurier et un homme d’affaires, il fut même anobli par la Reine. Mais son passé est trouble…
 


 
 
le 22-10-2010 03:03

BEN WEBSTER

Avec une sonorité toute empreinte de tendresse, Ben Webster est sans doute le saxophoniste ténor qui a le mieux reflété l’érotisme dans le jazz. Disciple de Coleman Hawkins et compagnon de route du grand Duke Ellington, il devait aussi influencer de nombreux virtuoses du saxo. Qu’ils s’appellent Don Byas, Illinois Jacquet, Archie Shepp ou Scott Hamilton. Un maître éminent du middle jazz.    Véritable institution à Kansas City, l’orchestre de Benny Moten sera pour Ben Webster l’occasion d’enregistrer ses premiers solos de saxo ténor, encore, il faut en convenir, fortement influencé par le jeu de Colman Hawkins, alors la référence suprême. Bien vite, toutefois, le jazzman saura créer son propre style.    Ben Webster tout au long des années trente, participe à de nombreux ensembles orchestraux sous la conduite des chefs les plus en vue : Benny Carter, Duke Ellington.
 


 
 
le 21-10-2010 07:58

LA VALLEE DE L'OUYSSE...

46 – Lot, Rocamadour du 19 au 22 septembre 2010

Le département du Lot est un département français de la région Midi-Pyrénées qui tire son nom de la rivière Lot. Il est parfois surnommé « terre des Merveilles » en raison de ses sites, bâtis ou paysagers, exceptionnels. Le département a été créé à la Révolution française, le 4 mars 1790 à partir de la province du Quercy, faisant partie du gouvernement de Guyenne. Il était alors beaucoup plus étendu qu'aujourd'hui vers le sud, incluant notamment la ville de Montauban, mais fut amputé d'environ un quart de sa superficie au moment de la création du département de Tarn-et-Garonne en 1808.    Le Lot vit pour l'essentiel de l'activité touristique. Les grottes et gouffres y sont nombreux, avec souvent des peintures pariétales. On trouve par exemple la grotte de Pech-Merle à Cabrerets et le gouffre de Padirac. Le sud-ouest du département (la vallée du Lot) est l'une des régions viticoles les plus anciennes de France. Les vins de Cahors sont connus dans le monde entier.    Autoire, Loubressac, Saint-Cirq-Lapopie ainsi que Carennac ont été classés parmi les plus beaux villages de France. Rocamadour est le deuxième site le plus visité de province après le mont Saint-Michel, qui est le troisième site le plus visité de France après la Tour Eiffel et le château de Versailles ; mais Rocamadour bénéficie heureusement du succès de son slogan publicitaire d'après-guerre.    Créé en 1999, le Parc naturel régional des Causses du Quercy (175 717 hectares) contribue à préserver le patrimoine local. La flore locale et la faune sauvage européenne sont présentées au Parc animalier de Gramat. Avec son ciel nocturne vierge de toute pollution lumineuse, le fameux triangle noir du Quercy est un lieu d'observation particulièrement privilégié qui accueille depuis quelques années un tourisme astronomique croissant. Figeac abrite le musée Champollion et une reproduction géante de la pierre de Rosette, décryptée par cet enfant du pays, l'un des fondateurs de l'égyptologie moderne et Souillac, le Musée de l’Automate et de la Robotique.    Au sud du département, la vallée du Lot. Son cours est capricieux, taillé à coups de méandres sinueux à travers le grand plateau calcaire : les célèbres boucles ou cingles du Lot. Elle est bordée de hautes falaises où est perché le village de Saint-Cirq-Lapopie . Au nord, la vallée de la Dordogne traverse le département sur une cinquantaine de kilomètres. C’est la vallée des Merveilles, avec ses fiers châteaux, Castelnau Bretenoux, Montal et ses villages d’exception, tel Carennac. Parallèle au cours du Lot, la Vallée du Célé n’a rien à leur envier. Cet affluent du Lot est aussi sa réplique en miniature : des falaises escarpées, des villages de charmes et un site préhistorique majeur : la grotte du Pech Merle.    Les plateaux calcaires, ou causses, ses terres de landes et de forêts de petits chênes, saupoudrées de constructions en pierre sèche, font partie du territoire du Parc naturel régional des Causses du Quercy. Le département en compte quatre. Le plus au nord, le causse de Martel est le moins aride et rappelle la Corrèze sa voisine, entre Dordogne et Lot, le causse de Gramat célèbre pour ses sites phares, Rocamadour et le gouffre de Padirac ; entre Célé et Lot, son équivalent en miniature, le causse de Cajarc aussi appelé causse de Gréalou ; et de l’autre côté des hautes falaises du Lot, le causse de Limogne, royaume de la truffe.    Le Lot, terre de vins. Après Cahors, la vallée du Lot s’élargit, les falaises laissent la place à des terrasses : c’est là que s’épanouissent les vins de Cahors, appréciés dès le Moyen âge par les rois et les nobles. Sur les versants calcaires des collines autour de Montcuq, le vignoble des coteaux du Quercy a trouvé sa place. Sans oublier les vins de pays du Lot, dont celui cultivé autour de Rocamadour.    Cinq heures trente et 452 kilomètres d’autoroute sont nécessaires pour approcher Rocamadour. On quitte Aix en Provence ; autoroute A7 direction Salon, sortie Saint Martin de Crau, prendre la N113 direction Arles. Prendre l’autoroute A54 jusqu’à Nîmes, l’A9 jusqu’à Montpellier, Continué sur l’A62 direction Toulouse, puis l’A20 direction Montauban. Sortie Rodez, prendre la D802 et D32 traverser Carlucet et Couzou, 10 kilomètres de lacés plus loin, au pied de la falaise, Rocamadour se présente à moi. Je me gare dans un parking ombragé en forêt, puis j’ai le choix entre le petit train et le parcours pédestre pour atteindre le cœur du village. Au  milieu de la rue principale se trouve l’hôtel Le Terminus des Pèlerins, un établissement de la chaîne les Logis de France mon étape de nuit pour cette aventure …    Je consacre ma première journée à la visite de Rocamadour. Cachée au fond de sa vallée, la ville de Rocamadour peut être atteinte en cheminant par la vallée de l’Ouysse depuis la vallée de la Dordogne. Le Guide Vert décrit superbement ce lieu : "Rocher miraculeux, recueil d’histoire, de croyances et de légendes, sanctuaire de la Vierge Noire, lieu de pèlerinage : Rocamadour est tout cela. C’est aussi l’un des sites les plus extraordinaires qui soient. Défiant tout équilibre, les vieux logis, les tours et les oratoires dégringolent le long de la falaise escarpée, sous l’égide dun fin donjon du château et de sept sanctuaires.    Selon Gaston Bazalgues, le nom Rocamadour est une forme médiévale qui a pour origine Rocamajor. Roca désignait un abri sous roche et major évoquait son importance. Ce nom a été christianisé à partir de 1166 avec l'invention de Saint Amadour ou Saint Amateur. En 1473, d'après la monographie d'Edmond Albe, le lieu fut nommé la roque de Saint Amadour. En 1618, sur une carte du diocèse de Cahors de Jean Tarde, apparut le nom de Roquemadour.    Les fidèles devront grimper les 233 marches pour arriver au sanctuaire. C’est un peu coton pour le trouver vu du ciel. En effet on aperçoit un plateau avec une vallée profonde (120m de profondeur) qu’il faut suivre car il n’y a presque pas d’autres repères. Et quand vous voyez une grande église orientée vers le sud, vous y êtes.    En 1166 les reliques de saint Amadour auraient été découvertes : un corps parfaitement conservé se trouvait enfoui au cœur du sanctuaire marial, devant l'entrée de la chapelle miraculeuse. Le corps de St Amadour fut sorti de terre puis exposé aux pèlerins (qui affluaient déjà en masse depuis près de cinq siècles). Le corps fut brûlé durant les Guerres de Religion et il ne subsiste aujourd'hui que des fragments d'os, bientôt ré exposés dans la Crypte St Amadour.    Le lieu-dit l'Hospitalet, surplombant Rocamadour, a un nom issu de espitalet qui signifiait petit hôpital et a pour origine latine hospitalis. Ce lieu d'accueil fut fondé en 1095 par dame Hélène de Castelnau.    Les trois étages du village de Rocamadour datent du Moyen Âge, ils reflètent les trois ordres de la société : les chevaliers au-dessus, liés aux clercs religieux au milieu et les travailleurs laïcs en bas près de la rivière.    De rares documents mentionnent, qu'en 1105, une petite chapelle était bâtie dans un abri de la falaise au lieu dit "Rupis Amatoris", à la limite des territoires des abbayes bénédictines Saint-Martin de Tulle et Saint-Pierre de Marcilhac.    En 1112, Eble de Turenne, abbé de Tulle s'installa à Rocamadour. En 1119, une première donation est faite par Eudes, comte de la Marche. En 1148, un premier miracle est annoncé. Le pèlerinage à Marie attirait les foules. La statue de la vierge est datée du 12ième siècle. Géraud d'Escorailles, abbé de 1152 à 1188, fit construire les édifices religieux, financés par les dons des visiteurs. Les travaux furent terminés à la fin du 12ième siècle.    Rocamadour bénéficia déjà d'une renommée européenne comme l'atteste le Livre des miracles du 12ième siècle écrit par un moine du sanctuaire et reçut de nombreux pèlerins. En 1159, Henri II d'Angleterre, époux d'Aliénor d'Aquitaine vint à Rocamadour remercier la Vierge pour sa guérison. En 1166, en voulant inhumer un habitant, il fut découvert le corps intact d'"Amadour". Rocamadour avait trouvé son saint. Au moins quatre légendes présentèrent saint Amadour comme un personnage proche de Jésus.    En 1211, le légat du pape Simon IV de Montfort, vint passer l'hiver à Rocamadour. De plus, en 1291, le pape Nicolas IV accorda trois bulles d'indulgence d'un an et quarante jour pour les visiteurs du site. La fin du 13ième siècle voit l'apogée du rayonnement de Rocamadour et l'achèvement des constructions. Le château est protégé par trois tours, un large fossé et de nombreux guetteurs.    L'épreuve finale du pèlerinage consistait à gravir à genoux les 216 marches conduisant à la cité religieuse (qui comprend sept églises, et douze autres que les restaurations du 19ième siècle n'ont pu relever). Enfin parvenus à l'intérieur des sanctuaires après cette ascension, les pèlerins laissaient en ex-voto divers objets. Les plus connus restent les fers de condamnés libérés de leurs chaînes, les bateaux de marins sauvés et reconnaissants, ou les plaques de marbre gravées et accrochées au mur de la chapelle aux 19ième siècle et 20ième siècle. L'insigne des pèlerins est la sportelle.    Bien plus que présentant les reliques du corps d'Amadour, le succès du site vint des miracles de la Vierge noire dont la cloche miraculeuse signalait, par son tintement, le sauvetage en mer de marins. Cette reconnaissance du monde des marins valut à Notre Dame de Rocamadour d'être vénérée dans plusieurs chapelles comme au Finistère ou au Québec. L'église encouragea également ce pèlerinage par l'attribution à perpétuité d'indulgences plénières aux personnes qui recevraient les sacrements de la pénitence et de la communion à Rocamadour. Les plus célèbres sont celles des grands pardons, lorsque la Fête-Dieu arrive le jour de la St Jean-Baptiste (24 juin). Les jours de grands pardons où l'indulgence plénière est accordée, plus ou moins 30 000 personnes se pressent à Rocamadour.    La journée suivante je me lance sur le circuit des Merveilles. Un parcours de 72 kilomètres pour découvrir les prestigieux villages du causse sauvage. Première étape Gramat. Le nom de Gramat provient d'un grand tumulus, jadis élevé au centre de la cité et appelé Mont Eluet. Il s'agissait en fait d'une sépulture que les Cosaques appelaient des Grammats. Le seul vrai tumulus, témoin de cette époque et toujours visible, se situe à coté de l'hippodrome du même nom, car aujourd'hui ne demeurent tout au plus que quelques dolmens dans les environs de Gramat.    La cité de Gramat, est née au carrefour des anciennes voies gallo-romaines, Cahors Limoges et Rodez Périgueux. Cela lui fit profiter d'une situation privilégiée, au contact des terroirs complémentaires du Causse et du Limargue, mais également sur le passage des marchands et des pèlerins.    Durant les guerres de religion, occupations, pillages et destructions refirent leur apparition. Catholiques et Protestants se succédèrent dans Gramat. Les habitants durent supporter angoisses des luttes, réquisitions et pillages. En 1562, les chefs du parti calviniste pillèrent la région pour procurer argent et vivres aux armées. Les églises ne furent pas épargnées, notamment à Rocamadour et à Gramat. Cette dernière fut même incendiée en 1568 toujours par ces mêmes troupes.    Cependant, le calme revint, et Gramat, ce gros bourg agricole s'affirme ensuite comme centre d'échanges paisiblement à l'abri des grandes mutations. La Révolution de 1789 eut évidemment quelques répercussions sur la vie locale. La population était peu encline à fournir des volontaires, et la résistance des prêtres à prêter serment eut comme conséquence de voir ceux-ci interdits d'exercer leur ministère. Poussées par Mr Delpy, curé de Gramat, des femmes en vinrent même à s'insurger de la confiscation des biens du clergé, et réclamèrent que ceux-ci leur soient restitués. Ce fut chose faite après que les prêtres eurent signés une déclaration de soumission aux lois de la république.    Deuxième étape Lavergne : Ses habitants sont appelés les Lavergnois et les Lavergnoises. La commune s'étend sur 20 km² et compte 625 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. Entouré par les communes de Saint-Pardoux-Isaac, Armillac et Bourgougnague, Lavergne est situé à 21 km au Nord-Est de Marmande la plus grande ville à proximité.    Troisième étape Thégra : Ancien bastion qui a gardé sa silhouette médiévale autour de son château du 15ème siècle, masqué par l'amusante ancienne mairie "républicaine". Crypte romane et beau mobilier religieux dans l'église (visite en juillet août). Travail de maréchal-ferrant couvert de chaume et four à pain à double foyer, grand colombier vers Miers.    Quatrième étape Padirac : Le gouffre où les visiteurs naviguent à plus de 100 mètres sous terre, et le vieux village tranquille avec ses hameaux de charme, ses dolmens, tumulus et cayrous (tas d'empierrement). Intéressante église paroissiale qui englobe une chapelle romane (11ième siècle). Four à pain communal à Mathieu, "Voie romaine" et chemin de Croix d'Hélène.    C’est une cavité naturelle de 75 mètres de profondeur et 33 mètres de diamètre qui s'ouvre dans la surface du Causse de Gramat, sous lequel à 103 mètres coule une rivière souterraine.    Lorsque l'on atteint par les ascenseurs ou les escaliers, la rivière souterraine, commence alors la mystérieuse promenade à 103 mètres sous terre sur 500 mètres.
 


 
 
le 20-10-2010 07:08

L'ESPRIT DE LA FRANC-MAÇONNERIE

CONFÉRENCES MORALES ET EXPLICATIVES...

Cet ouvrage traduit par Georges Lamoine est peu connu des lecteurs français. Pourtant, De Spirit of Masonry, ou L’esprit de la Maçonnerie est l’un des derniers textes anglais marquants dans la bibliographie maçonnique de la fin du 18ième siècle. L’originalité de ce texte quant aux origines de la franc-maçonnerie est sa principale caractéristique.William Hutchinson personnage érudit et représentatif de son époque, à la fois comme homme d’idée et comme maçon, nous livre ici des affirmations que peu de maçons accepteraient aujourd’hui. Pourtant, c’est bien l’intégration des courants philosophiques de son temps et sa conception de l’amour du prochain qu’il est important de souligner et les Maçons d’aujourd’hui ne le renieront pas....
 


 
 
le 19-10-2010 06:18

LE VOYAGE PAR LA MONNAIE - ARIARY

L'ariary (ISO 4217 MGA) est l'unité monétaire de la république de Madagascar, en usage depuis l'époque du royaume de Madagascar au XIXe siècle.    Ce terme serait issu de l'arabe al rial, en souvenir de la domination du commerce extérieur de l'île par les trafiquants arabo-musulmans durant plusieurs siècles, avant l'arrivée des Européens. L'imposition du pouvoir colonial à partir de 1896 l'a fait remplacer par le franc français qui devient entre 1960 et 2003, le franc malgache (ISO 4217 MGF), même si parallèlement, la dénomination d'ariary continuait à être utilisée. Depuis le mois de mai 2003, l'appellation d'ariary est redevenue la seule officielle pour désigner la monnaie de Madagascar.    Le franc malgache, pour le comptage, se basait sur l'ariary, qui équivalait à 5 fmg. Donc 1 ariary = 5 francs malgaches. Le franc malgache se comptait sur une base de 5. Soit par exemple pour dire 2500 fmg, on dirait à Madagascar, 500 ariary (dimy an'jato), [/diman'ʣatʷ/]. Cette conversion a depuis été simplifiée par l'utilisation du ariary comme monnaie officielle, sauf pour les conversions en fmg, utiles pour retrouver des repères.    Il existe des billets de 10000, 5000, 2000, 1000, 500, 200 et 100. Les pièces émises sont de 50, 20, 10, 5, 4, 2, 1, ainsi que 0,4 et 0,2, ces deux dernières correspondant aux pièces de 2 francs Ventsikirobo et d'1 franc Iraimbilanja.    Billets de 100, 200, 500, 1000, 2000 et 5000 ariary utilisés pendant notre séjour en 2006.
 


 
 
le 18-10-2010 08:43

V COMME VILLAGES PERUVIENS

OLLENTA...

La Vallée Sacrée des Incas constitue le secteur entre les villages de Pisaq et Ollantaytambo, baignés par la fleuve Wilcamayo (le fleuve sacré). La vallée est un grand couloir entre des montagnes sacrées, où l'on peut apprécier différentes ruines des Incas comme les Ruines de Pisaq, Huchuy Qosqo près du village de Lamay, et l'ensemble de ruines de Ollantaytambo face à l'ancien village de Ollenta...
 


 
 
le 07-10-2010 02:12

LE MOT DU WEBMASTER

BONJOUR LES AMI(E)S VISITEURS ET VISITEUSES
LE WEBMASTER RENTRE DANS LE SILENCE POUR DEUX SEMAINES...
 


 
 
le 06-10-2010 07:36

LE JARDINIER DE L'ÉDEN

CONTE DE SAGESSE Á PROPOS DE CE QUI NE PEUT MOURIR...

 


 
 
le 05-10-2010 00:48

LE VOYAGE PAR LA MONNAIE - LIVRE

La livre libanaise (LBP) est la monnaie officielle du Liban.    Sa valeur est ancrée à celle du dollar, au taux d'un dollar pour 1.507,5 livres. En novembre 2008, un euro vaut donc près de 1.900 livres. Jusqu'en 1948, sa valeur était ancrée à celle du franc français.    À la veille de la guerre de 1975-1991, un dollar américain valait seulement 3 livres libanaises.    La livre libanaise est la monnaie principalement utilisée au Liban, mais le dollar américain est très facilement échangé dans le pays, et considéré comme une deuxième monnaie.    Les billets libanais sont imprimés en deux langues, l'arabe et le français.    En bordure de la mer Méditerranée, le Liban fut dès l'époque phénicienne un carrefour culturel et commercial. Sur son territoire, des communautés de confessions diverses ont coexisté dès les premiers siècles de l'ère chrétienne. Au Proche-Orient, le Liban présentait ainsi un visage original d'un État pluriconfessionnel, dont le développement fut longtemps assuré par un système bancaire parmi les plus performants au monde, ce qui lui valut le titre de Suisse du Proche-Orient. Néanmoins, le Liban a connu plusieurs guerres civiles et régionales, notamment entre 1975 et 1990. Tristes années noires où notamment Israël et la Syrie ont essayé de tirer profit de la situation intercommunautaire désastreuse en s'ingérant dans les affaires internes du pays. Il est maintenant exsangue et le régime n'arrive plus à retrouver sa stabilité et son indépendance d'autrefois.    Billets de 1, 5,10, 25 et 50 livres de la période anglaise.
 


 
 
le 04-10-2010 07:16

M COMME MACHU PICCHU - PEROU

2 430 m d'altitude, dans un site montagneux d'une extraordinaire beauté, au milieu d'une forêt tropicale, Machu Picchu a probablement été la création urbaine la plus stupéfiante de l'Empire inca à son apogée : murailles, terrasses et rampes gigantesques sculptent les escarpements rocheux dont elles paraissent le prolongement. Le cadre naturel, sur le versant oriental des Andes, fait partie du bassin supérieur de l'Amazone, riche d'une flore et d'une faune très variées.    Depuis qu'elle a été découverte le 24 juillet 1911 par l'américain Hiram Bingham, Machu Picchu est considérée comme un des monuments archéologiques et architecturaux les plus importants de la planète.    Machu Picchu est une cité entourée de mystères, érigée dans la Vallée Sacrée entre les Andes et la forêt amazonienne, elle est déclarée Patrimoine Culturel de l'Humanité, offrant à ses visiteurs un enchantement inoubliable...
 


 
 
le 03-10-2010 01:46

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

Monuments de Rome
 


 
 
le 02-10-2010 00:48

MOONRAKER

J’ai entamé cette mission de la façon la plus agréable, en décollant très haut en compagnie d’une superbe hôtesse… jusqu’à ce que l’intervention de Requin ne nous oblige à atterrir !    Je devrais me méfier de quiconque travaille pour Hugo Drax, mais une discussion sur l’oreiller avec sa jolie pilote Corinne Dufour me permet de découvrir son coffre-fort… mais aussi de percer ses secrets.    Au Brésil, je rencontre la belle Manuela, chargée par le Service de me donner un coup de main. Toute à l’esprit du carnaval, elle n’hésite pas à mêler le plaisir au travail !    Bizarrement, Drax et moi avons un point commun : un vif intérêt pour les femmes ! Une jolie blonde est toujours un piège – je me laisse attirer dans son Q.G. un temple aztèque bourré de superbes créatures !    Et, bien sûr, le Docteur Holly Goodhead… Nous nous suivons de la Californie à Venise, de Rio jusque dans l’espace. Et nous tenterons ensemble de revenir sur terre !    Avant la mission Moonraker, Q fait expédier une gondole de Venise aux laboratoires de la Section Q. L’inventeur du MI6 transforme la lente embarcation en un véhicule tout-terrain motorisé. Equipée d’un propulseur d’aéroglisseur, la « Bondole » permet à 007 de s’échapper par les canaux et les places de Venise.    Hugo Drax a consacré des années et des fortunes à la construction d’une cité spatiale secrète. De là, il projette de créer une race de maîtres pour gouverner la Terre après l’anéantissement de sa population, détruite par 50 globes contenant une terrible substance neurotrope à base d’orchidées. Indétectable de la Terre grâce à son brouilleur de radars, cette station spatiale géante reste secrète – jusqu’à ce que Bond et l’agent de la CIA Holly Goodhead ne montent à bord.    L’impétueux agent de la CIA est efficace, mais pas subtil… Jack Wade est le contact de 007 à Saint Pétersbourg, en Russie, lors de la mission Goldeneye. S’il peine à se plier aux règles du MI6, la qualité de ses relations est décisive.    Ils ont tout d’un duo comique, mais ceux qui les rencontrent ne rient pas ! Emst Stavro, à la recherche d’un tueur à gages, en obtient deux pour le prix d’un ! M. Wint et M. Kidd ne sont pas des assassins ordinaires : ils ne se servent pas d’armes à feu, et mettent au point des astuces meurtrières diaboliques…
 


 
 
le 01-10-2010 00:46

ARTIE SHAW

L’image d’un homme qui se mariait et divorçait quasiment au même rythme qu’il formait et dissolvait ses orchestres a très longtemps collé à la peau du clarinettiste et chef d’orchestre Artie Shaw. Aujourd’hui, avec le recul, cette victime de ma paranoïa maccarthysme apparaît comme l’égal de Benny Goodman, le roi du swing. Et son œuvre comme l’une des plus romantiques qui soit !    Si, pour des raisons commerciales évidentes, les cordes ont souvent été ajoutées aux formations de jazz, force est d’admettre qu’elles ont bien souvent dénaturé la musique de Louis Armstrong et de Charlie Parker. Fort heureusement, quelques chefs d’orchestres, comme Artie Shaw ou Stan Kenton, ont su tirer leur épingle du jeu.    Anticonformiste et fier de l’être, Artie Shaw devait enrichir son orchestre d’une section de cordes et recourir aux services de jazzmen de couleur, initiatives qui n’allaient pas manquer d’être commentées. Parmi les « sidemen » noirs, mentionnons les trompettistes Roy Eldridge et Hot Lips Page.
 


 
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......