http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 31-08-2015 07:14

M COMME MIREPOIX - ARIÈGE - FRANCE

La belle bastide de Mirepoix est située dans le Pays des Pyrénées Cathare, labellisé Pays d’Art et d’Histoire. La ville fut reconstruite selon les plans réguliers des bastides après une vaste inondation en 1289. La place a conservé sa structure originelle et médiévale. Vous pourrez y observer ses couverts du 15ième siècle et de superbes maisons à colombages sur galeries de bois. Mirepoix est célèbre pour la Maison des Consuls ornée de pièces de bois sculptées, et pour son ancienne cathédrale Saint Maurice aux dimensions impressionnantes (22 mètres en largeur)...

 


 
 
le 30-08-2015 07:39

LE MOT DU GLOBE TROTTEUR

AUJOURD'HUI C'EST RELACHE
LE GLOBE TROTTEUR SE RE-POSE
 


 
 
le 29-08-2015 07:07

L'APPROCHE CHEVALERESQUE DU GRADE DE L'AIGLE ROUGE

Un capitaine des Gardes, deux Gardiens du Seuil, deux rangs de Chevaliers de l'Aigle Rouge se faisant face, un Prieur et un Chancelier sous la direction d'un Illustre Chevalier de la Toison d'Or, le tout entre deux ovales représentant les maisons célestes et le zodiaque, nous voilà plongé dans les arcanes de la Chevalerie. Il ne nous manque plus que le fameux destrier noir pour avancer dans la connaissance.      Alors, pour Aborder la chevalerie en Franc-maçonnerie et par prolongement la comprendre, il faut en premier lieu la transférer dans son champ historique originel.     Tout commence par l'incontestable déclin de l'autorité centrale, plus particulièrement en "Francie" au cours du 9ième siècle et va conduire l'église à proposer un code de conduite aux guerriers pour échapper au pillage de leurs biens.     En effet depuis les successeurs de Charles Martel et la partition de l'empire au traité de Verdun, c'est l'anarchie féodale qui règne en maître. Les princes et châtelains font peser leur tutelle envahissante, les potentats locaux, les seigneurs, entourés de leurs sbires en armes (les milites), contestent les anciennes donations, spolient les terres des églises, les pillent à l'occasion, menacent et terrorisent, incendient, enlèvent contre rançon, font peser sur les populations et les églises des exactions diverses. Le château, lieu de refuge, est parfois aussi un repaire de brigands.     Et c'est pour s'en prémunir que le pouvoir religieux utilise l'arme de l'idéologie à travers deux mouvements, la "paix de Dieu" (Concile de Charroux en 989) et la "trêve de Dieu" (Concile d'Elne en 1027).      Ainsi à l'instigation de l'église de Saint Pierre, lorsque les sarrasins écument les côtes italiennes, menacent et pillent Rome, Léon 4, puis Jean 8 appellent à l'aide les guerriers francs et n'hésitent pas à promettre le paradis à ceux qui mourraient dans de tel combats.      On assiste à une sacralisation manifeste des guerriers combattant pour la cause pontificale contre les ennemis de toute sorte, qu'ils soient musulmans et plus tard hérétiques, schismatiques ou simplement rebelles au pouvoir théocratique de la papauté. Naissent, alors, les Templiers, Hospitaliers et Teutoniques.     Et c'est sous Urbain 2 à la suite de huit siècles d'évolution lente que les milites sous l'influence des soldats de Dieu adoptent cette philosophie qui s'impose comme modèle aux guerriers, avec ses techniques de combat et ses valeur, forgeant pour longtemps, bien au-delà du Moyen Age, un nouveau type de héros, le chevalier, et un nouvel idéal l'étique chevaleresque.      On constate qu'à cette époque, l'étique consistait à prêcher par l'épée une religion d'amour ? Réalité d'une idéologie religieuse pas si éloignée du djihad de l'islam...     Après ce moment d'histoire nécessaire à la compréhension, découvrons maintenant sa représentation philosophique originel pour mieux diriger notre destrier qui au passage est devenu blanc.     L'ethnologue Georges Dumézil, dans ses études sur les civilisations indo-européennes nous donne un éclairage en nous rappelant qu'il s'agit là d'une vision tripartite des fonctions sociales, à partir d'une base essentiellement patriarcale. Il nous fait découvrir la fonction de puissance combattante et la force physique, celle de la fécondité et de la production de richesse et celle du pouvoir spirituel et de la sagesse.     Cette tripartition d'origine va se perpétuer dans toutes les civilisations qui ont essaimé à partir de cette souche mère.     Exemple en Inde où les distinctions sont encore vivaces, la production des richesses est liée au corps puisqu'elle implique la manipulation des matières et des produits. C'est la voie du Karma, des artisans ou Vashyas.     La puissance combattante est liée à l'âme et correspond au psychique. La voie des guerriers, celle des Kshatriyas et celle de Bhakti. La grande épopée qui la chante est le Mahabaratha (jusqu'au 4ième siècle av. J.-C.). Enfin les Brahmanes se consacrent à la voie de Jnânâ, monde spirituel, celui de la sagesse.     Dans la Rome antique, trois flammes majeures étaient vénérées : Jupiter pour la sagesse souveraine, Mars pour la force et Quirinus pour la fécondité.

 


 
 
le 28-08-2015 07:09

PETER, PAUL AND MARY

Peter, Paul and Mary est un groupe américain de musique folk composé de Peter Yarrow, Noel « Paul » Stookey et Mary Travers. Ce trio musical, guitare et voix, était connu dans les années 1960-1970, dans la lignée de Pete Seeger, Woody Guthrie.     Il s'est rendu célèbre, notamment en interprétant des chansons de Bob Dylan, telles que Blowin' in the Wind (ils en sont les premiers interprètes) , et Le Déserteur de Boris Vian. Ils sont aussi les interprètes de Early Morning Rain, popularisé en français par Joe Dassin sous le titre Dans la brume du matin.     Et pourtant ! Si Peter, Paul and Mary ont bel et bien été parmi les artistes phares du folk revival et s'ils ont été de toutes les luttes - ainsi, en 1963, ont-ils participé à la marche de la liberté organisée par Martin Luther King à Washington, de même qu'au festival de Newport où ils montèrent sur scène avec Bob Dylan -, leur répertoire ne puise pas pour autant exclusivement aux sources du folk.

 


 
 
le 27-08-2015 07:50

P COMME PAMIERS (2) - ARIÈGE - FRANCE

Même la crise du catharisme n’entrave pas cette croissance. Pamiers, fief de l’orthodoxie, est récompensée de sa fidélité par le pape Boniface VIII qui crée l’évêché de Pamiers en 1295.     Une autre conséquence de la Croisade contre les Albigeois : l’installation dans les murs des ordres monastiques chargés de lutter contre l’hérésie : Dominicains (rue des Jacobins), Franciscains (place des Cordeliers), Carmes (rue des Carmes) et Augustins (Loumet).     Le support économique n’est pas moins important : dotée d’un riche terroir et d’une main d’œuvre abondante, Pamiers favorise un commerce actif dont les produits de base sont les draps et le vin. Renommé jusqu’à la Cour du roi de France, également vendu aux Anglais à Bordeaux, le vin était embarqué sur l’Ariège alors navigable, à partir de Pamiers, au port du Jeu du Mail.     Cette prospérité est gravée dans le décor urbain avec les maisons à colombages, les clochers, les tours de défense, ainsi que les canaux dérivés de l’Ariège qui alimentaient en eau les moulins tout en assurant la défense de la ville...

 


 
 
le 26-08-2015 06:13

P COMME PAMIERS - ARIÈGE - FRANCE

Au 10ième siècle, sur le territoire de « Frédélas » (l’actuelle Pamiers) est bâtie l’abbaye Saint-Antonin, dont la première mention écrite date de 961. En 1111, un accord sous forme de paréage est conclu entre l’abbé Isarn et le comte de Foix, Roger II. Dans cet acte, le nom de Pamiers est donné au seul château bâti sur la butte du Castella (« Castrum Appamie », d’Apamée en Syrie, en souvenir de la participation à la première croisade du comte Roger II). Le nom « Apamée », devenu plus tard « Pamiers », a donc été donné au château avant de l’être à la ville dans le courant du 12ième siècle.     Ce siècle est celui du premier développement de la ville. Mais les seuls témoins lapidaires de cette période de prospérité sont l’église du Mas Vieux à Cailloup et les portails romans de l’église du Mercadal (Cathédrale) et de Notre-Dame du Camp (remanié au 19ième siècle)...

 


 
 
le 25-08-2015 07:43

A COMME ABBAYE DE COMBELONGUE - ARIÈGE - FRANCE

Nichée au creux d'un vallon du piémont pyrénéen, entre Foix et St Girons, l'Abbaye de Combelongue offre le charme et le prestige d'un lieu chargé d'histoire. Fondée en 1138 par le Comte de Pallars, elle reçut en 1154 le roi Louis VII, en route vers St Jacques de Compostelle.     Cet édifice roman de style mudéjar, classé monument historique, est l'un des fleurons du patrimoine du Couserans. Du jardin médiéval au jardin à la française, son parc labellisé "jardin remarquable" propose une promenade à travers les âges. C'est aujourd'hui une demeure privée ouverte à la visite...

 


 
 
le 24-08-2015 07:06

R COMME RIMONT - ARIÈGE - FRANCE

Il y a 57 ans le village de RIMONT était anéanti dans les flammes par une colonne ennemie qui tentait d'échapper à l'étau des armées débarquées le 15 août en Provence et de la Résistance Intérieure. Le lendemain, la capitulation de ces hordes barbares était signée à Castelnau Durban après une lutte héroïque de tous les patriotes du département ou d'ailleurs et de leurs camarades espagnols. Au cours de ces deux journées 13 civils et une douzaine de maquisards périrent...

 


 
 
le 23-08-2015 00:06

LE MOT DU GLOBE TROTTEUR

AUJOURD'HUI C'EST RELACHE
LE GLOBE TROTTEUR SE RE-POSE
 


0 commentaire
 
 
le 22-08-2015 07:25

ÉLU DES NEUF

Avec ce grade nous sommes en concordance avec celui que nous utilisons dans notre 1er Ordre.      Je pourrais longuement vous raconter, à la manière d'Irène Mainguy, que ce rituel est un assemblage du Maître Elu, dit des Neuf et de l'Elu de l'Inconnu ou Elu de Pérignan. Qu'il a été précédé par le Rituel du Conte de la Barre (qui en passant est marqué du symbole de la Loge martiniste ?) et qu'il existe aussi l'Histoire du 1er Elu Irlandais dont le tapis de Loge porte en son centre un berceau contenant un enfant, nous ramenant inévitablement à la philosophie alchimique.     Tous cela est intéressant pour le chercheur et l'historien de la FM, mais n'est que bavardage périphérique pour le cherchant. Ce qui est important pour tous les grades et en particulier pour celui-ci c'est d'éviter de confondre un ou des symboles, avec l'étape initiatique elle-même, de même qu'il est dangereux de confondre l'étape avec l'initiation.      On est initié qu'une fois en maçonnerie lorsqu'on est reçu apprenti. Tous les grades reçus ensuite correspondent à des étapes initiatiques successives, ce sont des clés complémentaires qui permettent d'avancer peu à peu dans la voie de la Lumière et de la Connaissance.      En le nommant à tors "Grade de Vengeance" on oubli souvent qu'il s'agit en premier lieu d'un Grade d'Elus. C'est comme si, en évoquant le Grade de Maître, on parlait d'un grade de mort, oubliant qu'en accèdant à la maîtrise, par la mort, on l'a vaincue, en renaissant.     Cette mauvaise interprétation est due probablement au besoin que chacun éprouve de classer, étiqueter, cataloguer, cerner les choses afin de mieux les dominer, ce qui constitue une démarche sécurisante, mais ô combien restrictive et génératrice de ghettos.     On doit considérer ce grade comme étant un grade de purification et d'épuration. Les outils utilisés sont le poignard et l'épée, instruments de vengeance et de justice employés pour poursuivre les mauvais compagnons, assassin du Maître où de leur trancher la tête comme chez les écossais.     L' allégorie au Rite Français nous soustrait de cet acte. Le mauvais compagnons en se faisant justice lui-même nous jette dans le doute et trouble la faculté de discernement.      Cet acte en apparence barbare enseigne qu'il faut supprimer en soi tout ce qui fait obstacle aux élans verticaux vers la lumière, en éradiquant, entre autres choses, l'intolérance, l'ignorance, le fanatisme, l'intégrisme, la jalousie et l'ambition qui sont autant de têtes de l'hydre maléfique.

 


 
 
le 21-08-2015 06:46

HUMBLE PIE

Humble Pie est un groupe blues-rock d'Angleterre, formé dans la région d'Essex en 1969 et qui a connu du succès autant dans sa terre natale qu'aux États-Unis et au Canada. La formation originale comprenait l'ex-Small Faces Stephen Marriott à la guitare, à l'orgue, à l'harmonica et au chant, l'ancien guitariste-chanteur du groupe The Herd Peter Frampton, le bassiste Greg Ridley qui a joué auparavant avec The V.I.P's et Spooky Tooth et le batteur de dix-sept ans Jerry Shirley qui fut membre de la formation Apostolic Intervention.
 


 
 
le 20-08-2015 08:23

L COMME LESCURE - ARIÈGE - FRANCE

Lescure entourée de cyprès, dans un site préservé, aujourd’hui en ruine, mais toujours dotée de son impressionnant clocher, elle étonne et ravit le regard...

 


 
 
le 19-08-2015 08:08

G COMME GROTTE DU MAS D'AZIL - ARIÈGE - FRANCE

L’histoire de la grotte est longue et complexe, site facilement repérable, elle a connue une étonnante pérennité d’occupation et de fréquentation.     De plus, l’origine du village est étroitement liée à cet abri naturel et la grotte fait obligatoirement partie du passé historique du Mas d’Azil. Le village fortifié (depuis le 13ième siècle) se trouvant à peine à un kilomètre, ce refuge paraît avoir, au cours des âges, joué un rôle protecteur lors des périodes difficiles et troublées...

 


 
 
le 18-08-2015 00:09

S COMME SAINT GIRONS - ARIÈGE - FRANCE

Blottie au pied des montagnes la ville gasconne de Saint-Girons est située au carrefour des dix-huit vallées du pays Couserans. Les diverses découvertes archéologiques laissent penser que la capitale antique des Consorani (peuple romain) se situait dans le périmètre de l’actuelle agglomération de Saint-Girons.     Le Moyen age a vu l’installation des ordres religieux comme les Bénédictins, les Dominicains (ou Jacobins), les Capucins, les Antonins (rue St Antoine), les Hospitaliers de St-Jean. La « bastide de Villefranche » a été créée au 12ième siècle par Arnaud d’Espagne, quatrième Vicomte du Couserans.     Pendant les guerres de religion, la ville fut prise par les protestants qui exigèrent de ses habitants une forte somme d’argent. Ceux-ci, réfugiés sur le mont Garrié, ne payèrent que la moitié de la rançon...

 


 
 
le 17-08-2015 07:19

L COMME LABOUICHE - ARIÈGE - FRANCE

Embarquez pour une visite conviviale à 60 mètres sous terre ! Le parcours, qui s'étend sur 1500 mètres, vous étonnera par la grande variété de ses paysages et par ses richesses géologiques. Petits ou grands, passionnés du monde souterrain ou à la recherche d'une expérience unique, chacun trouvera son compte. Tout au long de la balade, le guide abordera des sujets divers et variés, géologie, explorations et vous fera découvrir des formes aux noms évocateurs comme la Sorcière ou la Licorne...

 


 
 
le 16-08-2015 08:31

LE MOT DU GLOBE TROTTEUR

AUJOURD'HUI C'EST RELACHE
LE GLOBE TROTTEUR SE RE-POSE
 


 
 
le 15-08-2015 01:01

QUE CE PASSE-T-IL DANS LA CARRIÈRE DE BEN ACCARR LE SOIR DE L’ÉQUINOXE ?

Comme pour les solstices en Loge Bleue - St Jean d'hiver et St jean d'été, les fêtes d'équinoxes du printemps et de l'automne sont toutes à l'origine des fêtes Celtiques. Elles sont codifiées par des rituels que conduisent des Druides pour honorer la nature.     Il faut savoir que l'équinoxe d'automne prend sa source symboliquement dans une légende : "en ce jour, Hadès, dieu du royaume des morts, aperçut Perséphone et en tomba immédiatement amoureux. Il l’enleva afin qu’ils règnent ensemble sur les enfers. Sa mère, Déméter, la déesse des récoltes, ne trouvant plus sa fille, tomba dans un chagrin et un désespoir tel que les fleurs, les arbres et toutes les plantes se flétrirent. Les dieux de l’Olympe, veillant sur les humains, parvinrent à un compromis avec Hadès, pour le retour de Perséphone : elle passerait 6 mois de l’année avec Hadès dans le royaume des ténèbres et 6 mois sur terre avec sa mère. Déméter, en guise de représailles, annonça que durant les 6 mois passés avec Hadès, la nature porterait son deuil et que rien ne pousserait sur la terre. Le jour de Mabon correspond à l’équinoxe d’automne : le jour et la nuit sont égaux."     La FM, et plus particulièrement le Rite Français, emprunte la fête de l'équinoxe d'automne pour nous engager nécessairement dans une réflexion.

 


 
 
le 14-08-2015 08:11

SPOOKY TOOTH

Originaire de Carlisle, au nord de l'Angleterre, Spooky Tooth est un groupe britannique de rock progressif formé en 1968 par d'anciens membres des V.I.P.’s, rejoints par l'Américain Gary Wright. Après plusieurs changements, le groupe a disparu au milieu les années 1970, puis a été brièvement reformé à la fin des années 1990 par quatre des membres de la formation initiale. Notons que durant la carrière des V.I.P'S, un organiste reconnu fit partie de la formation, Keith Emerson, qui fonda ensuite les Nice.
 


 
 
le 13-08-2015 05:18

F COMME FORGES DE PYRÈNE (2) - ARIÈGE - FRANCE

Témoignage du passé minier et sidérurgique ariégeois, le musée du fer évoque, au travers de documents, maquettes, objets et outils, l'histoire du fer et de la forge, ainsi que les différentes étapes allant de l'extraction du minerai jusqu'à son utilisation.     Dans les granges, des ateliers animés, tels ceux du sabotier, du forgeron ou encore du boulanger, complètent la visite...

 


 
 
le 12-08-2015 07:25

F COMME FORGES DE PYRÈNE - ARIÈGE - FRANCE

Situées à Montgaillard, près de Foix, les Forges de Pyrène vous proposent, dans un site de cinq hectares, de découvrir la dernière forge à martinet - classée monument historique - encore en activité, ainsi que deux espaces muséographiques respectivement dédiés au fer et aux métiers d'autrefois.     Le musée des métiers d'autrefois évoque, au fil de sa remarquable collection de plus de 125 métiers et 6 500 outils, l'histoire, les gestes et les secrets des métiers d'antan. Une merveille !..

 


 
 
le 11-08-2015 07:06

R COMME ROQUEFIXADE - ARIÈGE - FRANCE

L'existence du château de Roquefixade est attestée depuis 1034. Les premiers seigneurs connus sont seigneurs de Pailhès, branche de la famille de Rabat, et portent tous le nom de Bernard Amiel de Pailhès. Pendant la croisade contre les Albigeois, ils sont de tous les combats aux côtés des comtes de Toulouse et de Foix dont ils sont les vassaux.     En 1278, le château est acheté par le roi qui assurera l'entretien et le remaniement des fortifications et y entretiendra une garnison comportant un châtelain, un guetteur, un portier, douze sergents et des chiens de garde. En 1463, Louis XI restitue le château à Gaston IV, comte de Foix. En 1632, Louis XIII ordonne le démantèlement des châteaux de Montaut, Tarascon, Labastide de Sérou et Roquefixade. En 1675, la châtellenie est vendue en commande à Vital Guilhon de Lestang, baron de Celles, dont la famille le gardera jusqu'à la Révolution. Il est alors vendu comme bien national...

 


 
 
le 10-08-2015 07:10

M COMME MONTFERRIER - ARIEGE - FRANCE

Que ceux qui ont des oreilles entendent, que leurs yeux voient et que leur âme comprenne....

 


 
 
le 09-08-2015 07:33

LE MOT DU GLOBE TROTTEUR

AUJOURD'HUI C'EST RELACHE
LE GLOBE TROTTEUR SE RE-POSE
 


 
 
le 08-08-2015 06:38

LE MAITRE PAR CURIOSITÉ

          1/ La légende du grade :
     En échange des bois du Liban et des pierres taillées fournies par Hiram de Tyr pour la construction du Temple, Salomon s'était engagé à lui donner une province. Hiram, la visitant, n'y trouve qu'un sol aride et une population sauvage. Il vient au palais de Salomon, traverse, furieux, la salle des gardes, et fait irruption dans la salle où Salomon pleure seul, la mort d'Hiram Abi. Craignant pour la sécurité de son Maître, Johaben, le plus dévoué des favoris de Salomon, l'a suivi et écoute à la porte. Hiram s'en aperçoit et veut le mettre à mort. Salomon le retient, le raisonne. Hiram se calme et pardonne. Les deux rois renouvellent leur traité d'alliance perpétuelle et font de Johaben leur Secrétaire Intime...          2/ Approche Symbolique du grade :     Le Temple est décoré de tenture bleue ainsi que le trône et l'autel. Le tout parsemé de fleurs de lys d'or. Deux Rois siègent à l'Orient couverts d'un manteau gris bleu garni d'hermine. Une couronne sur la tête et un sceptre à la main.     Tous portent un bijou représentant un triangle en or, un tablier de peau blanche, bordé de rouge et un large cordon de même couleur. Le Temple est éclairé par 27 lumières : 9 à l'Orient, 9 à l'Occident et 9 au Midi.      La lecture du Rituel explique le pourquoi de ces dénominations ;  le Grand Maître représente Salomon, le 1er surveillant représente le Roi de Tyr et les SS et FF portent le titre de Garde.     Au centre du Temple se trouve le tapis de Loge un symbole complexe. Les 4 points cardinaux. Dans le haut une fenêtre dans les nuages au milieu un triangle renfermant un J, sur l'angle haut un A et sur les deux autres la lettre P. Dessous la représentation du palais de Salomon. Et au bas, des larmes dispersées et un mausolée.     Au 6ième degré, le maître prend conscience de l'écart entre son aspiration et le monde ordinaire. Il est désorienté par son acquisition d'une nouvelle conscience élargie, par l'éveil de son cœur qui connaît une dimension magique et l'aridité du monde ordinaire, l'égarement de l'ego, les rivalités, les médisances et les jalousies du quotidien.      Le Maître par Curiosité souffre autant d'être incompris que la trahison des chercheurs qui l'accompagnent. Dans cette phase, il doute de l'authenticité de ses SS:. et FF:. et se révolte contre leur comportement.     Au lieu de travailler avec humilité à son perfectionnement, il exerce une curiosité critique contre la communauté fraternelle, il défend âprement l'idéal maçonnique et accuse les autres. Persuadé d'avoir raison, il n'accepte ni d'être remis en cause ni de se remettre en cause. Il s'efforce de corriger autrui sans se corriger lui-même.      Convaincu de détenir la connaissance, il veut diriger, juger et imposer. Il n'écoute plus ni les autres ni son Etre et, accablé par le découragement et la tristesse, il voit seulement l'hostilité du monde qu'il observe à la loupe et perd son sentiment spirituel parce qu'il s'imagine toucher des sommets dont il est bien loin.     Par instant, le Maître par Curiosité se demande si son ascèse maçonnique peut le conduire à la spiritualité, si cette initiation qui prétend passer par Jéhovah n'est pas en train de le perdre. Une appréhension de l'avenir, par rapport à son adhésion aux trois premiers degrés, bloque son action, l'oppresse et le paralyse.    Il ne sait même plus si les premières lueurs de la connaissance, les premières saveurs qui ont enflammé son Etre dans les profondeurs de son âme, sont les marques d'une présence inaccessible ou seulement la transformation psychologique d'un mécanisme matériel, somme toute seule réalité en ce monde.     Le trouble du Maître par Curiosité ne remet pas en cause sa capacité initiatique, mais au contraire qualifie son exigence muette, sa liberté d'approfondir, sa fidélité au mystère qui vit en lui. Son esprit torturé n'est pas un mental inerte ni un laisser-aller qui le rendrait perméable à toutes les influences sans aucune discrimination.      Au contraire son esprit s'éveille dans une attitude vigilante, curieuse et souple. Il affirme son écoute, développe son attention, aiguise ses sens spirituels, provoque une connaissance plus grande par plus de méditation.     Persévérance et stabilité, telle est la ligne de conduite de ce nouveau grade.          3/ Approche Alchimique du grade :     Sur le plan alchimique cette fois-ci le Temple est drapé de bleu rappelant l'étain ou anti-moine, la matière première qui se trouve en grande quantité. Ce drap est parsemé de lys d'or pour signifier la transmutation, le passage du blanc à l'Aor. Le tablier est blanc bordés de rouge indiquant l'action du feu primordiale sur le fer pour révéler la pierre philosophale.     Cette fois-ci c'est le Rituel qui donne le mode opératoire. Le tapis de Loge n'est qu'un élément parmi d'autres pour valider le travail hermétique.      Les bouleversements amorcés au 5ème degré se poursuivent et renouvellent l’élan donné par le Mercure au Maître Parfait. Salomon préside toujours la Loge, mais Hiram roi de Tyr fait irruption et, de fait, la préside « conjointement » avec lui. Ce couple de rois représentant ainsi symboliquement les noces Alchimiques.     Le 6ème degré est ainsi l’illustration du « goût de soufre » donné à la vie initiatique des Maçons quand ce deuxième personnage clé surgit dans leur univers symbolique. Car il est dans la nature de feu du Soufre d’apparaître sans prévenir de sa venue, ou plus précisément de sa « survenue ». Le Feu du Soufre sur-vient d’en haut attiré comme par un « aimant » par l’Eau du Mercure, pour constituer le couple emblématique alchimique Mercure/Soufre qui « préside » aux destinées de l’Œuvre.     Si la terre aride « ne vaut pas » les matériaux fournis pour la construction de ce Temple de pierres « matérielles », elle symbolise au contraire le Soufre et le feu « consumant » le cordon rouge moiré du Maître de Curiosité, constituant avec le Mercure les deux natures premières alchimiques du Temple de l’Esprit construit en lui-même par le FM.     Ces deux ROIS illustrent l’un et l’autre le contenant et le contenu du vase de l’Œuvre, les extrémités du vase de nature dans lequel va naître et croître la Pierre. « Ce sont les deux principes métalliques, corps ou natures premières, à l’aide desquels l’Œuvre se commence, se parfait et s’achève. » (Fulcanelli, Les Demeures philosophales).     Dans « le feu de l’action » la raison d’être de la présence de Johaben dans le champ de « vision » et de perception de Salomon et d’Hiram de Tyr se transforme, et le sens de son « imprudence » est rectifié jusqu’à reconnaître en elle l’ombre de la Prudence. La Prudence s’anime donc sous les « traits » de cette triade alchimique en action, le miroir symbolisant Johaben, matière brute primitive, renvoyant la lumière et le feu du Soufre/Hiram de Tyr sur le serpent du Mercure/Salomon. Ainsi, grâce à ce primitif agent vivant et vivifiant, il devient possible de rendre la vie au soufre des métaux morts.      En exécutant l’opération, le mercure, dissolvant le métal, s’empare du soufre, l’anime et meurt en lui cédant sa vitalité propre. C’est ce que le rituel enseigne lorsqu’ils ordonnent de tuer le vif pour ressusciter le mort. Possédant ce soufre vivant et actif, qualifié de philosophique, afin de marquer sa régénération, il suffira de l’unir, en proportion convenable, au même mercure vivant, pour obtenir, par l’intermédiaire de ces principes vivants, le mercure philosophique ou animé, matière de la pierre philosophale. (Fulcanelli, Les Demeures Philosophales)...     Le travail du Maître par Curiosité consiste à annoncer le futur Rebis en activant les noces Alchimiques. Le but est de réaliser l'harmonie entre les polarités dans leur double jeu d'attirance et de répulsion. Par dissolutions et décantations successives on sépare le pur de l'impur, on élimines les déchets pour ne conserver que la fleur saline afin qu'elle attire et puisse rendre semblable à elle-même le produit de la semence...
 


 
 
le 07-08-2015 06:59

ETTA JAMES

Jamesetta Hawkins, dite Etta James, née à Los Angeles le 25 janvier 1938, est une chanteuse américaine de jazz, soul et rhythm and blues.
 


 
 
le 06-08-2015 08:35

M COMME MONTSEGUR (2) - ARIÈGE - FRANCE

L'histoire de ce nouveau castrum de Raymond de Péreille, dénommé Montségur II par les archéologues, est étroitement liée à l'histoire des cathares du Languedoc. Issue du christianisme, la religion cathare est basée sur deux grands principes : un Dieu Bon et un Dieu Mauvais. Tout ce qui est immatériel est l'œuvre du Bon, tout ce qui est matériel est l'œuvre du Diable.      La religion cathare s'étendra sur une grande partie du Languedoc, et au début du 13ième siècle l'Eglise catholique, pour ramener dans le droit chemin ceux qu'elle appelle "hérétiques", n'a pas d'autre solution que de recourir à la force : c'est la croisade contre les Albigeois (parfois improprement appelée croisade des Albigeois). Montségur, siège et capitale de l'Eglise cathare. A partie de 1232 Montségur devient le siège et capitale de l'Eglise cathare.      Le castrum se densifie, se peuplant de 500 à 600 âmes, où se côtoient religieux, civils et hommes d'armes. Au nord-est du château les vestiges d'habitations encore visibles aujourd'hui représentent les derniers témoins de ce peuplement...

 


 
 
le 05-08-2015 06:52

M COMME MONTSEGUR - ARIÈGE - FRANCE

Vers la fin du 13ième siècle, une petite communauté du nom d'Ourjac s'installe à peu près à l'emplacement du village actuel, non loin de la fontaine qui porte encore le même nom. La communauté n'a pas d'église et, pour suivre le culte, ses membres doivent monter au château.      Au 16ième siècle ce village devenu Montségur se développe pour prendre au 19ième siècle l'aspect du village actuel, une partie des maisons étant construites avec les pierres du château. Tissage et agriculture seront les principales activités des habitants. Mais dès la fin du 19ième siècle la population ne va cesser de décroître,  alors qu'on comptait 743 habitants en 1889 on en comptait plus que 592 en 1900...

 


 
 
le 04-08-2015 07:25

F COMME FOIX (4) - ARIEGE - FRANCE

Au 9ième siècle, une abbaye est érigée entre les deux rivières. Au 12ième siècle, sa reconstruction complète permet un premier accroissement de l’agglomération fuxéenne.     La première mention écrite du château, date des alentours de l’an Mil. Il se compose alors d’une seule tour et de son enceinte. C’est aussi au cours du 11ième siècle que ce monument devient le centre des pouvoirs du nouveau comté de Foix...

 


 
 
le 03-08-2015 07:05

F COMME FOIX (3) - ARIEGE - FRANCE

Le roc calcaire sur lequel est construit le château de Foix abrite quelques grottes préhistoriques, dont certaines ont livré des traces d’occupation humaine. Pourtant, le rocher n’est réellement habité qu’à partir de l’époque gauloise (6ième siècle av JC- 5ième siècle de notre ère), et la présence d’une agglomération à Foix n’est pas attestée avant le Haut Moyen Âge (5ième-10ième siècles)...

 


 
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......