http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 30-06-2013 09:06

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

Chateau Tamberma, Nord Togo.

 


 
 
le 29-06-2013 04:41

FULL METAL JACKET

Après des classes d'une intensité inhumaine, des engagés américains vont se confronter de plein fouet aux atrocités de la guerre du Vietnam. Et rien n'a pu les préparer à ce qui les attend au front.     Le soldat Joker et ses frères d'armes se sont engagés dans le conflit vietnamien la fleur au fusil. Mais la réalité ne va pas tarder à les rattraper ; le choc sera terrible. Cette descente aux enfers est initiée par une formation aux conséquences dramatiques. Et pourtant, le pire reste à venir.     Despotique, maniaque, manipulateur : l'immense Stanley Kubrick s'est toujours fait qualifier des adjectifs les plus extrêmes. Et avec son avant-dernier film, Full Metal Jacket, le réalisateur va envenimer sa réputation, parfois à raison.     La sortie d'un nouveau Kubrick est forcément un évènement. Car en plus d'être un artiste d'exception, le réalisateur est un publicitaire et un spécialiste de la distribution hors pair.     Kubrick est l'un des plus grands directeurs d'acteurs que le cinéma ait connu. Une affirmation qu'étayent les performances des comédiens de Full Metal Jacket.     Réalisateur majeur, toutes catégories et générations confondues, Stanley Kubrick est un cas unique en son genre. Et son œuvre n'a certainement pas encore livré tous ses secrets.     Comme pour nombre de génies, la vie de Stanley Kubrick a commencé sur une série de revers. Son père physicien s'est en effet longtemps demandé sur quelle voie il allait pouvoir orienter son fils au regard de résultats scolaires médiocres et d'une apathie parfois inquiétante, jusqu'au jour où il lui vient l'idée de l'initié aux échecs. C'est un franc succès, mais c'est pourtant en recevant un appareil photo que le jeune homme découvre sa vraie vocation. Il étudie les objectifs, teste différents types de développement et parvient à vendre ses premiers clichés au prestigieux magazine Look....

 


 
 
le 28-06-2013 07:15

MIGHTY JOE YOUNG

Le Chicago blues doit beaucoup à la diversité de ses origines. Parallèlement aux créateurs du Delta, on trouve dans le tissus musical de la ville des artistes comme Mighty Joe Young, dont l'histoire est ancrée dans la tradition du Texas et de la Louisiane. Dans ce passé, Young a conservé un penchant marqué pour les arrangements sophistiqués, qui caractérisent sa musique.     A partir de la fin des années cinquante, Mighty Joe Young, sera l'un des grands représentant de l'école du West Side, avec Magic Sam et Jimmy Dawkins. C'est pourtant auprès d'Otis Rush qu'il aura l'occasion de développer ses talents d'accompagnateur.     Mighty Joe Young n'a jamais cherché à faire une carrière internationale, ceci afin de mieux préserver sa vie de famille. Un choix qui ne l'a pas empêché de réussir à Chicago.     Mighty Joe Young a toujours fait preuve d'exigence. Aussi pour son premier album a t-il choisi l'excellent pianiste Big Moose Walker. Une rigueur également mise au service des autres, et par exemple à celui de Koko Taylor.

 


 
 
le 27-06-2013 07:13

ELU DES 12 TRIBUS OU SUBLIME ELU

Les meurtriers ont été punis et Salomon veut récompenser les 15 Elus. Douze parmi eux sont tirés au sort, afin de ne faire aucune faveur. Ils sont constitués en Grand Chapitre et deviennent chacun chef de l’une des douze tribus d’Israël. il leur donne le nom d’Emerek. il leur montre les Tables de la Loi et les objets précieux contenus dans le tabernacle, il les arme de l’épée de justice et il leur donne leur mission : suivre les lois et rendre la justice.     Alors s’il y a douze tribus en nous, douze fonctions chevaleresques à organiser et à diriger, il est naturel que trois illustres Elus ne soient pas élevés à la charge de Chevalier. Il n’y a pas de place pour tout le monde et seuls les meilleurs se fortifieront assez pour s’élever encore et ne pas se contenter d’une brise lumineuse paisible.     Le cercle de l’univers, celui qui entoure l’unité créatrice, le centre mystérieux, se compose toujours de douze signes de perfection et aux douze signes zodiacaux correspondent les douze apôtres, les douze chevaliers de la Table Ronde, les douze portes de Jérusalem ou des douze travaux d’Hercule. Le douze symbolise celui qui se situe sur la sphère spirituelle et peut par son objectivité, aiguillonner les autres, les aider à étudier et à s’élever.     Cet état supérieur de conscience immobile doit être découvert, goûté et compris. Se connaître n’a plus rien à voir avec la connaissance de soi de l’apprenti, même si l’attention procède du même mécanisme initial. Le Sublime Elu, dans une concentration unificatrice, écoute paisiblement son expérience et goûte à son Etre profond. Il sent le va-et-vient de son souffle se faire plus lent et sa réflexion silencieuse plus intense. Dans la quiétude de son mental et de son corps, il perçoit déjà, en son cœur spirituel, battre la source située hors du temps et de l’espace.     Le Sublime Elu conclut avec bonheur la série des trois grades d’Elus. Souvenons-nous de la situation à la fin du 8ième degré. L’intendant des Bâtiments avait atteint une sorte de sommet qui était le maximum de ce qu’il pouvait alors faire, remplacer partiellement Hiram car il maîtrisait partiellement l’Art de la construction. Il ne pouvait aller plus loin. Il lui manquait quelque chose pour cela. Il avait toutefois repris les travaux du Temple, mais loin des superstructures orgueilleuses, dans la chambre souterraine secrète destinée à recevoir les trésors du royaume.     Il s’est ensuite livré à tout un travail de purification, indispensable pour continuer de progresser : l’élimination de ses ennemis intérieurs qui tentaient de se faire oublier avant de se remettre à frapper.     La triple purification une fois effectuée, l’Elu, devenu Sublime comme prix de sa victoire, peut franchir la triple enceinte qui le séparait encore du lieu sacré de la construction. Le 11ième degré est celui de la récompense intime, de la transformation intérieure, il est inévitable que le suivant en voie la concrétisation.     Le Chevalier Elu est bien un nouvel homme, avec un nouveau nom (Emerek) que laissait pressentir celui de l’Illustre Elus des Quinze. C’est l’homme véritable qui est né et qui le restera désormais, quelque soient les circonstances de sa vie à venir.     Le Chevalier mène un combat à l’intérieur de lui-même pour protéger son Etre, le libérer définitivement et lui permettre de croître, pour un jour prendre lui-même en charge son existence métaphysique et s’aventurer dans un monde tout autre.     Le titre de Chevalier est un titre d'honneur récompensant de grandes actions d'amour, de vigilance et de justice, que le chercheur va apprendre à pratiquer au milieu d'ennemis qui menacent la paix de son monde. Il va apprendre à les identifier et à les combattre, à rassembler son esprit et son cœur au milieu du vagabondage de ses passions obscures.     Ainsi le cherchant est invité à s'entraîner à ce travail, à dépasser l'allégorie et à la transposer ensuite dans sa quête. Il doit donc persévérer dans la connaissance de lui-même avec ce don de double vue.

 


 
 
le 26-06-2013 07:47

B COMME BOURBON L'ARCHAMBAULT (3) - ALLIER - FRANCE

Le château fort de Bourbon va alors devenir une forteresse « imprenable » de quinze grosses tours, que Louis II, en pleine guerre de cent ans, va encore renforcer, notamment par la fameuse tour « Qui qu'en grogne » qui domine la ville...

 


 
 
le 25-06-2013 04:50

B COMME BOURBON L'ARCHAMBAULT (2) - ALLIER - FRANCE

La lignée des Archambaud de Bourbon, apparue dès 959, va se perpétuer jusqu'en 1249, le temps d'asseoir l'autorité féodale sur un territoire de plus en plus vaste, qui représentera, à la fin du XIIIe siècle l'essentiel du département de l'Allier d'aujourd'hui. L'alliance de Béatrix de Bourbon et du sixième fils de Saint-Louis, Robert de Clermont, marquera une étape importante, puisque la fleur de lis entre alors dans les armoiries des Bourbon. Leur fils Louis sera le premier duc de Bourbon, le domaine devenant duché pairie en 1327...

 


 
 
le 24-06-2013 08:34

B COMME BOURBON L'ARCHAMBAULT - ALLIER - FRANCE

C'est dans un cadre de verdure admirable, au creux d'un vallon du Bocage bourbonnais, que cette cité de caractère au prestigieux passé, vous accueille, riche d'installations thermales de qualité et d'un environnement riche et varié. C'est ici que se situe au XIIe siècle le Roman de Flamenca, belle histoire d'amour écrite en occitan...

 


 
 
le 23-06-2013 07:09

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

Sète, Hérault.

 


 
 
le 22-06-2013 09:45

LES TIGRES VOLANTS

1941. En Chine, un groupe de pilotes américains, les Tigres volants, combat dans les airs l'envahisseur Japonais. Dévoués à leur chef, Jim Gordon, ils rivalisent de prouesses au péril de leur vie.     Au début de la Seconde Guerre mondiale, en Chine, Jim Gordon mène d'une main de fer l'escadrille des Tigres volants, un corps de l'aviation américaine qui défie dans les airs la flotte japonaise. Une nouvelle recrue, Woody Jason, perturbe bientôt le fragile équilibre qui régnait au sein de groupe.     Conscients que le cinéma est une arme de propagande idéale, les Etats Unis encouragent la production de films de guerre glorifiant le sacrifice et le patriotisme. Ainsi le studio Republic Pictures met-il en chantier Les Tigres volants.     Sorti aux Etats Unis en 1942, Les Tigres volants triomphe devant un public encore sous le choc de Pearl Harbor. En outre, le film reste dans l'histoire du cinéma comme une référence, voire une œuvre matrice du genre.     L'année 1942 et les Tigres volants marquent un tournant dans la vie de John Wayne, aussi bien dans sa carrière d'acteur que sur un plan intime.     Ignoré des dictionnaires de cinéma, David Miller est un habile technicien auquel on doit des films souvent considérés comme cultes par les cinéphiles.     Né le 28 novembre 1908, David Miller se tourne vers le cinéma. Il est engagé par MGM et s'essaie à différents postes, passant du stock d'images d'archives au montage. Il réalise en 1935 son premier film, un court métrage documentaire sur l'entraînement des chevaux de course, Trained Hoofs. Pendant six ans, Miller enchaîne documentaire sur documentaire, abordant des sujets aussi différents que l'apprentissage des claquettes, la cuisine, le tennis ou Nostradamus. Parmi les dix-sept courts métrages réalisés durant cette période, seul Drunk Driving est une fiction. Comme ses confrères, Jacques Tourneur et Fred Zinnemann, Miller aura beaucoup appris grâce à ses films courts. En 1941, il passe au long métrage...

 


 
 
le 21-06-2013 07:55

JIMMY DAWKINS

Révélé grâce à l'album "Fast Fingers" qu'il avait gravé pour le label américain Delmark, Jimmy Dawkins est devenu l'un des bluesmen favoris du public européen en recevant en 1971 le Grand Prix du Disque Hot Club de France. Ce guitariste très original est aussi un parolier de génie qui sait traduire avec une rare force le désespoir des habitants des ghettos noirs.     A Chicago, Jimmy Dawkins fait partie des rares musiciens de blues qui ont réussi à échapper à l'emprise de B.B. King. Surnommé "Doigts agiles" par ses pairs, cet artiste très intérieur surprend pourtant par la retenue et la sobriété de son travail instrumental.     Guitariste de studio recherché, Dawkins a gravé quelques belles faces aux côté de Wild Child Buttler. Avant de rejoindre Chicago en 1955, il avait grandi près de la Nouvelle Orléans où il avait découvert le rhythm'n'blues de musiciens comme Bartholomew qui dirigeait alors la formation de Fats Domino.

 


 
 
le 20-06-2013 07:29

COMMENT VOYAGENT LES GG:. ELUS ECOSSAIS ?

Réponse : Dans toutes les parties du monde pour y répandre la vraie lumière.     Pour progresser sur le chemin du perfectionnement dans toutes les parties du monde en y répandant la vraie lumière, il nous faut un passeport. Et quelle action pourrait créer un passeport mondial ?     Le seul acte de création possible pour le Grand Elu est un acte d'amour.     Partout où le Grand Elu est, l'amour est là et agit à travers lui. Il manifeste au dehors, par sa présence et par la perfection des ses actes, son abondance intérieure.     Le libre choix déterminé par l'initiation est la création d'un cercle d'amour, de fraternité, de communion d'Etres unis par une force identique de reconnaissance et d'affection.     Créer le fruit de l'amour sur terre, dans notre vie quotidienne, c'est participer au mouvement de l'univers en perpétuelle création, c'est participer, par nos actions pondérées, mesurées et harmonieuses, à la vie de l'univers.     En tant que créateur de Justice, de Paix et d'Amour, nous sommes au centre des choses, au cœur des hommes, à l'ultime pointe de la vie, et, par ces actions, nous apportons de l'énergie à la vie de l'univers et participons à sa dynamique.

 


 
 
le 19-06-2013 06:29

M COMME MOULINS (3) - ALLIER - FRANCE

Moulins est une terre à part. Celle des ducs de Bourbon, bien sûr, mais aussi déjà la vôtre, le temps d’une flânerie au cœur du Moyen Age et de la Renaissance qui virent rayonner cette puissante lignée apparentée aux rois de France et liée à l’abbaye de Cluny...

 


 
 
le 18-06-2013 07:03

M COMME MOULINS (2) - ALLIER - FRANCE

Avec son riche patrimoine historique, son célèbre triptyque, le Centre National du Costume de Scène, mais aussi avec l’hôtel Demoret pour accueillir les riches collections des œuvres réalisées par les Visitandines, Moulins joue dans la cour des grandes villes touristiques...

 


 
 
le 17-06-2013 07:53

M COMME MOULINS - ALLIER - FRANCE

Une ville au cœur de la nature. Située essentiellement le long de la rive droite de l’Allier, l’une des dernières rivières sauvages d’Europe, et affluent de la Loire, Moulins bénéficie d’un environnement agréable. La ville est placée sur les contreforts du Massif Central, le relief y est très légèrement vallonné. Moulins se trouve dans des régions naturelles de l’ancienne province française du Bourbonnais...

 


 
 
le 16-06-2013 17:02

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

Fos sur Mer, Bouches du Rhône.

 


0 commentaire
 
 
le 15-06-2013 04:32

LA BÊTE DE GUERRE

Traqué tel un prédateur aux abois, un blindé de l'armée soviétique tente d'échapper aux assauts des moudjahidins. Mais au sein du tank, la peur et la haine commencent à déchirer les soldats russes.     Pourchassé par un troupe de guerriers afghans, un blindé de l'armée russe se perd dans un désert sans fin. Rongés par le doute et la peur, les tankistes soviétiques vont peu à peu se déchirer, provoquant une inexorable chute dans la violence. Très vite, les alliés d'hier deviendront des ennemis mortels.     Pour le réalisateur Kevin Reynolds, La bête de guerre est un exutoire aux vertus quasi salvatrices. Son implication est donc totale, et la passion qui l'anime durant la conception puis le tournage est sans borne.     Sabordé par son distributeur, renié par ses producteurs, La bête de guerre décontenance ses adversaires et provoque la passion des spectateurs enthousiastes. Vous avez dit culte ?     Des débutants passionnés, des conseillers de prestige, des techniciens au cursus impressionnant : voici les composants de la mixture détonante qui vaut à La bête de guerre son caractère passionné, inspiré, et d'une maîtrise époustouflante.     Contre vents et marées, Kevin Reynolds s'est forgé une carrière qui, bien qu'elle n'ait pas tenu toutes ses promesses, demeure passionnante.     C'est devant Autant en emporte le vent que Kevin Reynolds se découvre une passion pour le cinéma. Mais pour ses parents, la vie d'artiste n'est pas un plan d'avenir fiable et le jeune homme ne peut qu'assouvir sa passion pendant ses hobbies, consacrant toute sa scolarité à un métier plus sûr : avocat. Après avoir œuvré à la barre durant quelques années, Reynolds décroche un poste d'assistant auprès du gouverneur du Texas. Un métier qui, s'il ne le passionne pas, a l'avantage de lui laisser beaucoup de temps libre. Il s'inscrit alors aux cours de cinéma de l'université d'Austin où il rencontre le réalisateur Edward Dmytryk avec qui il partage une passion pour David Lean et Terrence Malick. Les cours captivants de Dmytryk confirment l'amour de Reynolds pour le cinéma qui décide de faire fi des avertissements familiaux mais aussi de son professeur ("Réalisateur est le métier le plus difficile du monde", lui annonce ce dernier). En 1979, Reynolds part donc en Californie, à la prestigieuse école USC. Là-bas, il réalise le court métrage Proof. Le succès de coup d'essai est tel que sa renommé parvient aux oreilles de Steven Spielberg...

 


 
 
le 14-06-2013 08:39

EDDIE CLEARWATER

Eddie Clearwater est de toute évidence l'un des grands héritiers du "West Side Sound" créé par Otis Rush et Magic Sam. C'est pourtant en découvrant le rock'n'roll noir de Bo Diddley et de Chuck Berry qu'il a fait ses premiers pas musicaux. Artiste éclectique, il a longtemps pratiqué la country music avant de s'imposer comme un bluesman de talent.     Comme Otis Rush dont il se réclame volontiers, Eddie Clearwater est gaucher et utilise une guitare accordée normalement. La position inversée des cordes sur le manche de son instrument lui permet des effets qui rendent son style immédiatement identifiable.

 


 
 
le 13-06-2013 08:22

L'ALLIANCE

Lors de l’initiation au grade, il nous est remis un anneau d’or. il représente donc symboliquement une alliance. Me voilà donc affublé d’une alliance, moi qui n’en portais pas.     Que vais-je donc en faire ?     Je connais bien, le thème de l’alliance dans la Bible qui fait référence à celle contractée entre l’Eternel et son peuple… bien que la cérémonie de réception m’ai fait traverser des séquences de la symbolique chrétienne, cela ne me satisfait pas.     Les grecs au 3ième siècle avant J.C prétendaient qu’une veine partant de l’annulaire gauche rejoignait l’organe vital, mes SS:. il s’agit du cœur, et que cette veine comprimée par un anneau assurait l’amour. A choisir….  je préfère cette version.     Alors, Quel était donc ce marché que je venais de conclure pour porter une alliance ?     Le rituel me dit que d’Elu je suis devenu Grand Elu, Parfait et Sublime Maçon. Que le nom a été retrouvé et que maintenant, la Perfection atteinte, je peux sceller l’alliance. Et voilà, comme dans Pinocchio, mon nombril vient d’augmenter.     En fait, comme dans tout degrés, la symbolique me concerne directement. Je subodore donc en suivant ma progression qu’une fois de plus je dois dans cette spiritualité m’élever encore plus au dessus des contingences matérielles.      Cette alliance m’y engage : forme circulaire symbole de la spiritualité. L’or métal parfait symbole de la perfection.     Curieux, j'ai regardé à l'intérieur de cet anneau et il y avait écrit en tout petit : " virtus junxit , mors non separabit (la vertu a uni ce que la mort séparera) rappelant l'alliance que le Franc-maçon a contractée avec la vertu et les hommes vertueux.     La vertu que j'épouse et à laquelle je devrais rester fidèle, c'est d'abord et avant tout la mienne, celle qui est enchâssée en mon cœur et que je devrais préserver en m'alliant avec d'autres hommes vertueux, afin de ne pas me laisser influencer par des esprits pervers et ne point devenir moi-même, ne fût-ce qu'un instant, porteur du mal, de la perversion et de l'intelligence déchue.     Par la suite, si je réussit à retrouver le chemin de Dieu, cet anneau me permettra de sceller une nouvelle alliance, non plus avec l'expression du divin en moi, mais avec Dieu lui-même.     Le contrat conclu est donc bien une alliance humaine qui doit se traduire par une vie vertueuse à la rencontre de Dieu. C’est peut-être pour cette raison que j’ai oublié ce bijou au fond de ma sacoche et que je l’ai perdu….     Mais après l'avoir perdu, j'avoue humblement, que je l'ai recherché pendant un long moment. Car je venais de réaliser que j'étais partagé entre deux grandes réalités : le monde de la matière et le monde de la Lumière. Et que l'un a besoin de raison, de discours méthodique et d'actions efficaces et l'autre a besoin d'intuition de conscience et de vigilance.      Alors, je me suis rappelé que dans le précédent grade, le Chevalier de Royal Arche était absolument double et que les deux mondes avaient la même réalité et les mêmes exigences. La seule différence est que l'un est perceptible par l'homme ordinaire et l'autre devient perceptible par l'éveil de la conscience.     Pour le grand Elu, la voie du perfectionnement n'est pas d'être en tout points parfaits, mais d'être parfaitement vivants en tous points. Faire alliance avec la Vertu, c'est l'épouser, épouser c'est être fidèle pour le meilleur et pour le pire, quelles que soient la difficulté ou les tentations.     Je franchis, un bref instant, les portes de la loge bleue pour me remémorer une partie de cette alliance :   "Je suis ce que je suis" clame le tablier de VMI, pour ceux qui le porte où l'ont portés. J'ai un corps limité, mesquin et destructeur avec un Etre infini, généreux et éternel : nous ne pouvons faire autrement que de le voir en baissant les yeux. Les 3 "tau" se révèlent à nous pour nous rappeler cette alliance. Et la Truelle instrument de l'alliance est toujours présente sur le plateau du VM. Je referme les portes.     Il nous faut donc effacer, marteler, faire disparaître les noms restrictifs, les noms qui donnent l'illusion de la présence du divin, qui remplacent sa présence. Ceux qui ne comprennent pas parce qu'il n'ont pas vécu l'expérience de la lumière, tuent, assassinent, violent pour un nom.     Le seul désir raisonnable c'est qu'aucun nom écrit ne tombe aux mains des barbares, qu'aucune sonorité créatrice ne vienne à leurs oreilles, ils en feraient mauvais usage. Aussi nous qui savons, effaçons toutes les traces et cachons sa présence dans la Voûte Sacrée de notre cœur.     Apprendre à vivre au quotidien avec l'amour de la lumière Eternelle, partager dans la tempête du monde les mystères sacrés que nous avons reçus, transmettre l'alliance du Ciel et de la Terre, telles sont les nouvelles recherches du Grand Elu.     Nous n'avons pas parcouru le chemin initiatique pour nous, petits hommes égoïstes, mais pour notre Etre, pour remonter à notre source. Le sens de notre vie a été cette initiation à comprendre, maintenant il devient la vie.      Tel est mon sens de l'Alliance...C'est pour cela qu'il faut que je la retrouve !
 


 
 
le 12-06-2013 07:13

M COMME MONTLUÇON (4) - ALLIER - FRANCE

Le jardin Wilson, face à la cité administrative, tire son nom du président des Etats-Unis élu en 1912 : Thomas Wilson. Créé par décision du conseil municipal de 1937, dans l'ancienne propriété du baron de Charnisay et sur l'emprise des fortifications du XVe siècle, ce jardin est la première réalisation des établissements d'horticulture Georges Delbard de Malicorne et fut inauguré en 1939.      Sa superficie totale est de 11 923 m2, dont 1 328 m2 de pelouse. On y découvre un grand bassin circulaire, un préau (reconstitution du XVe siècle), un jardin d'enfants avec jeux et bacs à sable, une grande terrasse avec au centre une grande allée axée sur la statue d'André Messager (compositeur et directeur de l'Opéra de Paris), restaurée et replacée en 2003 lors du festival organisé pour le 150e anniversaire de sa naissance à Montluçon.      Le cadre très structuré offre une belle variété d'essences dont le cèdre bleu, symbolisant la libération de Montluçon en 1945. Enfin, on peut s'attarder devant la roseraie entièrement rénovée en 1989. En 2004, les anciens jardins en terrasse ont été restaurés selon leur aspect d'origine et ouverts au public sous le nom de Clos Messager...

 


0 commentaire
 
 
le 11-06-2013 03:49

LE SECRET DE LA ROSE

En s'appuyant sur les rituels des Hauts Grades, ce livre révèle le véritable secret des initiations traditionnelles et conduit le lecteur sur les chemins mystérieux de la Grande Sagesse.     Il ne s'agit pas ici d'une thèse philosophique mais de la mise en lumière d'une expérience d'intégration de la spiritualité dans l'action de la vie quotidienne.     Dans Le Secret de la Rose l'auteur ose aborder des thèmes initiatiques jusqu'à présent cachés, et partager des connaissances intimes, confidentielles qui nous permettront de réaliser notre vie familiale, professionnelle et maçonnique avec Force, Sagesse et Beauté.     Ce livre est une voie inconnue du grand public, il est aussi un don exceptionnel que chacun peut recevoir en son cœur pour filtrer les épreuves de la vie.     A lire, à méditer, à vivre...Depuis 25 ans, Alain Pozarnick travaille sur les chantiers de la Grande Loge de France et sur ceux du Suprême Conseil de France. Il a déjà publié trois ouvrages maçonniques : Mystères et Actions du rituel d'ouverture en loge maçonnique - A la Lumière de l'Acacia, du profane à la maîtrise - La Voûte sacrée, de la maîtrise à la perfection...

 


 
 
le 10-06-2013 07:45

M COMME MONTLUÇON (3) - ALLIER - FRANCE

L’éperon rocheux qui domine le vieux Montluçon connaît une première occupation durant la Préhistoire, 15 000 à 10 000 ans avant Jésus Christ ; on note également la présence d’une occupation à la période carolingienne entre le VIIIe et le Xe siècle.     Le château en lui-même, “Castrum Montis Lucii”, est mentionné pour la première fois dans l’encyclique des religieux de Souvigny en 1049.     Au XIIIe siècle, des tours sont adjointes à l’enceinte polygonale. Fin XIVe début XVe siècle, Louis II de Bourbon et ses fils édifient progressivement un ensemble dont ne subsiste plus aujourd’hui que le logis principal, vaste bâtiment encadré d’un beffroi et d’une tour carrée, agrémentée sur sa façade Est d’une galerie couverte.     Rapidement déserté, le Château de Montluçon connaît une longue période de déshérence et d’occupations diverses.     Fortement endommagé, il est restitué à la Ville en 1913 et restauré durant l'entre-deux-guerres, en particulier la galerie couverte qui a été reconstituée afin d'accueillir le musée....

 


 
 
le 09-06-2013 06:36

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

Aix les bains, Savoie, la place Carnot.

 


 
 
le 08-06-2013 00:37

LA CANONNIERE DU YANG TSE

Chine, 1926. Le San Pablo, une canonnière de la marine américaine, est chargé de protéger les Occidentaux de la menace révolutionnaire. Le bâtiment est bientôt impliqué dans un conflit qui le dépasse.     Alors que la Chine est déchirée par des luttes fratricides, le San Pablo, une canonnière américaine, remonte le Yang Tsé Kiang. Sa mission : protéger les Occidentaux exilés tout en préservant la neutralité des Etats Unis. Mais la violence oblige bientôt les matelots à s'impliquer dans les combats.     La préparation et le tournage de la Canonnière du Yang Tsé nécessitent l'enthousiasme d'une équipe conduite par un réalisateur décidé, Robert Wise. Ce technicien hors pair va mener à bien ce projet qui lui tient particulièrement à cœur.     Conçu comme anticolonialiste, le film fait figure d'œuvre de propagande pour une partie de la critique française. Le public réserve pourtant un triomphe à ce qui reste un classique.     En engageant la jeune Candice Bergen, Robert Wise prend un risque de propulser une quasi inconnue en haut de l'affiche, aux côtés d'une star du cinéma américain caractérielle et d'une valeur sûre du cinéma britannique à la courtoisie exemplaire.     Robert Wise est un cinéaste qui aime profondément son métier, touchant à tous les genres allant de la science fiction à la comédie musicale.     Né le 10 septembre 1914 dans l'Indiana, Robert Wise abandonne ses études en 1933 et rejoint en Californie son frère aîné, qui le fait entrer aux studios de la RKO. Après un travail de garçon de courses au département montage, il gravit les échelons passant d'assistant monteur des effets sonores pour devenir plus tard chef monteur. Il travaille notamment avec William Dieterie pour Quasimodo, et avec Orson Welles sur son Citizen Kane. Il monte pour ce dernier La Splendeur des Ambersons et tourne des séquences du film à la demande du studio, mécontent du travail de Welles. Wise ne sera pourtant pas crédité au générique. En 1943, il remplace le réalisateur Gunther Von Fritsch, victime d'une chute d'un échafaudage, sur le film La Malédiction des hommes chats. Il devient donc le coréalisateur du film et rencontre le plus grand producteur de film d'horreur du moment, Val Lewton. Ensemble, ils portent à l'écran Le Récupérateur de cadavres, qui permet à Wise de travailler avec sa première star : Boris Karloff...

 


 
 
le 07-06-2013 05:02

JIMMY JOHNSON

Jimmy Johnson fait partie de ces guitaristes qui se sont faits connaître du grand public en suivant l'exemple de prédécesseurs célèbres comme Freddie King et Buddy Guy. Originaire du Mississippi, Johnson a fait de longues incursions dans les domaines du gospel et de la soul music avant de retrouver les racines du blues à l'aube des années soixante-dix.     Le jeune Jimmy, dont le père refusait que ses enfants jouent d'un instrument de musique, devra attendre son installation à Chicago pour s'acheter sa première guitare !     Jimmy Johnson, a assimilé la musique des guitaristes Magic Sam et Otis Rush, dont il a adopté le style dramatique et tendu. Il sait toutefois faire référence à d'autres influences que celle du Chicago blues.     Alors que le blues ne fait plus recette dans le ghetto à la fin des années soixante, Jimmy Johnson propose ses services à des artistes de soul comme Denise Lasalle. C'est grâce à Freddie King que Johnson a pu faire ses débuts sur scène.
 


 
 
le 06-06-2013 06:00

MOISE LE PRÊTRE RENÉGAT

Il y a  quelques années l’essai de Richard Dawkins « pour en finir avec Dieu », m’avait ouvert les voix d’un monde sans religion. Ce scientifique amoureux de la nature m’avait presque convaincu que dieu n’existait pas.     D’autant plus que bien avant la lecture de ce réquisitoire je m’étais confronté à deux autres ouvrages : - « Rex Deux » de Tim Wallace-Murphy et Marilyn Hopkins deux spécialistes de l’histoire des ordres initiatiques et de l’ésotérisme occidental,  qui avance l’hypothèse de plus en plus probable que Jésus a eu une descendance et que cette lignée est toujours active aujourd’hui, et qu’elle est à l’initiative du renouveau ésotérique actuel.- « Le Tombeau de Jésus » de Simcha Jacobovici et Charles Pellegrino, un documentaliste de renom et un archéologue réputé qui ont menés une formidable enquête (archéologie, textes apocryphes, analyses et tests ADN) à la suite de la découverte à Jérusalem d’une crypte vieille de près de deux mille ans qui abritait dix ossuaires. Ils conclurent qu’il s’agit du tombeau de Jésus, de sa mère Marie, de son épouse Marie Madeleine, et de leur fils Judas apportant un éclairage nouveau sur l’existence de Jésus et reconstituant donc le cheminement des premiers chrétiens.     Ni le chercheur profane, ni le cherchant Franc-Maçon ne peut resté indifférent devant cette poudrière ésotérique forcément polémique.

 


 
 
le 05-06-2013 05:25

M COMME MONTLUÇON (2) - ALLIER - FRANCE

Blottie au pied de son château ducal, les ruelles étroites de la cité médiévale offrent une balade paisible, ponctuée de magnifiques maisons à pans de bois et d'hôtels particuliers, témoins des grandes heures de Montluçon, et de l'important mécénat prodigué par le duc Louis II de Bourbon...

 


 
 
le 04-06-2013 00:45

M COMME MONTLUÇON - ALLIER - FRANCE

Montluçon détient le label « ville fleurie » avec trois fleurs depuis 2007 attribué par le Conseil National des Villes et Villages fleuris de France au concours des villes et villages fleuris...

 


 
 
le 03-06-2013 06:44

H COMME HURIEL - ALLIER - FRANCE

Plus connu sous le nom populaire de "la Toque", en raison de son ancienne toiture en forme de toque pointue, le donjon d'Huriel est un des rares donjons quadrangulaires français, au même titre que ceux de Montrichard, Beaugency et Loches.      Vestige de l'ancien château des Seigneurs, entouré de fossés jusqu'au milieu du siècle dernier, il est entièrement construit en blocs de granit régional. Quatre campagnes de construction seront nécessaires pour parvenir à ce que sera le château d'Huriel au temps de sa splendeur ( 15ième - 16ième siècle). Au 15ième siècle, quatre tourelles sont ajoutées aux angles (deux subsistent aujourd'hui), reliées entre elles par des murs d'enceinte.      Ayant essentiellement une vocation défensive, le château est laissé à l'abandon jusqu'en 1879 quand il est racheté parla commune. Il est classé depuis 1885 Huriel est une ancienne ville close qui fut, autrefois, un lieu militaire stratégique qu'utilisèrent les Bourbons...

 


 
 
le 02-06-2013 05:26

LE MOT DU WEBMASTER

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

Rocamadour, Lot.

 


 
 
le 01-06-2013 00:37

LA LIGNE ROUGE

En 1942, les Américains entament la reconquête de l'île de Guadalcanal tenue par les Japonais. Une escouade s'enfonce dans une nature majestueuse où la guerre n'est qu'une gesticulation sanglante.     Parce que la bataille de Guadalcanal est l'un des verrous de la guerre du Pacifique, l'armée américaine porte tous ses efforts sur la reprise de l'île, réduisant une par une les poches de résistance nipponnes. Une escouade de soldats s'avance au-devant de l'ennemi, cherchant à survivre au milieu de l'enfer.     Cinéaste légendaire, Terrence Malick va rester vingt ans sans tourner avant d'entamer La Ligne rouge, film de guerre unique où la barbarie humaine est confrontée à la splendeur d'une nature indifférente à des flots de sang versé en vain.     Dés son premier film, le talent de Terrence Malick le fit comparer au génial Orson Welles. Son deuxième film confirma ces espoirs mais marqua aussi le début d'une éclipse de vingt ans.     S'il n'a tourné que trois films en un quart de siècle, c'est que l'argent n'intéresse pas Terrence Malick et que seule la passion peut le décider à passer derrière la caméra. Une passion communicative qui pousse ses acteurs à donner le meilleur d'eux-mêmes.     Bien qu'il favorise sa vie au cinéma, Terrence Malick est l'un des derniers génies du septième art. Son existence est un mystère, et surtout une légende.     D'origine libanaise et fils d'un ingénieur dans l'industrie de pétrole, Terrence Malick est né le 30 novembre 1943 à Ottawa, dans l'Illinois. Il passe sa jeunesse à Austin et Waco, au Texas, ainsi qu'à Barlesville, dans l'Oklahoma. Il se consacre d'abord au football dont il devient l'un des champions universitaires. En 1965, il bénéficie d'une bourse Rhodes pour aller à Harvard. Après des études de philosophie, il traduit Heidegger, enseigne la philo au MIT et rejoint le Centre d'études avancées de l'American Film Institute, où il fait la connaissance de George Stevens Jr, futur producteur exécutif de  La Ligne rouge, et du producteur Mike Medavoy (Phoenix Pictures), qui devient son premier imprésario. En 1973, Malick écrit, produit et réalise le film culte La Balade sauvage, odyssée tragique d'un couple de losers à travers l'Amérique profonde qui révèle d'emblée un talent exceptionnel. Son film, inspiré d'évènements réels, offre leur premier grand rôle à Martin Sheen et Sissy Spacek...

 


 
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......