http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 19-08-2017 02:47

LE MONASTÈRE DE CIMIEZ

Le monastère de Cimiez, situé sur les hauteurs de Nice, fut fondé au 9ième siècle par les moines Bénédictins de l'Abbaye de Saint-Pons. Depuis 1546, il est occupé par des moines Franciscains.     Dans l'église Notre Dame nous pouvons admirer trois tableaux majeurs du primitif niçois Louis Bréa, la Crucifixion, la Déposition de la Croix, la Piétà. Nous comprenons alors l'intérêt que portaient ces Religieux à l'art sacré. Au 17ième siècle, ils firent recouvrir de "peintures murales" de larges parties du monastère, en particulier par ces images singulières que le présent ouvrage nous décrit et qui malheureusement ne sont plus visibles aujourd'hui. Elles risquent même de disparaître si des travaux urgents ne sont pas entrepris, bien que l'ensemble du monastère soit classé au titre des monuments historiques depuis 1993.     Il nous a semblé opportun que les amateurs de symbolisme religieux, de la science d'Hermès, ainsi que tous les hommes et femmes de bonne volonté, puissent enfin avoir sous les yeux la totalité des fresques symboliques.     Il faut bien admettre aussi que, rarement, l'alchimie et son symbolisme furent exprimés avec autant de précision, en un lieu consacré à la religion, sachant toutefois que ces représentations offrent elles-mêmes une résonance aux mystères de la foi chrétienne.     De ce double aspect, il convient d'éviter toute assimilation hâtive et gratuite, toute confusion malheureuse et de le replacer dans l'histoire de l'Alchimie elle-même du 17ième siècle finissant, face aux nouvelles philosophies.     L'exposé que fait Bernard Chauvière sera apprécié pour son effort de clarté ainsi que pour l'ensemble des images qu'il présente et la fidélité de leur reproduction.     Laissons chacun nourrir sa propre réflexion à la lecture de ce livre...
 


 
 
le 18-08-2017 05:03

L COMME LE MALZIEU (3) - LOZÈRE - FRANCE

Aujourd’hui, outre les remparts et quelques tours, on peut encore observer la Porte Haute, l’une des trois entrées de la cité, et les vestiges du «Fort Antic». La ville se para ensuite de ses monuments, de ses places et rues au caractère encore préservé...
 


 
 
le 17-08-2017 03:44

L COMME LE MALZIEU (2) - LOZÈRE - FRANCE

C’est avec la construction d’un oppidum romain (abris de défense) en aplomb de la ville que commence l’histoire du Malzieu. Les Gabales, habitants de ce qui deviendra par la suite le Gévaudan, s’installèrent autour de la villa Malzio construite en contrebas. Le nom définitif sera attribué à la révolution : Le Malzieu.     Au fil du temps, le village prit de l’importance jusqu’à devenir au 11ième une dépendance du duché des Mercoeur. Famille très importante du Gévaudan et de l’Auvergne, elle fit du Malzieu une des places forte de la région. Du 11ième au 13ième siècle, on érigea les puissantes murailles aux tours impressionnantes et les châteaux de la cité et de ses environs...
 


 
 
le 16-08-2017 07:19

L COMME LE MALZIEU - LOZÈRE - FRANCE

Ici en pays Gévaudan, il vous faudra savoir apprivoiser les loups et vous munir de bonnes chaussures de randonnée si vous décidez de sillonner les centaines de kilomètres de sentiers du canton avec notamment une portion des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Mais de nombreuses autres surprises et aventures vous attendent lors d'un séjour en Lozère...
 


 
 
le 15-08-2017 06:38

N COMME NASBINALS (2) - LOZÈRE - FRANCE

En 1074, les moines de St Victor de Marseille firent éclore la robuste église de style roman devenant un de leurs prieurés qui offrait un abri sûr aux pèlerins avant de franchir le plateau et rejoindre Aubrac.     En 1135, le prieuré est rattaché à la Dômerie d'Aubrac et ce jusqu'à la Révolution. L'église Sainte Marie de Nasbinals est aujourd'hui un des fleurons de l'art roman en Aubrac. Elle est remarquable par la polychromie de ses matériaux, son clocher octogonal et la voûte de la nef en ogive...
 


 
 
le 14-08-2017 05:55

N COMME NASBINALS - LOZÈRE - FRANCE

Après 951, nombreux sont les pèlerins qui suivent les pas de l'évêque Godescalc, premier français à parcourir le chemin du Puy en Velay à Conques. Dans ce mouvement, on connaît le rôle déterminant joué par les ordres monastiques. Autour des abbayes mères, se multiplient fondations et prieurés d'où se développent les voies qui permettent l'essor du pèlerinage et autour desquels se dessine le noyaux des bourgs actuels.     Au début du 11ième siècle, un prieuré autour de l'église de Nasbinals témoigne d'une communauté villageoise...
 


 
 
le 13-08-2017 03:39

LE MOT DU GLOBE TROTTEUR

AUJOURD'HUI C'EST RELACHE
LE GLOBE TROTTEUR SE RE-POSE
 


 
 
le 12-08-2017 07:08

LES SEPT SCEAUX DES ÉLUS COËNS

L'Ordre des chevaliers maçons élus coën de l'Univers transmettait des initiations et des ordinations spécifiques, de forme maçonnique, quoique très différentes des grades maçonniques classiques. Ces initiations et ces ordinations habilitaient à la pratique d'opérations théurgiques, en quoi consistait le culte primitif, propre au sacerdoce adamique restauré par Martines de Pasqually (1710? - 1774).     Cette école de théurgie fut celle de Louis-Claude de Saint-Martin, de Jean-Baptiste Willermoz et de quelques autres "émules", qui y recevront aussi de Martines, leur maître commun, la doctrine, apparentée au judéo-christianisme, qu'ils transmettront à leur tour, l'un dans son œuvre littéraire, l'autre dans le Régime écossais rectifié.     Dans le sillage de Robert Amadou, Serge Caillet analyse minutieusement ici, pour la première fois, grade par grade, les rites de réception et d'ordination des élus coëns, à partir des documents originaux qui nous sont parvenus. Il ouvre ainsi un à un les sept "sceaux" que représentent les sept classes de l'Ordre, en décrivant dans le détail le cheminement initiatique des élus coëns.Historien de l'ésotérisme et des sociétés initiatiques, Serge Caillet est l'auteur de nombreuses études sur le rosicrucianisme, la franc-maçonnerie égyptienne et le martinisme. Il dirige également l'institut Eléazar, qui dispense des cours par correspondance consacrés à l'étude de la doctrine de Martines de Pasqually...
 


 
 
le 11-08-2017 03:01

F COMME FOS SUR MER (2) - BOUCHES DU RHÔNE - FRANCE

Fos-sur-Mer, un nom qui apparaît voici deux millénaires, dans l'histoire romaine, c'est presque banal dans la "vieille Provence".     L'agrément du bord de mer, l'espace naturel de l'étang de l' Estomac, la diversité des paysages, la forteresse médiévale de l'Hauture, sont autant d'atouts qui séduisent et font du territoire, un merveilleux écrin de vie...
 


 
 
le 10-08-2017 07:31

F COMME FOS SUR MER - BOUCHES DU RHÔNE - FRANCE

Fos sur Mer est une commune nichée entre plaine de la Crau et Camargue en bord de mer avec plus de trois kilomètres de plages de sable, toutes aménagées et surveillées en été. Elle allie nature préservée, patrimoine historique et industrie. Un paradoxe maîtrisé qui surprend plus d'un visiteur.     C'est précisément ce paradoxe si parfaitement maîtrisé qui vous étonnera en découvrant Fos-sur-Mer pour la première fois. La ville est ancrée au cœur des traditions provençales qui ont construit son histoire...
 


 
 
le 09-08-2017 07:15

A COMME ABBAYE DE SILVACANE (4) - BOUCHES DU RHÔNE - FRANCE

Face au lavabo du jardin du cloître se trouve le réfectoire couvert de hautes voûtes sur croisée d’ogives. La pièce est éclairée par la rosace occidentale et les fenêtres hautes à lancettes trilobées. Les vitraux, les chaises et la barre de cristal pour l’ancienne chaire du lecteur ont été créés par le sculpteur Sarkis en 2001.     Dans cette salle où les moines prenaient leur repas, l’un d’eux était désigné pour lire un passage de la Bible, installé dans la chaire du lecteur...
 


 
 
le 08-08-2017 08:39

A COMME ABBAYE DE SILVACANE (3) - BOUCHES DU RHÔNE - FRANCE

Le cloître, cœur de l’Abbaye, formé de quatre galeries voûtées en berceau, est entouré par les bâtiments conventuels traditionnels. La salle capitulaire ou salle du chapitre, où les moines lisaient tous les matins un chapitre de la règle de Saint Benoît présente des voûtes sur croisée d’ogives ; le sol plus bas que celui du cloître accentue l’intimité du lieu.     La dernière salle de cette galerie est le chauffoir ou salle des moines, couverte de voûtes sur croisée d’ogives, seule pièce possédant une cheminée, où s’effectuaient la copie des manuscrits et les travaux de couture. Le cellier, situé sous le chauffoir, servait de lieu de réserve et de stockage...
 


 
 
le 07-08-2017 07:45

A COMME ABBAYE DE SILVACANE (2) - BOUCHES DU RHÔNE - FRANCE

Le collatéral sud abrite la tombe de Bertrand des Baux et de son épouse Tiburge. La croisée du transept, couverte d’une des premières croisées d’ogives de Provence méridionale, marque une évolution du style roman vers le gothique.     Le décor sculpté demeure volontairement limité afin de ne pas détourner le moine de la prière. Il est réduit aux volumes soulignés par la pierre elle-même et au thème de la feuille d’eau qui orne les chapiteaux, rappelant le lien avec Cîteaux.     Dans le bras nord du transept, un escalier permet l’accès au dortoir, seule pièce située à l’étage ; Dans cette vaste salle voûtée en berceau brisé, les moines dormaient sur de simples paillasses reposant directement sur le sol...
 


 
 
le 06-08-2017 07:08

LE MOT DU GLOBE TROTTEUR

AUJOURD'HUI C'EST RELACHE
LE GLOBE TROTTEUR SE RE-POSE
 


0 commentaire
 
 
le 05-08-2017 07:05

FRANC-MAÇONNERIE ET ALCHIMIE

Pourquoi et comment l'alchimie, science nébuleuse du Moyen Age, et la Franc-maçonnerie, fraternité initiatique apparue dans l'Angleterre anglicane du 18ième siècle, ont-elles pu se rencontrer ? Pourquoi les rédacteurs des écrits maçonniques y ont-ils introduit l'alchimie ?     Cette rencontre n'a pas pu se produire que par l'intermédiaire des "frères de la Rose+Croix", cette mystérieuse fraternité détentrice des secrets alchimiques. Ce sont eux qui ont transformé cette connaissance en une démarche spirituelle et qui l'ont ensuite léguée à la franc-maçonnerie, plus particulièrement la maçonnerie française, qui l'a incorporée, dès 1750, dans tout un système de hauts grades, appelé "l'Ecossisme". Aujourd'hui encore, c'est cette tradition écossaise, dans laquelle on retrouve à la fois la Rose+Croix, l'alchimie, la kabbale, l'astrologie, la chevalerie, le johanisme et le templarisme, qui apporte à l'Ordre maçonnique sa vraie dimension métaphysique : "Qu'est-ce que la matière ? Qu'est-ce que l'esprit ? Qu'est-ce que la mort ?".     Introduit dans le "cabinet de réflexion", une pièce exiguë et obscure, le néophyte désirant entrer en franc-maçonnerie est ainsi mis en contact avec l'alchimie. C'est là qu'il découvre pour la première fois les grands principes alchimiques tels que le Soufre, le Sel et le Mercure, ou ce mystérieux acrostiche "VITRIOL", dont il apprendra plus tard le symbolisme profond...     Engagé depuis longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles, Jean-François Blondel a tout d'abord étudié les initiations de métiers à travers le compagnonnage dans plusieurs ouvrages. Il a ensuite abordé le symbolisme architectural, où il s'est intéressé à la construction des cathédrales : le Moyen Age des cathédrales aux éditions Trajectoire (2007), Le symbolisme de la pierre à travers l'Histoire aux éditions Trajectoire (2015).     Jean-François Blondel est également l'auteur de nombreux articles dans des revues traditionnelles telles que Compagnons et Maîtres d'œuvre, Les Cahiers Villard de Honnecourt et Liber Mirabilis. Il a écrit un conte alchimique : Le secret d'alchimie, publié aux éditions Liber Mirabilis, à Carcassonne, qui lui a valu le prix Liber Mirabilis 2008.
 


 
 
le 04-08-2017 07:04

A COMME ABBAYE DE SILVACANE - BOUCHES DU RHÔNE - FRANCE

L'Abbaye de Silvacane développe un art dépouillé, en accord avec la spiritualité cistercienne. Elle présente un plan traditionnel en croix latine, tournée vers l’est. Elle est composée d’une nef centrale, de deux bas-côtés et d’un transept dont les bras sont pourvus de chapelles à chevet plat.     Les voûtes en berceau brisé descendent jusqu’aux arcades médianes, assurant une acoustique incomparable. De nombreux Festivals de musique y sont d’ailleurs programmés...
 


 
 
le 03-08-2017 07:50

L COMME LA ROQUE D'ANTHÉRON - BOUCHES DU RHÔNE - FRANCE

Entourée des montagnes bleutées du Luberon au pied duquel coule la Durance, et de sa forêt méditerranéenne, la Roque d'Anthéron jouit d'une situation d'exception : un village provençal au coeur d'un site naturel superbe, à 25 kilomètres d'Aix-en-Provence.     Son histoire fut parfois mouvementée, ses terres et ses roches en portent les empreintes. Ses monuments historiques, dont la célèbre abbaye de Silvacane, vous invitent au coeur de cette Histoire...
 


 
 
le 02-08-2017 07:26

C COMME CANNES (7) - ALPES MARITIMES - FRANCE

Murs peints : Ces fresques, toutes (sauf une), sont dédiées au 7ième art en raison de la longue et fructueuse histoire d’amour entre Cannes et le cinéma. Ces fresques sont désormais au nombre de 14, dispersées dans tous les quartiers de la Ville...
 


 
 
le 01-08-2017 07:30

C COMME CANNES (6) - ALPES MARITIMES - FRANCE

Boulevard Carnot Créé en 1883 pour relier Cannes au Cannet, le boulevard de la Foncière Lyonnaise est renommé boulevard Carnot en 1894 en hommage au président de la République assassiné. Longue de 2,6 km et large de 25 mètres, l'immense artère se distingue par sa richesse architecturale où se mêlent les styles néo-classique post-haussmannien, éclectique, art nouveau et art déco.
 


 
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......