http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 26-11-2012 08:55

B COMME GORGE DE LA BOURNE - ISERE - FRANCE

 
 
 
          Itinéraire grandiose et vertigineux, classé 3 étoiles au guide Michelin, la route des Gorges de la Bourne est la plus longue des voies typiques du Vercors. La route taillée dans la falaise a été ouverte à la circulation en 1872 après 11 ans de travaux.
 
     Cette route de 24 km, reliant Pont-en-Royans à Villard de Lans, taillée dans la falaise a été ouverte à la circulation en 1872 après 11 ans de travaux titanesques. Dès la sortie de Pont-en-Royans, on accède aux gorges de la Bourne, une des grandes attractions du parc naturel régional du Vercors. Après le village de Choranche, la route chemine en un parcours agréable, agrémenté de points de vue magnifiques d'une saisissante beauté, notamment sur le cirque de Bournillon.
 
     Il faut se rendre jusqu'au pont de la Goule Noire, trois kilomètres en amont de La Balme de Rencurel, pour observer la puissante résurgence qui témoigne du travail des eaux souterraines du Vercors dont on peut admirer un remarquable exemple en visitant la grotte de Choranche...
 

  

  

  

 

  

  

  

  

 
 Armand, Collection privée 2007, 
 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 26-11-2012 à 14:27:04  (site)

coucou c'est avec un vent glacial que je viens te souhaiter un très bon-après-midi ainsi qu'une très bonne semaine de gros bizzzous

2. anaflore  le 26-11-2012 à 20:16:39  (site)

susmiley_id2354617perbe région ce beau temps fait bien envie!!

3. lafianceedusoleil  le 26-11-2012 à 22:27:12  (site)

bonsoir Armand,
elles sont superbes tes photos comme dab !
les gorges, ça me donne le tournis comme les gorges du Verdon.
Douce soirée et bon mardi.
Bisou

4. christineb  le 26-11-2012 à 22:33:34  (site)

Un peu inquiétant, ce paysage, non? Bonne semaine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 25-11-2012 08:22

LE MOT DU WEBMASTER

 
AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

 

 

 

 

Burgos, Espagne.

 

A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES

 

  

   

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. christineb  le 25-11-2012 à 22:24:50  (site)

Bonne semaine!

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 24-11-2012 05:40

RIVIERE SANS RETOUR


 


          Trois êtres meurtris par le destin doivent affronter la fureur d'un fleuve, faire face à une menace indienne et, au terme de ces épreuves, vont apprendre à se connaître et trouver le bonheur.

     Contraints pour des raisons contractuelles de s'embarquer sur "Rivière sans retour", Otto Preminger et Marilyn Monroe font contre mauvaise fortune bon cœur et offrent des prestations irréprochables. Avec brio, le cinéaste aborde, pour une unique fois, l'univers du western.

     Avec un casting réduit à l'essentiel, le film se concentre sur le couple Mitchum Monroe, entré depuis dans la légende du cinéma.

     Obnubilée par le Cinémascope, la grande presse néglige la valeur artistique de ce western hors du commun.

     Cultivant soigneusement son image de dur sous une apparente nonchalance cynique, Robert Mitchum a marqué de son empreinte indélébile l'histoire du cinéma.

     Robert Mitchum voit le jour le 6 août 1917 à Bridgeport (Connecticut), où il connaît une adolescence difficile. Renvoyé de plusieurs collèges, il fait son apprentissage de la vie dans la rue. Il exerce une multitude de métiers ; conducteur de camion, cuisinier, garde du corps et s'essaie à la boxe. Il écrit des poèmes, compose des chansons et entre au Long Beach Civic Theatre. Mitchum se rend en Californie, rencontre le producteur de la série Hopalong Cassidy et obtient quelques rôles de méchants au sein de westerns de série B. Impressionnés par sa prestation dans "Trente secondes sur Tokyo", les dirigeants de la RKO le prennent sous contrat. En 1946, il apparaît en vedette dans "Les Forçats de la gloire", film de guerre qui connaît un grand succès...
 
        Textes et photos en provenances de la collection « Westerns de légende », Editions Atlas, 2004.
 
Armand,   
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 24-11-2012 à 22:25:16  (site)

Kikou Armand,
un super film que tu nous présentes.
Merci à toi.
Douce nuit, fais de beaux rêves, peut-être de Marilyn !
Je t'embrasse

2. christineb  le 24-11-2012 à 22:40:00  (site)

Merci pour ton commentaire et bon dimanche!

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 23-11-2012 08:29

LUTHER ALLISON


 


          Guitariste profondément marqué par les gloires du West Side comme Freddie King, Otis Rush et Magic Sam, Luther Allison n'a pas ménagé ses peines pour donner un second souffle au blues. Aux Etats Unis tout d'abord, où il a enregistré de très belles oeuvres pour la Tamla-Motown. Puis en Europe, et plus particulièrement en France, où il s'est établi dans les années quatre-vingt.

     La création de labels comme la Tamla-Motown et Stax marque un  tournant dans l'histoire de la musique noire américaine. Le blues semble alors délaissé au profit de la soul.

     C'est avec l'harmoniciste Shakey Jake que Luther Allison entreprendra une de ses premières tournées. Cet ami d'enfance de Magic Sam devait jouer dans l'orchestre de Shakey Jake.
 


     Luther Allison devait définitivement abattre les frontières entre le blues et le rock'n'roll. Comme en témoigne son orchestre, constitué de musiciens blancs !

     Après de superbes albums pour la prestigieuse Tamla-Motown, Luther Allison s'installera en France dans les années quatre-vingt. Les enregistrements réalisés de l'autre côté de l'Atlantique montrent, comme ceux d'hier, un guitariste et un chanteur d'une finesse exemplaire.
 


     Il meurt le 12 août 1997 à Madison (États-Unis) d'un cancer du poumon.
 
♥     Love Is Free 
 
 
♥♥     Freedom 
 
 
♥♥♥     Fight 
 
 
♣     Mistake 
 
 
 
          Textes et photos en provenances de la collection « Les Génies du Blues», Editions Atlas, 1992.
 
Armand,   
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 23-11-2012 à 15:28:00

petit coucou sous la pluie pour te souhaiter un très bon après-midi ainsi qu'un très bon week-end de gros bizzzous

2. fontenouilles  le 23-11-2012 à 17:41:13  (site)

Bonsoir,
Hmmm...! formidable musique... smiley_id124453smiley_id124453smiley_id124453smiley_id124453
Il ne faut pas prendre au sérieux tout ce que je raconte sur mon blog, je plaisante. Il faut adoucir la morosité que nous subisons en ce moment entre la promesse d'une fin du monde le 21 décembre et si nous ne sommes morts après cette date, l'apocalypse promise par les difficultés de l'Euro... Bon weekend

3. lafianceedusoleil  le 23-11-2012 à 22:34:17  (site)

bonsoir Armand,
merci pour ce bon moment de détente passé chez toi.
J'ai bien aimé la vidéo. smiley_id117194
je te souhaite un bon week-end.
Dans 8 jours, je m'envole pour la Martinique, faire le plein de vitamines D.
Bisou

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 22-11-2012 01:51

UNE MAIN POUR PRENDRE SON PIED ?




          La boite à outil du Maçon est très fournie, à tel point qu’il est au moins un outil que l’on ignore souvent, que l’on confond parfois et que l’on méconnaît en général. Il s’agit de la Jauge.

     La Jauge est une règle crantée qui permet de reporter cinq dimensions donnée : la paume, le palme, l’empan, le pied et la coudée…

     Rares sont les rites où celle-ci est présente, Le Rite Français 1801 (celui du Régulateur du Maçon) et le Rite Opératif de Salomon sont de ceux-là, du coup elle est inexistante chez les auteurs habituels et confondue avec la Règle à 24 pouces chez Irène Mainguy, par exemple.

     Dans l’Egypte ancienne, dans la Rome antique comme pendant le Moyen Age, les mesures variaient d’un pays à l’autre mais surtout d’un Maître d’œuvre à un autre et étaient basées sur le corps humain (paume, palme, empan, pied, coudée…). L’homme étant ce qu’il est, il lui fallait donc une main pour prendre son pied !

     J’ai choisi volontairement pour illustrer mon propos, la main et le pied, car ils ont pour fonction le « faire ». 

     Anaxagore disait : « L’Homme est intelligent parce qu’il a une main ». La main c’est l’hu-Main. Elle mesure, elle tient, elle reçoit, elle donne et quand elle donne cela peut-être des coups comme des caresses. En hébreu la main se dit YAD et s’écrit en 2 lettres : le iod et le daleth, sa valeur est de 14 (notons qu’il y a 14 phalanges dans une main). La main premier outil, va donc se subdiviser en de multiples outils, disons plus spécifiques ou plus spécialisés. Du marteau (le poing fermé) à la pince (deux doigts qui s’opposent) en passant par la pelle (la main ouverte, doigts tendus), la main va être comme le dit Aristote, « l’instrument des instruments ».

     Et pour en finir avec la main, regardons la en détail dans ses trois parties (doigts, paume et lignes) : Les doigts sont au nombre de cinq comme la Jauge a cinq mesures ; le pouce qui s’oppose aux autres doigts et permet de faire la pince ; l’index qui désigne ; le médius ; l’annulaire, lié au cœur (tendre et sensible) va recevoir l’anneau du mariage ; enfin l’auriculaire qu’on appelait avant le « grat-oreille ». les doigts ont une motricité complexe ainsi l’enroulement d’un doigt a lieu dans l’harmonie car le rapport des longueurs des phalanges se fait dans le cadre d’une suite que nous connaissons : la suite de Fibonacci.

     Je secoue la Paume, le Palme, l’Empan ou Pan et la Coudée pour prendre enfin mon Pied ! Ce n’est pas moi qui le dit. Je vous renvoie à la Bible :  qui précise que le pied est le corrélatif de la main ?

     Tous les œuvriers doivent travailler sur un Pied d’égalité et nous comprenons combien cette expression est juste. Le pied étant la mesure la plus répandue chez les Compagnons bâtisseurs. En allant prendre leur Jauge ils prenaient ainsi leur pied !

     Le pied correspond à un grand pied d’homme (pointure 45), soit 32,36 cm. Cette mesure se retrouve dans le cheminement du Franc-Maçon.

     Pourquoi Jacob naît-il en tenant le talon de son frère ? Pourquoi ce même Jacob se retrouve-t-il boiteux ? Pourquoi Vulcain est-il boiteux ? Pour quelles raisons Oedipe est-il boiteux avant d’être aveugle ? Pourquoi le point faible d’Achille est-il le talon ? Pourquoi Eve doit-elle écraser la tête du serpent et pourquoi celui-ci doit-il la viser au talon ?

     La réponse se trouve dans la pratique du Rituel en Chambre du Milieu ! Mes SS:. et FF:. Apprentis et Compagnons, il va falloir attendre pour trouver la réponse.

     Les très grands chantiers commencent en France au début du 12ième siècle – Chartres en 1194, Bourges en 1195, Soisson en 1198, Reims en 1210, Amiens en 1220 – et se poursuivent jusqu’à la fin du 16ième siècle.

     Tous les compagnons possédaient des jauges « non communes » au chantier en cours. Ainsi celui qui arrivait à Rouen après avoir travaillé à Chartres, était en possession de la jauge de Chartres. Il se voyait remettre la jauge communes aux œuvriers de Rouen. Il y avait donc autant de jauges non communes que de chantiers par lesquels des compagnons étaient passés.

     Lorsque les Francs Maçons arrivèrent en Angleterre à la fin des grands chantiers, avec leurs Jauges, ils trouvèrent un système de mesure, basé sur le pied, bien en place. La Jauge n’a plus d’utilité puisque dans tout le pays on utilise le même pied divisé en douze pouces, d’où les 24 sections de la Règle de deux pied. Ce qui donne une règle sensiblement de même longueur que notre Jauge d’une coudée…

     La Jauge est importante car c’est le seul symbole qui offre à l’Apprenti la possibilité d’intégration. Et sans intégration il n’y aura jamais de fraternité.

    La Jauge est la clef du chantier, car elle est véritablement une clef et comme telle elle est le symbole de l’inconnu, de la Connaissance, de la Découverte et du Secret.

     Elle est aussi en quelque sorte la mémoire collective du chantier. Elle porte sur elle la fiabilité de la construction. Le temple se construit grâce à elle. L’Homme se construit grâce à elle. La Fraternité se construit grâce à elle.

     C’est parce qu’il aura connu la Jauge que l’Apprenti pourra utiliser la Règle. Bien sûr elle n’est pas aussi précise, mais elle permet déjà de tracer des droites, de reporter des mesures… n’oublions pas que cet outil est celui qui permettra à l’ouvrier de connaître et reconnaître les Compagnons.

     Il pourra travailler sur le chantier. Apprendre à les jauger, à ne jamais les juger ; reconnaître à chacun sa juste valeur et apprendre à les aimer, tel doit être le travail de l’Apprenti.

     A la différence du ciseau qui a besoin du maillet, ou du maillet dont la précision dépendra du ciseau, la Jauge est autonome, elle se suffit à elle-même, c’est un outil actif comme le compas ou l’équerre.

     Plus que la Règle qui ne peut que mesurer, la Jauge permet de vérifier que l’œuvre accomplie est conforme à la commande du Maître d’œuvre. elle est déjà le symbole du respect de la loi, elle indique les limites à ne pas dépasser, elle est en quelque sorte la conscience collective de la Loge comme le lien qui unit les SS et les FF. Elle préfigure la Truelle.

     La Jauge permet de restreindre l’action individuelle pour la rendre conforme à l’action collective. En rappelant à l’ordre, la Jauge permet de rester droit, toutes actions pour lesquelles la règle prendra le relais dès le 2ième grade.

     Veillons donc à rendre à la Jauge sa place dans la boite à outils de l’Apprenti avec sa spécificité et son importance ; cela ne pourra qu’aider un peu plus à l’édification de cette société de FF et de SS que nous souhaitons tous…

     En entrant pour la première fois dans un Atelier je vous engage à chercher à découvrir qu’elle est la Jauge qui l’anime ?

     Pour ce qui me concerne, ce symbole que j'ai découvert très tôt dans mon cheminement, m'a toujours interpellé. Je ne doit pas juger les autres, mais ai-je le droit de les jauger ? La Jauge est un instrument de mesure, mais est-ce que je suis mesuré ? Je porte sur mon corps 5 mesures référencées, mais me servent-elles à mesurer mon ego ou à me mesurer aux autres ? J'avoue que bien souvent la tentation m'est venu de foutre ma main ou mon pied dans le miroir de l'autre ! Mais la dé-mesure est-elle bien raisonnable ? Heureusement, je porte des gants blancs.

Jakin, 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 22-11-2012 à 14:29:46

coucou me revoilà et je vais mieux je te remercie de tes visites pendant mon absence je te souhaite un très bon après-midi de gros bizzzous

2. lafianceedusoleil  le 22-11-2012 à 22:26:58  (site)

bonsoir Armand,
il est excellent ton article, pour une fois, j'ai compris à 90%. smiley_id117194
Bonne fin de soirée et bon vendredi.
Je t'embrasse

3. anaflore  le 23-11-2012 à 07:48:51  (site)

pour mon passage à la télé suis pas en jaune mais en noir juste de la figuration lol vu le temps il manquait de spectateurs ils m'ont demandée de rester aucun regret c'était sur ma région et de belles découvertes comme le tailleur de pierre et les autres acteurs des reportages qui nous ont été présentés en direct une émission que j'ai découvert et que je vais regarder car c'est vrai que le matin à 11h je n'allume pas la télé et on connait mal notre belle france bon wk

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 21-11-2012 04:23

P COMME PONT EN ROYAN - LA BOURNE - ISÈRE - FRANCE


 
 
           Sous le site classé des Maisons Suspendues se trouve une aire de pique-nique sur les berges de la rivière "La Bourne". Cette aire est aménagée et comporte table, cascade pour la baignade.... un espace de détente avec canards boiteux !
 

 
 

  
 

 

 

 

  
 

  
 

  
 

  
 

  
 

  
 

 
Armand, Collection privée 2007,   
 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. harfang  le 21-11-2012 à 09:50:17  (site)

Mmmmm j'aimerai bien y tremper mes pieds... Clin doeil

2. anaflore  le 21-11-2012 à 10:33:28  (site)

jolis canards et chien sympa belle journée

3. mamzellelulu  le 21-11-2012 à 13:08:26  (site)

très joli coin de promenade, c'est apaisant!!
merci pour la visiteSourire1

4. fontenouilles  le 21-11-2012 à 17:48:49  (site)

Euh... les pompoms les pompiers... s'était pour secourir les canards, les boiteux et les pas boiteux ? smiley_id166420bonne soirée

5. lafianceedusoleil  le 21-11-2012 à 22:20:55  (site)

Bonsoir Armand,
ils sont charmants tes canards, bizarre que le beau chien noir ne leur court pas après !
Très belles photos.
Douce nuit.
Je t'embrasse

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 20-11-2012 08:50

MYTHOLOGIES GOURMANDES


 
 
 
           Nous mangeons du sens ! Mythologies gourmandes explore la face cachée d'une quarantaine de plats de la cuisine française et tente d'en donner les clés symboliques.

     L'œuf mayo, la sole meunière, la côte de bœuf grillée, la jardinière de légumes, la mousse au chocolat, le macaron... Des recettes régulièrement cuisinées, partagées, assorties d'anecdotes personnelles ou culturelles, qui portent en elles la puissance fabuleuse de contes gourmands.

     Approche sémiologique de quelques mets classiques et essai de psychologie culinaire, ce petit livre simple et amusant se déguste plat par plat, avec bonheur. A partager, sans faute de goût !

     Rémy Lucas, psychosociologue de la cuisine, analyse nos assiettes depuis vingt ans pour les plus grands chefs et le monde de l'agroalimentaire. Avec Mythologies gourmandes, il porte un regard original sur des grands plats traditionnels et nous donne l'envie curieuse de découvrir le sens secret de ce que nous mangeons.



          
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. harfang  le 20-11-2012 à 09:52:38  (site)

ça m'a l'air drôlement intéressant... je note, je note !
merci du partage,
à bientôt
bises

2. lafianceedusoleil  le 20-11-2012 à 21:23:51  (site)

bonsoir Armand,
un livre original et très intéressant, certainement très agréable à découvrir.
Belle soirée Armand.
Je t'embrasse

3. christineb  le 20-11-2012 à 22:15:19  (site)

Moi aussi je prends note, pour ce petit moment de bonheur. Bonne semaine!

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Merci de m'écrire un petit mot sur cet article, éventuellement une critique constructive...
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......