http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 12-08-2015 07:25

F COMME FORGES DE PYRÈNE - ARIÈGE - FRANCE

 

 

          Situées à Montgaillard, près de Foix, les Forges de Pyrène vous proposent, dans un site de cinq hectares, de découvrir la dernière forge à martinet - classée monument historique - encore en activité, ainsi que deux espaces muséographiques respectivement dédiés au fer et aux métiers d'autrefois.

     Le musée des métiers d'autrefois évoque, au fil de sa remarquable collection de plus de 125 métiers et 6 500 outils, l'histoire, les gestes et les secrets des métiers d'antan. Une merveille !..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. MarioB  le 12-08-2015 à 07:49:09  (site)

Wow ! Ces appareils et outils sont dignes d'un grand intérêt.

2. ninadu44  le 12-08-2015 à 08:16:34  (site)

bonjour Armand, vraiment intéressant ton article, ces anciens outils ont vraiment une âme et j'aime tout ce qui est "vieux" c'est comme pour les meubles je préfère chiner que d'acheter du neuf! merci pour ton bel article, je t'envoie plein de biobisous, Ninasmiley_id176237

3. Florentin  le 12-08-2015 à 19:41:52  (site)

Je suis fan des temps anciens. Sans doute à cause de mon âge déjà bien amorti, qui m'a permis de voir vivre presque tous ces anciens métiers. Aussi, chaque fois que je vois un musée de la sorte, je m'y précipite. A plus et bonne soirée. Florentin.

4. belleestlavie  le 12-08-2015 à 22:34:27  (site)

bonsoir Armand,
chez toi, je découvre toujours.
Tu es une vraie encyclopédie.
Aujourd'hui, j'ai fait une grande journée à une des plages du Mourillons.
J'ai pris de belles couleurs.
L'eau est très fraiche, je suis étonnée car il n'y a pas de mistral.
Belle fin de soirée.
Grosse bise
Cricri

5. Mr-He  le 13-08-2015 à 02:26:33  (site)

Bonjour Armand
mon com n'est pas passé ?
très beau musée, j'aime les vieux métiers

6. gegedu28  le 13-08-2015 à 10:41:17  (site)

Bonjour Jakin,
Véritable trésor, digne de la caverne d'Ali Baba !
C'est un véritable Musée que tu nous présentes là. Toujours intéressant de voir ces vieux outils avec lesquels on travaillant autrefois.
... l'époque où les hommes étaient manuels !
Aujourd'hui ... ils ne savent plus que pianoter sur un clavier !!
La photo de la forge (la 4ème en allant vers le bas de ton article) est comme intacte, ... il manque juste le forgeron !!
smiley_id117199
A+
Gégédu28

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 11-08-2015 07:06

R COMME ROQUEFIXADE - ARIÈGE - FRANCE

 

          L'existence du château de Roquefixade est attestée depuis 1034. Les premiers seigneurs connus sont seigneurs de Pailhès, branche de la famille de Rabat, et portent tous le nom de Bernard Amiel de Pailhès. Pendant la croisade contre les Albigeois, ils sont de tous les combats aux côtés des comtes de Toulouse et de Foix dont ils sont les vassaux.

     En 1278, le château est acheté par le roi qui assurera l'entretien et le remaniement des fortifications et y entretiendra une garnison comportant un châtelain, un guetteur, un portier, douze sergents et des chiens de garde. En 1463, Louis XI restitue le château à Gaston IV, comte de Foix. En 1632, Louis XIII ordonne le démantèlement des châteaux de Montaut, Tarascon, Labastide de Sérou et Roquefixade. En 1675, la châtellenie est vendue en commande à Vital Guilhon de Lestang, baron de Celles, dont la famille le gardera jusqu'à la Révolution. Il est alors vendu comme bien national...

 

 

 


Armand, Collection privée 2009,
Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. gegedu28  le 11-08-2015 à 09:30:42  (site)

Salut Jakin,
C'est un joli endroit que tu nous fais découvrir.
On ne doit pas être très loin de chez notre collègue Vefblogueur : gege66.
Si les paysages et les maisons sont vraiment caractéristiques, c'est surtout la comuna qui a attiré mon attention. Superbe mairie avec le drapeau occitan flottant près des drapeaux français et européen.
... à chacun son identité, j'apprécie.
Suite au prochain épisode.
Moi je te propose aujourd'hui les chèvres de Marie-Thé, ... çà change de décor !!
Bonne journée.
Gégédu28

2. Mr-He  le 12-08-2015 à 02:24:26  (site)

Bonjour Armand
un réel plaisir de te suivre dans tes balades
je découvre beaucoup

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 10-08-2015 07:10

M COMME MONTFERRIER - ARIEGE - FRANCE

 

 

          Que ceux qui ont des oreilles entendent, que leurs yeux voient et que leur âme comprenne....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. gegedu28  le 10-08-2015 à 10:45:53  (site)

Salut Jakin,
Que çà sent bon la campagne !!
Les vaches qui broutent, ... dans un cadre paisible, et non dénué de charme si je me réfère à tes photos.
Bonne semaine.
A bientôt.
Gégédu28

2. Florentin  le 10-08-2015 à 16:58:17  (site)

Salut, l'ami ! Que du beau dans tes images ! Comment ne pas mobiliser ses yeux et ses oreilles pour es voir ? A plus. Florentin

3. belleestlavie  le 10-08-2015 à 21:31:21  (site)

bonsoir Armand,
elles sont vraiment magnifiques tes photos, ça respire l'air pur pas comme à Paris.
C'est certain, nous sommes infestés de Chinois, nous n'en voulons plus, ils sont encore là. Ces petites bêtes ça poussent de partout, en plus ils sont sans gène.
Demain matin, très tôt je pars à Toulon, je prends le TGV. Je reste 4 jours.
Bon début de semaine.
Grosse bise
Cricri

4. MarioB  le 10-08-2015 à 23:30:22  (site)

La xénophobie est une très vilaine chose.

5. mr-he  le 11-08-2015 à 02:21:06  (site)

Bonjour Armand
encore de très belles photos

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 09-08-2015 07:33

LE MOT DU GLOBE TROTTEUR

 
AUJOURD'HUI C'EST RELACHE
LE GLOBE TROTTEUR SE RE-POSE
 

 
Tapis de couleur, tapis d'oeillets dans la Haute Vallée de la Clarée...
 
 
A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES
 
 
       
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. gegedu28  le 09-08-2015 à 09:24:57  (site)

Bonjour Jakin,
Vraiment magnifique ta photo.
Je ne savais pas que les oeillets pouvaient pousser à l'état sauvage, en tout cas çà tapisse bien la vallée.
Le spécialiste que je suis aurait bien aimé voir un de ces oeillets de plus près, va falloir que je me déplace sur place !!
smiley_id156824
Bon dimanche.
A la prochaine ... aventure.
Gégédu28

2. fanfan76  le 09-08-2015 à 10:01:18  (site)

Bonjour Jakin,
Magnifique cette photo avec ce tapis rose, jolis oeillets, je ne savais pas qu'il y en avait des sauvages, bon dimanche, fanfan

3. belleestlavie  le 09-08-2015 à 22:35:39  (site)

bonsoir Armand,
quel week-end, j'avais une amie à la maison.
Je suis crevée, nous avons beaucoup vadrouillé, la seule différence avec vous, il faisait très lourd. Que de monde dans les lieux touristiques.
J'espère que tu as passé un bon week-end.
Bonne semaine.
Grosse bise
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 08-08-2015 06:38

LE MAITRE PAR CURIOSITÉ

 



          1/ La légende du grade :

     En échange des bois du Liban et des pierres taillées fournies par Hiram de Tyr pour la construction du Temple, Salomon s'était engagé à lui donner une province. Hiram, la visitant, n'y trouve qu'un sol aride et une population sauvage. Il vient au palais de Salomon, traverse, furieux, la salle des gardes, et fait irruption dans la salle où Salomon pleure seul, la mort d'Hiram Abi. Craignant pour la sécurité de son Maître, Johaben, le plus dévoué des favoris de Salomon, l'a suivi et écoute à la porte. Hiram s'en aperçoit et veut le mettre à mort. Salomon le retient, le raisonne. Hiram se calme et pardonne. Les deux rois renouvellent leur traité d'alliance perpétuelle et font de Johaben leur Secrétaire Intime...

          2/ Approche Symbolique du grade :

     Le Temple est décoré de tenture bleue ainsi que le trône et l'autel. Le tout parsemé de fleurs de lys d'or. Deux Rois siègent à l'Orient couverts d'un manteau gris bleu garni d'hermine. Une couronne sur la tête et un sceptre à la main.

     Tous portent un bijou représentant un triangle en or, un tablier de peau blanche, bordé de rouge et un large cordon de même couleur. Le Temple est éclairé par 27 lumières : 9 à l'Orient, 9 à l'Occident et 9 au Midi.

     La lecture du Rituel explique le pourquoi de ces dénominations ;  le Grand Maître représente Salomon, le 1er surveillant représente le Roi de Tyr et les SS et FF portent le titre de Garde.

     Au centre du Temple se trouve le tapis de Loge un symbole complexe. Les 4 points cardinaux. Dans le haut une fenêtre dans les nuages au milieu un triangle renfermant un J, sur l'angle haut un A et sur les deux autres la lettre P. Dessous la représentation du palais de Salomon. Et au bas, des larmes dispersées et un mausolée.

     Au 6ième degré, le maître prend conscience de l'écart entre son aspiration et le monde ordinaire. Il est désorienté par son acquisition d'une nouvelle conscience élargie, par l'éveil de son cœur qui connaît une dimension magique et l'aridité du monde ordinaire, l'égarement de l'ego, les rivalités, les médisances et les jalousies du quotidien.

     Le Maître par Curiosité souffre autant d'être incompris que la trahison des chercheurs qui l'accompagnent. Dans cette phase, il doute de l'authenticité de ses SS:. et FF:. et se révolte contre leur comportement.

     Au lieu de travailler avec humilité à son perfectionnement, il exerce une curiosité critique contre la communauté fraternelle, il défend âprement l'idéal maçonnique et accuse les autres. Persuadé d'avoir raison, il n'accepte ni d'être remis en cause ni de se remettre en cause. Il s'efforce de corriger autrui sans se corriger lui-même.

     Convaincu de détenir la connaissance, il veut diriger, juger et imposer. Il n'écoute plus ni les autres ni son Etre et, accablé par le découragement et la tristesse, il voit seulement l'hostilité du monde qu'il observe à la loupe et perd son sentiment spirituel parce qu'il s'imagine toucher des sommets dont il est bien loin.

     Par instant, le Maître par Curiosité se demande si son ascèse maçonnique peut le conduire à la spiritualité, si cette initiation qui prétend passer par Jéhovah n'est pas en train de le perdre. Une appréhension de l'avenir, par rapport à son adhésion aux trois premiers degrés, bloque son action, l'oppresse et le paralyse.

    Il ne sait même plus si les premières lueurs de la connaissance, les premières saveurs qui ont enflammé son Etre dans les profondeurs de son âme, sont les marques d'une présence inaccessible ou seulement la transformation psychologique d'un mécanisme matériel, somme toute seule réalité en ce monde.

     Le trouble du Maître par Curiosité ne remet pas en cause sa capacité initiatique, mais au contraire qualifie son exigence muette, sa liberté d'approfondir, sa fidélité au mystère qui vit en lui. Son esprit torturé n'est pas un mental inerte ni un laisser-aller qui le rendrait perméable à toutes les influences sans aucune discrimination.

     Au contraire son esprit s'éveille dans une attitude vigilante, curieuse et souple. Il affirme son écoute, développe son attention, aiguise ses sens spirituels, provoque une connaissance plus grande par plus de méditation.

     Persévérance et stabilité, telle est la ligne de conduite de ce nouveau grade.

          3/ Approche Alchimique du grade :

     Sur le plan alchimique cette fois-ci le Temple est drapé de bleu rappelant l'étain ou anti-moine, la matière première qui se trouve en grande quantité. Ce drap est parsemé de lys d'or pour signifier la transmutation, le passage du blanc à l'Aor. Le tablier est blanc bordés de rouge indiquant l'action du feu primordiale sur le fer pour révéler la pierre philosophale.

     Cette fois-ci c'est le Rituel qui donne le mode opératoire. Le tapis de Loge n'est qu'un élément parmi d'autres pour valider le travail hermétique.

     Les bouleversements amorcés au 5ème degré se poursuivent et renouvellent l’élan donné par le Mercure au Maître Parfait. Salomon préside toujours la Loge, mais Hiram roi de Tyr fait irruption et, de fait, la préside « conjointement » avec lui. Ce couple de rois représentant ainsi symboliquement les noces Alchimiques.

     Le 6ème degré est ainsi l’illustration du « goût de soufre » donné à la vie initiatique des Maçons quand ce deuxième personnage clé surgit dans leur univers symbolique. Car il est dans la nature de feu du Soufre d’apparaître sans prévenir de sa venue, ou plus précisément de sa « survenue ». Le Feu du Soufre sur-vient d’en haut attiré comme par un « aimant » par l’Eau du Mercure, pour constituer le couple emblématique alchimique Mercure/Soufre qui « préside » aux destinées de l’Œuvre.

     Si la terre aride « ne vaut pas » les matériaux fournis pour la construction de ce Temple de pierres « matérielles », elle symbolise au contraire le Soufre et le feu « consumant » le cordon rouge moiré du Maître de Curiosité, constituant avec le Mercure les deux natures premières alchimiques du Temple de l’Esprit construit en lui-même par le FM.

     Ces deux ROIS illustrent l’un et l’autre le contenant et le contenu du vase de l’Œuvre, les extrémités du vase de nature dans lequel va naître et croître la Pierre. « Ce sont les deux principes métalliques, corps ou natures premières, à l’aide desquels l’Œuvre se commence, se parfait et s’achève. » (Fulcanelli, Les Demeures philosophales).

     Dans « le feu de l’action » la raison d’être de la présence de Johaben dans le champ de « vision » et de perception de Salomon et d’Hiram de Tyr se transforme, et le sens de son « imprudence » est rectifié jusqu’à reconnaître en elle l’ombre de la Prudence. La Prudence s’anime donc sous les « traits » de cette triade alchimique en action, le miroir symbolisant Johaben, matière brute primitive, renvoyant la lumière et le feu du Soufre/Hiram de Tyr sur le serpent du Mercure/Salomon. Ainsi, grâce à ce primitif agent vivant et vivifiant, il devient possible de rendre la vie au soufre des métaux morts.

     En exécutant l’opération, le mercure, dissolvant le métal, s’empare du soufre, l’anime et meurt en lui cédant sa vitalité propre. C’est ce que le rituel enseigne lorsqu’ils ordonnent de tuer le vif pour ressusciter le mort. Possédant ce soufre vivant et actif, qualifié de philosophique, afin de marquer sa régénération, il suffira de l’unir, en proportion convenable, au même mercure vivant, pour obtenir, par l’intermédiaire de ces principes vivants, le mercure philosophique ou animé, matière de la pierre philosophale. (Fulcanelli, Les Demeures Philosophales)...

     Le travail du Maître par Curiosité consiste à annoncer le futur Rebis en activant les noces Alchimiques. Le but est de réaliser l'harmonie entre les polarités dans leur double jeu d'attirance et de répulsion. Par dissolutions et décantations successives on sépare le pur de l'impur, on élimines les déchets pour ne conserver que la fleur saline afin qu'elle attire et puisse rendre semblable à elle-même le produit de la semence...
 
 Jakin,
 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. Mr-He  le 09-08-2015 à 04:56:19  (site)

Bonjour Armand
je suis bien de l'avis de ton com, sur la religion.
tr!s bien écris ton article
passe un bon dimanche
Qing&René

2. MarioB  le 10-08-2015 à 14:59:25  (site)

Très intéressant ! Merci pour ces informations riches.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 07-08-2015 06:59

ETTA JAMES

 

 


          Jamesetta Hawkins, dite Etta James, née à Los Angeles le 25 janvier 1938, est une chanteuse américaine de jazz, soul et rhythm and blues.
 
     Sa carrière s'étend sur six décennies. En 1960, elle connaît le succès avec sa reprise de At Last, écrite par Mack Gordon et Harry Warren. Etta James a remporté six Grammy Awards et dix-sept Blues Music Awards.

     Amesetta est la fille de Dorothy Hawkins, une adolescente afro-américaine âgée de 14 ans à sa naissance, et d'un père d'origine européenne qu'elle n'a jamais connu. Elle est élevée par des nourrices et par les propriétaires de la pension dans laquelle sa mère loue un appartement. Elle s'initie au chant dès l'âge de 5 ans au sein des Echoes of Eden choir, la chorale de l'église baptiste Saint Paul de Los Angeles, dirigée par James Earle Hines.

     Arrivée en 1950 à San Francisco, elle chante au sein du trio féminin The Creolettes. Elles sont découvertes en 1954 par le chef d'orchestre Johnny Otis, qui les emmène en tournée avec son orchestre. Il renomme le groupe The Peaches et donne à Jamesetta son nom de scène. Grâce à Otis, le trio enregistre Roll With Me, Henry pour le label Modern Records. Le disque sort sous le nom d'Etta James, les autres membres du groupe étant créditées en tant que choristes.
 

 
     En 1960, elle signe avec le label Chess Records. Durant les années 1960, Etta doit se battre contre sa dépendance à l’héroïne.

     En 1969, la mort de Leonard Chess laisse Etta sans contrat. Elle épouse Artie Mills la même année.

     Etta réapparaît dans les charts en 1973 avec All The Way Down. Après le relatif échec de Deep In The Night en 1978, elle enregistre deux ans plus tard Changes, produit par Allen Toussaint, puis disparaît des studios. En 1989, Etta tente un retour via le label Island Records avec l’album Seven Year Itch, suivi de Stickin'To My Gun l'année suivante, sur la pochette duquel elle apparaît déguisée en cow-girl du Far West.

     Ce n'est qu'au début des années 1990 qu'elle commence à recevoir des prix majeurs tels que ceux des Grammy Awards ou de la Blues Foundation. Ses fils Donto et Sametto commencent à l'accompagner sur scène, respectivement à la batterie et à la basse.


 
     En décembre 2011, son entourage annonce que la chanteuse est atteinte d'une leucémie en phase terminale. Le 20 janvier 2012, Etta James meurt des suites de sa leucémie, à l'âge de 73 ans, à l'hôpital de Riverside, Californie, entourée de ses fils Donto et Sametto James et de son mari Artie Mills...
 
♥      Tell Mama (1965)
 
 
♥♥      Watch Dog (1967)
 
 
♥♥♥      I Worship The Ground You Walk On (1967)
 
 
♣      My Mother in Law (1968)
 
 
 Texte en provenance de Wikipedia, photos prises sur internet.
 
 
Armand, 
 
Tags: #musique
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. elena13  le 07-08-2015 à 10:31:00  (site)

Merci pour la biographie de la chanteuse Etta James....

2. MarioMusique  le 09-08-2015 à 05:36:10  (site)

Je dois avoir 25 disques d'Etta James. Elle fut la plus grande chanteuse soul, surtout parce qu'elle chantait dans tous les styles : jazz, rock, R & B, machins avec violons, etc.
Etta James aurait pu chanter le contenu d'un bottin téléphonique et le rendre émouvant.

Pour l'émotion à l'état pur signé Etta, il ne faut pas rater ceci :

http://marionoir.eklablog.com/soul-etta-james-et-l-emotion-a57304797

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 06-08-2015 08:35

M COMME MONTSEGUR (2) - ARIÈGE - FRANCE

 

 

          L'histoire de ce nouveau castrum de Raymond de Péreille, dénommé Montségur II par les archéologues, est étroitement liée à l'histoire des cathares du Languedoc. Issue du christianisme, la religion cathare est basée sur deux grands principes : un Dieu Bon et un Dieu Mauvais. Tout ce qui est immatériel est l'œuvre du Bon, tout ce qui est matériel est l'œuvre du Diable.

     La religion cathare s'étendra sur une grande partie du Languedoc, et au début du 13ième siècle l'Eglise catholique, pour ramener dans le droit chemin ceux qu'elle appelle "hérétiques", n'a pas d'autre solution que de recourir à la force : c'est la croisade contre les Albigeois (parfois improprement appelée croisade des Albigeois). Montségur, siège et capitale de l'Eglise cathare. A partie de 1232 Montségur devient le siège et capitale de l'Eglise cathare.

     Le castrum se densifie, se peuplant de 500 à 600 âmes, où se côtoient religieux, civils et hommes d'armes. Au nord-est du château les vestiges d'habitations encore visibles aujourd'hui représentent les derniers témoins de ce peuplement...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. gegedu28  le 06-08-2015 à 09:34:41  (site)

Salut Jakin,
On faisait du solide dans le temps !
On ne lésinait pas sur la largeur des murs !
... un moyen d'avoir de la fraîcheur là où il fait très chaud l'été !
J'ai visité un prieuré en pleine campagne le week-end dernier, 1m50 de mur aussi !
... un article pour bientôt.
A+
Gégédu28

2. fanfan76  le 06-08-2015 à 20:33:20  (site)

Bonsoir Jakin, un bel endroit encore, bien rafraichissant, de belles pierres sous un beau ciel azur, bonne soirée, fanfan

3. belleestlavie  le 06-08-2015 à 23:03:25  (site)

bonsoir Armand,
la dernière photo est digne d'un cliché pris à la Vallée de la Mort.
La vue du château est belle, le château est haut perché.
Demain midi, je vais chercher une amie à la gare de Lyon. Je vais lui faire visiter Paris. Elle repart dimanche soir.
Douce fin de journée.
Grosse bise
Cricri
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Merci de m'écrire un petit mot sur cet article, éventuellement une critique constructive...
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......