http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 02-09-2015 06:16

C COMME CAMON - ARIÈGE - FRANCE

 

 

          Ceinturé par une large boucle de la vallée de l’Hers, le paisible village de Camon s’épanouit dans un superbe écrin de coteaux.

     Invitation subtile entre histoire et architecture, tout commence en 778, puisque la légende veut que ce soit Charlemagne qui, au retour de Roncevaux, fit construire un monastère et une église. L’abbaye va prospérer pour devenir simple prieuré de Lagrasse. Mais, tout comme la plupart des villages de la vallée de l’Hers, Camon fut détruit par l’inondation provoquée par la rupture du barrage de Puivert. Le village fut alors reconstruit à l’image des forteresses royales et devint la forteresse du méandre. Philippe de Lévis, nommé prieur de Camon au début du 16ième siècle, va profondément marquer le village, son église et son abbaye. Camon, le village aux cents rosiers, s’habille aussi de couleurs et de senteurs dès le mois de mai...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. ninadu44  le 02-09-2015 à 07:32:52  (site)

bonjour Armand, un bel endroit, j'aime particulièrement les fontaines à eau, ça me sent bien paisible tout ça, loin du tumulte des grandes agglomérations, là où j'aimerais vivre en somme ! plein de biobisous, Ninasmiley_id176237

2. Florentin  le 02-09-2015 à 15:08:56  (site)

De la jolie pierre. Solide aussi. Des ruelles ombragées. Des fleurs. Du silence sans doute enfin. Tout ce qu'il faut pour avoir envie de s'y planter. Et puis, là-bas, il y a forcément du soleil ... ....

édité le 02-09-2015 à 15:09:24

3. fanfan76  le 02-09-2015 à 21:00:38  (site)

Bonsoir un endroit qui me semble bien paisible, bravo pour la photo du jour, fanfan

4. christineb  le 02-09-2015 à 21:27:23  (site)

Photo du soir, bravo, une jolie visite.

5. belleestlavie  le 02-09-2015 à 22:29:27  (site)

Bonsoir Armand,
toutes mes félicitations pour la photo du jour.
Le moment de gloire est arrivé.
Très belles photos comme dab.
Douce soirée et bon jeudi.
Grosse bise
Cricri

6. ninadu44  le 03-09-2015 à 07:10:53  (site)

bonjour Armand, un petit passage pour te féliciter pour la photo du jour, prends soin de toi, biobisous, Ninasmiley_id176237

7. elena13  le 03-09-2015 à 11:14:33  (site)

Bravo pour la photo du jour !!!

8. 472481  le 03-09-2015 à 11:44:17  (site)

Bonjour Jakin,

félicitations pour la photo du jour Heysmiley_id117199smiley_id117184

Je ne suis suis pas bien loin de l'Ariège que je connais peu ,merci pour ce bel article.
Bonne fin de semaine.
Amitiés Nanousmiley_id117190

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 01-09-2015 00:09

M COMME MIREPOIX (2) - ARIÈGE - FRANCE

 

 

          Très attrayante, Mirepoix propose de nombreuses animations d’avril à novembre (Médiévales, festival de la marionnette, créatitudes artisans d’Art, fête de la pomme...). A ne rater sous aucun prétexte : le grand marché du lundi matin ! Vous vous régalerez de flâner entre les étals dans une ambiance conviviale et colorée...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. ninadu44  le 01-09-2015 à 07:29:53  (site)

bonjour Armand, merci pour le cageotsmiley_id1992961 j'aime beaucoup l'architecture de ce marché, j'aime les marchés ! merci de cette nouvelle balade, j'apprécie, plein de biobisous, Ninasmiley_id176237

2. heremoana  le 01-09-2015 à 10:23:25

Encore un bien belle ville chargée de souvnirs pour moi et d'histoire ! Cette région est splendide et pleine de monuments, de visites à faire ...
bises

3. gegedu28  le 01-09-2015 à 12:23:26  (site)

Salut Jakin,
Le nom de MIREPOIX ne m'est pas inconnu, non pas le nom de ce charmant village de Mirepoix en Ariège, où je n'y ai encore jamais posé mes valises, mais Monsieur Lévis-Mirepoix qui fut marquis et maire de la petite commune de Montigny-le-Gannelon, dans le sud de l'Eure-et-Loir :
http://gegedu28.vefblog.net/gege_du_28/cat5/1.html#Couleurs_dAutomne_a_Montigny_Le_Gannelon
D'un Mirepoix à un autre, il n'y a qu'une France ! LOL
A bientôt,
Gégédu28

4. ptit-n-ange  le 01-09-2015 à 16:32:03  (site)

Bonjour,
De belles photos qui me permettent de visité cette petite ville que j'ai raté !
Les halles ressemblent beaucoup à celles de Foix que j'avais beaucoup aimer.
Bises.
Ptit n'ange

5. Florentin  le 01-09-2015 à 18:54:43  (site)

Salut l'ami ! J'aime aussi ces marchés couverts, si pleins de couleurs et d'anilmation ! Belle église aussi, avec des vitraux à l'ancienne. J'aime beaucoup. Ils représentaient souvent quelque chose de pieux, de saint, voir parfois de naïf. Mais, aujourd"hui, on fait dans le moderne. C'est brillant et coloré, mais souvent sans signification. Bonne fin de soirée. Florentin

6. belleestlavie  le 01-09-2015 à 20:44:09  (site)

Bonsoir Armand,
les vitraux sont magnifiques.
Quand je vais visiter une cathédrale ou une église, c'est ce que je regarde en premier.
Nous avons eu une belle journée malgré que ce matin, c'était mal parti.
Bonne soirée à toi et gros bisou
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 31-08-2015 07:14

M COMME MIREPOIX - ARIÈGE - FRANCE

 

 

           La belle bastide de Mirepoix est située dans le Pays des Pyrénées Cathare, labellisé Pays d’Art et d’Histoire. La ville fut reconstruite selon les plans réguliers des bastides après une vaste inondation en 1289. La place a conservé sa structure originelle et médiévale. Vous pourrez y observer ses couverts du 15ième siècle et de superbes maisons à colombages sur galeries de bois. Mirepoix est célèbre pour la Maison des Consuls ornée de pièces de bois sculptées, et pour son ancienne cathédrale Saint Maurice aux dimensions impressionnantes (22 mètres en largeur)...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. ptit-n-ange  le 31-08-2015 à 17:07:35  (site)

Bonsoir Jakin,
C'est une belle ville ! Nous sommes allés en vacances en arriège il y à deux ou trois ans mais nous avons manqué de temps et ne sommes pas allés à Mirepoix. Je me rend compte en voyant ton article que nous avons raté quelque chose ! Il faut dire qu'il y avait tant à voir. bonne soirée.
Bises.
Ptit n'ange

2. belleestlavie  le 31-08-2015 à 22:10:04  (site)

bonsoir Armand,
elle est superbe cette ville avec toutes ces maisons à colombages.
Merci pour cette belle visite.
Je te souhaite une belle soirée et une bonne semaine.
Bisou
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 30-08-2015 07:39

LE MOT DU GLOBE TROTTEUR

 
AUJOURD'HUI C'EST RELACHE
LE GLOBE TROTTEUR SE RE-POSE
 

 
Surprenante salle de lecture dans le torrent de la Méouge...
 
 
A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES
 
 
          
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. ptit-n-ange  le 30-08-2015 à 15:57:45  (site)

Bonjour Jakin,
Je passe prendre de tes nouvelles. Et oui,je sais cela fait bien longtemps.
J'espère que tu vas bien. Bon repos en ce dimanche. bises.
Ptit n'ange

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 29-08-2015 07:07

L'APPROCHE CHEVALERESQUE DU GRADE DE L'AIGLE ROUGE

 

 

 
          Un capitaine des Gardes, deux Gardiens du Seuil, deux rangs de Chevaliers de l'Aigle Rouge se faisant face, un Prieur et un Chancelier sous la direction d'un Illustre Chevalier de la Toison d'Or, le tout entre deux ovales représentant les maisons célestes et le zodiaque, nous voilà plongé dans les arcanes de la Chevalerie. Il ne nous manque plus que le fameux destrier noir pour avancer dans la connaissance.

     Alors, pour Aborder la chevalerie en Franc-maçonnerie et par prolongement la comprendre, il faut en premier lieu la transférer dans son champ historique originel.
 
     Tout commence par l'incontestable déclin de l'autorité centrale, plus particulièrement en "Francie" au cours du 9ième siècle et va conduire l'église à proposer un code de conduite aux guerriers pour échapper au pillage de leurs biens.

     En effet depuis les successeurs de Charles Martel et la partition de l'empire au traité de Verdun, c'est l'anarchie féodale qui règne en maître. Les princes et châtelains font peser leur tutelle envahissante, les potentats locaux, les seigneurs, entourés de leurs sbires en armes (les milites), contestent les anciennes donations, spolient les terres des églises, les pillent à l'occasion, menacent et terrorisent, incendient, enlèvent contre rançon, font peser sur les populations et les églises des exactions diverses. Le château, lieu de refuge, est parfois aussi un repaire de brigands.

     Et c'est pour s'en prémunir que le pouvoir religieux utilise l'arme de l'idéologie à travers deux mouvements, la "paix de Dieu" (Concile de Charroux en 989) et la "trêve de Dieu" (Concile d'Elne en 1027).

     Ainsi à l'instigation de l'église de Saint Pierre, lorsque les sarrasins écument les côtes italiennes, menacent et pillent Rome, Léon 4, puis Jean 8 appellent à l'aide les guerriers francs et n'hésitent pas à promettre le paradis à ceux qui mourraient dans de tel combats.

     On assiste à une sacralisation manifeste des guerriers combattant pour la cause pontificale contre les ennemis de toute sorte, qu'ils soient musulmans et plus tard hérétiques, schismatiques ou simplement rebelles au pouvoir théocratique de la papauté. Naissent, alors, les Templiers, Hospitaliers et Teutoniques.

     Et c'est sous Urbain 2 à la suite de huit siècles d'évolution lente que les milites sous l'influence des soldats de Dieu adoptent cette philosophie qui s'impose comme modèle aux guerriers, avec ses techniques de combat et ses valeur, forgeant pour longtemps, bien au-delà du Moyen Age, un nouveau type de héros, le chevalier, et un nouvel idéal l'étique chevaleresque.

      On constate qu'à cette époque, l'étique consistait à prêcher par l'épée une religion d'amour ? Réalité d'une idéologie religieuse pas si éloignée du djihad de l'islam...

     Après ce moment d'histoire nécessaire à la compréhension, découvrons maintenant sa représentation philosophique originel pour mieux diriger notre destrier qui au passage est devenu blanc.

     L'ethnologue Georges Dumézil, dans ses études sur les civilisations indo-européennes nous donne un éclairage en nous rappelant qu'il s'agit là d'une vision tripartite des fonctions sociales, à partir d'une base essentiellement patriarcale. Il nous fait découvrir la fonction de puissance combattante et la force physique, celle de la fécondité et de la production de richesse et celle du pouvoir spirituel et de la sagesse.

     Cette tripartition d'origine va se perpétuer dans toutes les civilisations qui ont essaimé à partir de cette souche mère.

     Exemple en Inde où les distinctions sont encore vivaces, la production des richesses est liée au corps puisqu'elle implique la manipulation des matières et des produits. C'est la voie du Karma, des artisans ou Vashyas.

     La puissance combattante est liée à l'âme et correspond au psychique. La voie des guerriers, celle des Kshatriyas et celle de Bhakti. La grande épopée qui la chante est le Mahabaratha (jusqu'au 4ième siècle av. J.-C.). Enfin les Brahmanes se consacrent à la voie de Jnânâ, monde spirituel, celui de la sagesse.

     Dans la Rome antique, trois flammes majeures étaient vénérées : Jupiter pour la sagesse souveraine, Mars pour la force et Quirinus pour la fécondité.


     En Europe enfin, l'alchimie garde ésotériquement cette distinction : l'œuvre au Noir est le travail de la Materia Prima qui s'enracine dans la matière, le corps. L'œuvre au Blanc vise à obtenir que l'âme devienne un miroir pur et immobile. Enfin l'œuvre au Rouge célèbre le triomphe de l'esprit. L'alchimie reproduit, de façon occulte, la tripartition de l'ordre social médiéval : les clercs et les moines, la chevalerie, le peuple. Tripartition que l'on retrouvera jusqu'à la Révolution avec le clergé, la noblesse et le Tiers Etat.

     Chacune de ses fonctions a un aspect exotérique (droit et devoirs dans la société, règles et valeurs, modes de transmission...) et un aspect ésotérique qui génère des types d'initiation :
- l'initiation artisanale, celle des artisans, des commerçants et des artistes.
- l'initiation chevaleresque qui prône la queste et le combat ; la guerre sainte, celle dans laquelle l'Homme s'affronte aux forces hostiles du corps et de l'âme. La force en est l'emblème mais le sacrifice également ainsi que la générosité. L'honneur cornélien en est la trace.
- l'initiation sacerdotale, celle des prêtres qui blasonne le verbe et la sagesse.

     Quant à la Franc-maçonnerie, elle a recueilli ces trois types d'initiation. Peut être à cause d'une déperdition inévitable du message initial et d'un oubli progressif, ou plutôt à cause d'un refus de se laisser enfermer dans des cases, la FM a préféré mêler ces trois types d'initiations dans son programme de recherche spirituelle pour transformer ses écuries d'ânes bâtés en destriers de course...


     Nous constatons là, avec évidence, que la composante chevaleresque est enracinée dans notre culture : "Panache, Honneur, conquête désintéressée" sont donc des valeurs fondamentales du modèle latin.

     Nous voilà bien loin du simple artifice de la construction d'un blason avec cri de guerre et devise que nous impose notre première année de travail dans le grade de Chevalier de l'Aigle Rouge.

     Combien d'entre-nous ont passé des nuits blanches, le crayon entre les dents, l'équerre pendue à une oreille, le compas sur l'autre, la règle dans nos doigts fébriles et les lunettes au bout du nez à suivre les lignes incompréhensibles des ouvrages d'Héraldisme pour chercher sans révélation à blasonner. 

     De plus, l'on ne peut même pas compter sur la caution du Chevalier de Ramsay, qui lui, dans son discours de 1736, introduit que tardivement des éléments de chevalerie dans la franc-maçonnerie.

     Il faut donc puiser nos sources dans les travaux des Grands Héraut d'Armes gardiens des règles héraldiques capables d'attribuer un blason car ils sont les seuls messagers qui se réfèrent au patronage d'Hermès.

     Hermès, le trois fois grand que l'on retrouve dans ce grade à travers le Caducée de l'Illustre Chevalier de la Toison d'or, mais qui se révélera profondément à nous, que dans le grade suivant.

     Qu'elles sont donc les codes les plus fréquent de la Chevalerie :
Garder l'humilité, être constant et ferme dans l'adversité, secourir les faibles et les opprimés, fidélité au suzerain et à la Dame, courage, bravoure et générosité jusqu'au don de sa vie, honneur et respect de la parole donnée, combattre pour la défense de la foi et de la justice, faire miséricorde et largesse, assister fidèlement au sacrifice de la messe.

     Certes ces règles ont bien des rapports avec la FM en général et avec le Grade de Chevalier de l'Aigle Rouge en particulier (j'ai un doute pour la messe ?), encore faut-il s'en imprégner  pour réussir à dessiner, écrire et arborer sur son coeur : "Parti de Sinople et de Gueules, au pont de sable sur trois arches..." pour que tous les Chevaliers ici présent sachent lire instantanément que ce Chevalier effectue un passage symbolique entre la liberté, l'espoir et l'espérance. Qu'il anime, par la conduite dans l'amour et la justice, sa vaillance et sa passion. Un pont entre l'intérieur et l'extérieur sans nuance vers la liberté de conscience.

     L'illustration chevaleresque est conférée, dans la loge de Chevalier de l'Aigle Rouge par le blason de chaque Chevalier (sa personnalité) et le tablier qui porte écu, énonçant le travail collectif, entre deux ovales universels, les douze planètes du zodiaque et les douze maisons célestes : "d'argent plein, au carré d'argent, sur triangle d'or, entouré d'un cercle d'azur, à un aigle de gueule, becquet et membré d'or sur soleil d'or rayonnant".

     Ce tablier que nous portons est un véritable par-chemin qui nous ouvre les portes de la connaissance et qui nous engage à la découverte de notre propre mode opératoire : sagesse, vertu et amour à l'intérieur du Moi profond - droiture, franchise, fidélité et charité à l'extérieur du Soi pour le partage.

     D'Argent plein : pour faire référence à la Lune et aux vertus nécessaires à l'accomplissement du travail : sagesse, droiture et franchise.
 
     Carré d'Argent :  Symbole en relation avec la terre. Le carré est une figure fixée sur ses 4 côtés, qui empêche l'écoulement de l'énergie, à l'inverse du cercle. Cela indique un arrêt, surtout temporel. Tentative de stabilisation, peur de l'inconnu, solidification, stagnation, le carré évoque la matière, un besoin de rendre parfait l'instant présent et d'arrêter ainsi les réminiscences du passé. Cette figure géométrique évoque la progression accomplie de la manifestation, symbole du monde qui s'est équilibré et fixé.

     Triangle d'Or : pour faire référence au Soleil et aux vertus complémentaires du couple royal - grandeur et intelligence. C'est aussi le symbole du Feu.

     Cercle d'Azur : pour faire référence à Jupiter nous engageant dans la fidélité et la persévérance. Issu du point, le cercle ne se divise pas. De ce fait, la différenciation est absente. Les classements sont créés par les cercles concentriques, le symbole est en liaison avec les étapes du progrès intérieur. Le cercle effectue une boucle dans le temps, ce qui le définit comme continu et en rapport avec les cycles et la divinité.

     On retrouve le cercle en astrologie, dans les différents cycles planétaires, participant à l'harmonie céleste. C'est un symbole touchant l'intelligence, touchant les mutations terrestres. C'est la totalité, la perfection, ce dernier mot étant pris dans son sens originel, c'est-à-dire finir, terminer ce qui est entrepris et ne plus avoir à reprendre.

     Aigle de gueule - bec et pattes or pour faire référence à Mars qui nous entraîne vers l'amour et la  charité. Certains mythes lui permettent de regarder le Soleil en face, ce qui évoque la liberté de n'être jamais troublé par la lumière. Symbole de royauté, d'agilité, de vue perçante, de rapidité, d'ingéniosité et de courage, l'aigle est la force et la pénétration, doté de pouvoirs exceptionnels. Il peut s'élever au-dessus de la condition terrestre, avec ses ailes.

     Dédié à Jupiter, il s'associe à la foudre. Il peut aller d'un monde à l'autre, car il est aussi régénération et absorption. Il peut aussi être l'initiateur, permettant une reconnaissance de la suprématie. Cet oiseau d'expression psychique est consacré par bien des peuples.

     Mais cet Aigle emblème de notre fanion et de notre tablier nous engage dans une voie de courage et d'humilité.  Cet Aigle peut vivre 70 ans. Il  a la plus longue vie de tous les spécimens de son espèce. Mais pour atteindre cet âge, l'aigle doit prendre une difficile décision en atteignant 40 ans : Ses longues serres devenues trop flexibles ne peuvent plus se saisir de la proie qui lui sert de nourriture. Son long et pointu bec devient trop coudé. Ses ailes sont devenues trop lourdes en raison de leurs nombreuses anciennes plumes épaissies, et elles rendent son vol difficile.


     Alors, l'aigle fait face à un choix difficile : mourir ou passer par un processus douloureux de changement qui durera 150 jours... soit 5 longs mois.

     Ce processus exige que l'aigle vole jusqu'en haut d'une montagne sur son nid. Là, l'aigle va frotter et frapper son bec contre une roche jusqu'à ce qu'elle l'érode. Après cela, il attendra la repousse d'une corne neuve et rigide qui formera un nouveau bec.

     Ensuite, il tentera d'arracher et d'user ses serres. Après cela de nouvelles serres se développeront selon un processus de repousse permanente. Puis encore, l'aigle commencera à plumer ses plumes âgées. Après cela, des plumes neuves plus légères et plus souples repousseront. Et enfin, après ces cinq mois de douloureuse patience, l'aigle prendra son vol célèbre de renaissance et pourra vivre ses 30 années supplémentaires.

     Voilà Pourquoi le changement est parfois nécessaire pour nous aussi. Souvent, pour survivre, nous devons, nous aussi, commencer un processus de changement. Nous devons alors parfois douloureusement nous débarrasser de veilles habitudes, souvenirs, coutumes. C'est seulement libéré du fardeau du passé que nous pouvons alors profiter du présent et de l'avenir. C'est la leçon de l'aigle.

     Soleil d'Or : car le Soleil symbolise la manifestation de la divinité, l'image du bien, dans le monde réel et visible. Nourricier ou destructeur, le Soleil est l'intelligence du monde avant d'être un symbole de Lumière. Procédant aux alternances vie-mort-renaissance, il évoque la résurrection et l'immortalité.

     La chevalerie a contribué à l'émergence d'une conception moins barbare de la guerre. Avec elle, le massacre systématique ou la déportation des populations civiles disparaît du monde chrétien. En ritualisant la guerre à l'extrême, elle a isolé du reste des combattants une élite qui, par son prestige, par son statut, à servit de modèle.

     De la vision romantique de la chevalerie à une approche opérative des vertus chevaleresques, la Franc-maçonnerie constitue et demeure un cadre privilégié pour accueillir, conserver ou développer les grands mythes chevaleresques, sous des formes très diverses en fonction des époques et du rapport entretenu avec ces mythes.

     La dimension chevaleresque sera régulièrement réaffirmée dans l’histoire maçonnique. Elle en est donc une constante sur laquelle nous ne nous interrogeons peut-être pas assez !

     Nous sommes maintenant en mesure de descendre de nos destriers de courses sur lesquels nous nous sommes assis par erreur de jugement. Il est temps de chevaucher notre âne fidèle et courageux comme l'on fait les plus humbles d'entre-nous pour comprendre que notre fondement n'est pas si éloigné de notre cerveau. 

     Alors, je vous invite donc avec discrétion à faire vivre l’idéal chevaleresque accompagné de votre âne qui saura devenir votre âme, non seulement dans les Collèges où nous nous devons de le forger, mais dans notre vie quotidienne. La chevalerie n’a peut-être jamais été tant d’aujourd’hui...

 

Jakin,

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. MarioBergeron  le 29-08-2015 à 18:47:18  (site)

Riches renseignements ! J'ai lu avec intérêt. Merci pour cet effort.

2. belleestlavie  le 29-08-2015 à 22:12:26  (site)

bonsoir Armand,
j'avoue que je n'ai pas lu, c'est un peu long et je n'ai pas le courage.
Je te souhaite une bonne fin de soirée et un excellent dimanche.
Grosse bise
Cricri

3. MarioB  le 30-08-2015 à 06:23:58  (site)

Je crois que le message précédent est niais et très impoli envers une personne qui a fait un effort méritoire pour présenter un article intelligent et substantiel.

4. jakin  le 30-08-2015 à 10:17:45  (site)

Merci Mario pour ton soutien. Cette publication a fait l'objet de nombreuses conférences qui a suscité beaucoup de questions....La dernière fois que je l'ai présenté, c'est au Congrès du Grand Ordre Égyptien à Paris au mois de juin de cette année....

5. elena13  le 30-08-2015 à 11:26:21  (site)

Merci pour l'histoire !!!

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 28-08-2015 07:09

PETER, PAUL AND MARY

 

 

           Peter, Paul and Mary est un groupe américain de musique folk composé de Peter Yarrow, Noel « Paul » Stookey et Mary Travers. Ce trio musical, guitare et voix, était connu dans les années 1960-1970, dans la lignée de Pete Seeger, Woody Guthrie.

     Il s'est rendu célèbre, notamment en interprétant des chansons de Bob Dylan, telles que Blowin' in the Wind (ils en sont les premiers interprètes) , et Le Déserteur de Boris Vian. Ils sont aussi les interprètes de Early Morning Rain, popularisé en français par Joe Dassin sous le titre Dans la brume du matin.

     Et pourtant ! Si Peter, Paul and Mary ont bel et bien été parmi les artistes phares du folk revival et s'ils ont été de toutes les luttes - ainsi, en 1963, ont-ils participé à la marche de la liberté organisée par Martin Luther King à Washington, de même qu'au festival de Newport où ils montèrent sur scène avec Bob Dylan -, leur répertoire ne puise pas pour autant exclusivement aux sources du folk.

 


     Certes, d'un côté, ils peuvent apparaître comme les héritiers de Woody Guthrie et les compagnons de route des protest-singers comme Pete Seeger, Phil Ochs, Tom Paxton ou de Bob Dylan des débuts, ne serait-ce, précisément, que parce qu'ils ont repris nombre de titres de celui-ci (Forever Youg, Blowin' in the Wind, I Shall Be Released ou Don't Think Twice it's Allright).

     Mais de l'autre, en enregistrant notamment des morceaux de compositeurs tels que Cynthia Well et Barry Mann, qui ont été parmi les plus grands artisans du Brill Building Sound (c'est-à-dire la musique pop de Broadway), force est d'admettre qu'ils s'en sont beaucoup éloignés.

 


     Mary Travers est morte le 16 septembre 2009 des suites d'une leucémie, à l'âge de 72 ans. Elle avait donné son dernier concert avec Peter et Paul le 20 mai 2009 à New Brunswick (New Jersey)...
 
♥      Summer, Highland Falls (1978)
 
 
♥♥      Sweet Survivor (1978)
 
 
♥♥♥      I Need Me to be For me (1978)
 
 
♣      Like the First Time (1978)
 
 
Texte en provenance de Wikipedia, photos prises sur internet. 
    
 
Armand, 
 
Tags: #musique
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. MarioB  le 28-08-2015 à 16:01:21  (site)

Cynthia, et non Cuntia !

J'aime bien PPM, surtout leurs premiers disques. Ils furent très importants et ça demeure agréable è écouter.

Ils ont eu une grande influence sur leur époque et la formule du trio avec une femme allait être très présente au cours des années 60

2. jakin  le 28-08-2015 à 18:10:53  (site)

Merci Mario, j'ai effectué la correction....

3. belleestlavie  le 28-08-2015 à 21:37:15  (site)

bonsoir Armand,
j'aime beaucoup ce groupe, je me souviens bien d'eux.
Merci pour la biographie.
Je te souhaite une belle fin de journée et un excellent week-end.
Bisou
Cricri

4. Mr-He  le 29-08-2015 à 02:47:07  (site)

Bonjour Armand

je ne connais pas..

Je te souhaite un très bon samedi
Nos amitiés bises
Qing&René

Ps : l’abaque http://mr-he2.vefblog.net
Le savoir vivre en Chine http://mr-he3.vefblog.net

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 27-08-2015 07:50

P COMME PAMIERS (2) - ARIÈGE - FRANCE

 

 

          Même la crise du catharisme n’entrave pas cette croissance. Pamiers, fief de l’orthodoxie, est récompensée de sa fidélité par le pape Boniface VIII qui crée l’évêché de Pamiers en 1295.

     Une autre conséquence de la Croisade contre les Albigeois : l’installation dans les murs des ordres monastiques chargés de lutter contre l’hérésie : Dominicains (rue des Jacobins), Franciscains (place des Cordeliers), Carmes (rue des Carmes) et Augustins (Loumet).

     Le support économique n’est pas moins important : dotée d’un riche terroir et d’une main d’œuvre abondante, Pamiers favorise un commerce actif dont les produits de base sont les draps et le vin. Renommé jusqu’à la Cour du roi de France, également vendu aux Anglais à Bordeaux, le vin était embarqué sur l’Ariège alors navigable, à partir de Pamiers, au port du Jeu du Mail.

     Cette prospérité est gravée dans le décor urbain avec les maisons à colombages, les clochers, les tours de défense, ainsi que les canaux dérivés de l’Ariège qui alimentaient en eau les moulins tout en assurant la défense de la ville...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. Florentin  le 27-08-2015 à 17:03:13  (site)

Je ne pensais pas que Pamiers avait eu, historiquement et économiquement, autant d'importance. Mais, à voir tes photos, on le devine tout de même. Ses "vestiges" sont superbes !

2. belleestlavie  le 27-08-2015 à 20:52:20  (site)

bonsoir Armand,
elle est belle la tour.
Avec tes belles photos, tu aurais pu être la photo du jour.
Pluie toute la journée aujourd'hui.
Je te souhaite une belle fin de journée.
Grosse bise
Cricri

3. Mr-He  le 28-08-2015 à 02:21:49  (site)

Bonjour Armand
hi hi non moi c'est pas mario...lol...ton com d'hier
Je te souhaite un très bon vendredi
Nos amitiés bises
Qing&René
Ps : tout sur l’encens, http://mr-he2.vefblog.net
Le savoir vivre en Chine http://mr-he3.vefblog.net

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Merci de m'écrire un petit mot sur cet article, éventuellement une critique constructive...
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......