http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 22-01-2018 06:32

G COMME GUIMILIAU - FINISTÈRE - FRANCE

 
 
           Doit son nom à son saint patron et fondateur, saint Miliau, prince bon et pieux, descendant des anciens rois de Bretagne. Décapité en 792, sur l'ordre de son frère, on l'invoque pour la guérison des ulcères et des rhumatismes.

     Ce bel ensemble architectural, édifié aux 16ième, 17ième siècle, est appelé «enclos paroissial» parce que groupant, comme en un essaim : arc de triomphe, clocher, ossuaire, grand porche, église (avec baptistère, tribune des orgues, chaire, retables), sacristie, chapelle funéraire et cimetière.
 
     D'abord un coup d'œil général sur cet ensemble, où le granit et le kersanton se mêlent harmonieusement en un mélange de gothique et de Renaissance, qu'agrémente la conception bretonne de l'architecture du 16ième siècle...
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Armand, Collection privée 2011,

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. MarioMusique  le 22-01-2018 à 09:09:39  (site)

C'est comme un centre commercial du catholicisme : tout sous un même toît !

2. jakin  le 22-01-2018 à 09:33:44  (site)

Effectivement Mario, la remarque est pertinente... Il manque les marchands du Temple, mais ce n'est qu'une question de temps....

3. anaflore  le 22-01-2018 à 11:05:56  (site)

belle bretagne
je connais !!!!
bon lundi

4. Florentin  le 22-01-2018 à 17:45:42  (site)

Exemple exemplaire d'un "enclos paroissial" breton. Là il est particulièrement riche. Chacune de ses composantes étant un chef d'oeuvre ou presque. Ton appareil photo a su nous le montrer. Bravo ! Florentin

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 21-01-2018 08:37

LE MOT DU GLOBE TROTTEUR

 
AUJOURD'HUI C'EST RELACHE
LE GLOBE TROTTEUR SE RE-POSE
                                     

 


 

         Les sommets des Ecrins vus du Queyras, Hautes Alpes...

 

 
A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES
 
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. monptitbonheur  le 21-01-2018 à 13:48:06  (site)

bonjour merci du com bon repos et bon dimanche

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 20-01-2018 06:11

LA LAME SANS NOM

 
 

 
          A première vue cette carte figure l'image traditionnelle de la mort, telle qu'on la représentait au Moyen Age sous la forme d'un squelette tenant une faucille ou, à partir du 15ième siècle, une faux. Elle évoque les champs de bataille, où les vaillants chevaliers à cheval, frappant de taille par un mouvement ample et circulaire semblable à celui du faucheur dans son champs, tranchaient les corps au niveau des poignets et du cou. Nous distinguons en effet deux têtes et deux mains. La mort avec sa faux fait sa sinistre moisson. Des feuilles coupées se mêlent aux morceaux de corps humains. Ce qui est mort n'existe plus. C'est pourquoi cette lame n'a pas de nom.

     Dans le tarot ancien de Marseille : Tout d’abord, cette lame qui symbolise la mort ne porte pas de nom, l’intention est donc de suggérer que ce n’est qu’une apparence, pour correspondre à : mourir pour mieux renaître, encore une invitation au lâcher prise. C’est la première fois que le noir est utilisé aussi abondamment dans une lame, l’alchimie nous parle de l’œuvre au noir et de putréfaction.

     La lame de la faux est rouge et fait penser à une grande flamme dynamique. Le mouvement est orienté à gauche, preuve de continuité, c’est une maturation qui se poursuit dans le temps. Le personnage représentant la mort se veut être un squelette, cependant, sa facture est étrange, il paraît être habillé tout en laissant percevoir la structure osseuse, elle-même originale, la colonne vertébrale rappelle plus des feuilles de lauriers qu’un empilement de vertèbres, le bassin est plus proche d’un drapé que de sa véritable structure, la tête elle-même est composée d’une sorte de croissant de lune, 4 dents apparaissent nettement marquées, la lune n’a-elle pas 4 phases ? Le nombre 4 est souligné , à plusieurs reprises dans cette lame. Les pièces détachées (main, pieds, os) qui jonchent le sol, évoquent le morcellement : désunir pour mieux réunir.
 
      Dans le Tarot des Alchimistes : Cette carte peut s'apparenter à une mort initiatique. Le sacrifice de nos liens terrestres ou du moins leur remise en question ne se fait pas sans difficultés, c'est ce que représentent les dépouilles et le labyrinthe. Dans le vase double, le dragon mercurien s'abandonne à la putréfaction afin que les parties essentielles soient sublimées et donnent naissance à la fleur à cinq pétales, quintessence mercurielle de la matière.
     
     Les oiseaux représentent le principe volatil qui se dégage de l'ombre et aspire à la lumière. La mort libère l'esprit de la pesanteur corporelle.

     Au Laboratoire : L'arcane parle d'elle-même : c'est l'image de la putréfaction. Omniprésente dans les textes et dans les gravures alchimiques, on en trouve les meilleurs exemples chez Basile Valentin, dans la Clef 4 des Douze Clefs de Philosophie et dans l'emblème 9 de la Philosophia Reformata de Mylius. C'est donc la phase de dissolution de la matière, correspondant à l'œuvre au noir, d'où Marguerite Yourcenar a tiré le titre de son célèbre roman.

     Cette dissolution survient au tout début du travail ; encore faut-il savoir de quelle dissolution nous parlons, puisque Le Breton, dans ses Clefs de la Philosophie Spagyrique (Paris, Jombert, 1772) enseigne qu'il n'y a pas moins de quatre putréfactions dans l'œuvre. En voici deux dont nous avons la quasi-certitude qu'elles correspondent effectivement à une dissolution, voire à une séparation : la préparation du Mercure, au 2ème œuvre, exige la présence d'un sel de potassium que l'on extrait d'une réaction du salpêtre vulgaire sur de l'acide vitriolique : le Caput tombe au fond de la cornue, sous forme plus ou moins dépurée d'Arcanum duplicatum ou de foie de soufre et dans le récipient, on voit apparaître des vapeurs d'aqua sicca (section du tartre vitriolé). Cette séparation n'est pas celle qui est d'habitude retenue chez les hermétistes ; la véritable dissolution est celle qui s'opère au début du 3ème œuvre, lorsque les substances mises en présence vont subir la Passion. Voilà pour la partie strictement technique.

     L'hermétiste voit dans la lame 13 - autrement appelée le Faucheur - l'un des grands mystères, en ce sens, et là nous rejoignons la cabale bien pensée, que cette lame prend un caractère céleste plus développé que d'autres. Remarquez que le squelette a une couleur chair, manière de désigner le but de l'œuvre, qui est la réincrudation des Soufres. De même, les couleurs sont là pour nous rappeler le mode d'emploi de l'arcane : la faux a la couleur du sang, résultat inévitable de l'ouverture du métal qui laisse échapper son âme, selon la puissance calorique que l'on impose au creuset. Sous les pieds de la Mort, on voit les deux parties du Rebis, pour l'instant évidemment séparées : sous le pied, tête de femme ; à côté de la pointe de la lame, tête d'homme. C'est déjà là assigner les futurs domiciles des parties du prochain Rebis : la femme se placera en terre et formera le Corps de la Pierre ; l'homme conservera une ponticité particulière, restant infusé dans le Mercure avant que sonne l'heure de la réincrudation, qui s'opère dans le signe du Sagittaire, après l'accalmie de la période du Verseau.

     Aussi bien faut-il voir dans cette lame, non pas le destin inéluctable qui nous attend tous, mais un renouvellement, une résurrection, comme en témoignent le processus, si particulier à l'alchimie, de la réincrudation.

      Architecture cosmique et recherche Géométrique : Une des premières raisons de la relation entre le nombre treize et la mort est géométrique : elle fait référence en particulier à la géométrie du cercle et sa très universelle division en douze. Toutes ces divisions s'inscrivaient aussi bien dans les textes que dans l'architecture des temples et des cités.

     La division en douze du cercle s'exécute tout naturellement sur la figure de cette lame, le centre se plaçant sous la main droite du squelette, la circonférence étant limité en haut par sa main gauche et en bas par l'arc de la lame de la faux. Nous remarquons que le diamètre passe par la base des doigts des deux mains, que l'angle de 60 degré apparaît nettement marqué d'un côté par le manche de la faux, de l'autre par la jambe gauche du squelette, et enfin son bras partage l'angle en deux.

      De même, le chiffre de 4, le chiffre des Compagnons initiés, se trace tout naturellement sur le graphisme du squelette. Enfin, on pourrait placer le G de la Gnose sans effort sur le crâne du squelette.

     Tarot, Alchimie et Franc-Maçonnerie nous indique que l'être a déjà remis en question son ego, par une sorte de sacrifice. Cette alchimisation permanente de l'inconscient-conscient remis en relation peut paraître comme le remède aux alternances mortifères entre pulsion de vie et de mort, qui s'affrontent.

     La mort initiatique est un "lâcher prise" qui ne peut se produire sans l'acceptation, non seulement de la conscience, mais aussi sans l'agrément au moins partiel de l'inconscient, lequel sera concerné par la régénération qui doit s'ensuivre. Ceci implique une relation établie et acceptée entre différentes couches, connues ou inconnues, de l'être.

     Dans la conception Jungien, l'anima et partagé entre le spiritus et le corps. Lorsque les trois s'accorderont et s'uniront ils formeront ce que Dorn  appelle le mens. Le mens est la part d'esprit tourné vers le corps, la pensée, plutôt que vers l'être, mais il participe à la globalité et prend part au contrôle des pulsions régressives chez l'individu...
 
 

Jakin,

 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 21-01-2018 à 00:19:08  (site)

Bonsoir Armand,
je connais cette carte.
Article très intéressant.
Bonne nuit et bon dimanche.
Bise
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 19-01-2018 05:53

A COMME ABBAYE DU RELEC - FINISTÈRE - FRANCE

 
 
           L’Abbaye du Relec (1132), encore surnommée "Abbatia de Reliquiis" fondée par les moines de Bégard. Elle est bâtie sur l’emplacement de celles de Gerber dont saint Paul-Aurélien fut le fondateur au 6ième siècle et saint Tanguy le premier abbé.

     C’est aux abords de cette abbaye qu’eut lieu (à Branc-Hallec), en l’an 554, la sanglante bataille livrée par le roi Judual au tyran Conomorre. L’abbaye du Relecq est détruite vers 1370.

     En 1376 le pape accorde des indulgences pour sa restauration. Elle subit encore des ravages à l’époque de la Ligue (vers 1594). Monseigneur René de Rieux, évêque de Léon et abbé du Relecq, y meurt le 8 mars 1651. L’un des bâtiments, qui est daté de 1692, est rebâti en 1774 par l’ingénieur Jacques Piou...
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Armand, Collection privée 2011,

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. p1a1s1c1a1l1  le 19-01-2018 à 07:50:38  (site)

trés joli

2. gegedu28  le 19-01-2018 à 11:32:50  (site)

Salut Jakin,
Et bien là tu t'approches vraiment de l'endroit où je suis né (j'étais Gégé du 29 à l'époque !!). Je suis né à 4 kms du Relecq (Relec en breton), dans un petit hameau du nom de Grinec.
Le Relecq a été ma 1ère école !, il n'y a plus d'école au Relecq aujourd'hui, mais le bâtiment est toujours debout, j'y suis passé en août dernier. L'abbaye reste un endroit mythique, et le village reçoit tous les ans tout un tas d'artistes qui habitent les Monts d'Arrée.
A ce sujet, je t'invite à écouter l'une d'entre elles (eux) : Violaine Mayor, une harpiste qui chante avec son mari (violoniste), et ses deux fils : https://www.youtube.com/watch?v=_yLa4CstVP8
La vidéo a été tournée en partie au Relec (le début)
En breton, l'abbaye du Relecq se nomme "Abati ar Relec".
... çà m'a fait plaisir de revoir ces vieux murs.
Au plaisir de te relire.
Amicalement,
Gégédu28

3. fanfan76  le 19-01-2018 à 17:03:14  (site)

Bonjour Jakin, une jolie abbaye, que je ne connais pas...
J'ai adoré regardé les photos de la belle ville de Morlaix, j'aime tellement cette région, bon week-end, fanfan

4. lafianceedusoleil  le 19-01-2018 à 23:01:26  (site)

bonsoir Armand,
je la trouve très sympa cette petite abbaye. J'aime son architecture.
Mon séjour se passe à merveille.
Aujourd'hui 34°, l'eau est bonne.
Je te souhaite un magnifique week end.
Bise ensoleillée
Cricri

5. Mr-He  le 20-01-2018 à 00:35:15  (site)

Bonjour Armand
encore une belle visite

Bonne journée
Avec amitiés
René de Chine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 18-01-2018 07:11

P COMME PLOUGONVEN (2) - FINISTÈRE - FRANCE

 
 
           Le grand calvaire de Plougonven présente l’originalité d’adopter un plan octogonal, tout en respectant une certaine tradition dans son élévation. Celle-ci se compose d’un soubassement surmonté de deux registres de sculptures dominés par les trois croix de la Crucifixion. Parmi les habits se glissent des tenues et des accessoires vestimentaires portés au XVIème siècle et sont donc mis en scène de manière anachronique pour le sujet représenté. On peut, par exemple, remarquer l’arquebuse du soldat de la Résurrection ou les braguettes proéminentes, en usage sous Henri II, qui servaient alors de poche...
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Armand, Collection privée 2011,

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. Florentin  le 18-01-2018 à 15:15:59  (site)

Sans oublier le ciel gris de là-bas ! Les calvaires bretons mériteraient bien de figurer au patrimoine de l'humanité. On n'en trouve pas de semblables ailleurs. Créés de plus pour durer, car construits dans le plus solide des granits. Ce qui étonne d'autant plus quand on voit la dentelle qui souvent les décore. Tu auras fait, au total, un sacrément riche périple en choisissant la Bretagne comme voyage. Florentin

édité le 18-01-2018 à 15:17:21

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 17-01-2018 07:06

P COMME PLOUGONVEN - FINISTÈRE - FRANCE

 
 
           Jalonnée de vastes prairies, Plougonven fait partie des Communes du Patrimoine rural et du Parc Naturel Régional d’Armorique grâce, notamment, à un patrimoine naturel exceptionnel. Son patrimoine architectural l’est tout autant et permet de découvrir un enclos paroissial, des manoirs et d’anciennes fermes qui sont le reflet de la richesse paysanne des temps passés.

    Son calvaire édifié en 1554 (classé aux monuments historiques) fait partie de l'association des 7 calvaires monumentaux de Bretagne...
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Armand, Collection privée 2011,

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. anaflore  le 17-01-2018 à 08:07:02  (site)

En ce moment avec la tempête ce serait pas le moment de visiter ma belle région !!
Marre d être enferme !
smiley_id156803

2. lafiancéedusoleil  le 17-01-2018 à 11:31:40  (site)

bonjour Armand,
je découvre complètement, je ne connais pas. Le calvaire est superbe.
Du vrai art.
Bonne journée
bise ensoleillée
Cricri

3. Mr-He  le 18-01-2018 à 01:04:21  (site)

Bonjour Armand
pas de chance avec le soleil dans tes visites
http://mr-he.vefblog.net
fort bon marché vu le travail, et le bois utilisé
Bonne journée
Avec amitiés
René de Chine

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 16-01-2018 08:19

M COMME MORLAIX - FINISTÈRE - FRANCE

 
 
           Sites et monuments historiques : à vivre au quotidien ! Malgré ses richesses architecturales, Morlaix n’a rien d’une ville musée. C’est qu’ici il est tout simplement naturel d’acheter son pain dans une maison du 15ième siècle, de passer une soirée au théâtre dans un écrin à l’italienne, d’étudier la gestion commerciale dans une Manufacture royale, de boire un verre au coin de l’immense cheminée d’une maison à lanterne, d’aller au marché par les venelles et les rues pavées.

     Laissez-vous surprendre par les charmes de la ville de Morlaix et venez découvrir ou (re)découvrir ses secrètes venelles. Nombreuses dans le centre ancien, elles vous invitent à la flânerie et à la découverte de son passé. Des venelles pentues, des escaliers sinueux, des jardins en terrasses «les combots» s’abritent derrière de gros murs de vieilles pierres dorées et nous murmurent leurs secrets. Laissez vous transformer par cette balade...
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2011,

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. anaflore  le 16-01-2018 à 11:52:12  (site)

s'ils te mordent Morlaix
le souvenir qu'il faut de bons mollets pour visiter cette jolie petite ville où ma fille a fait une partie de ses études
bon mardi

2. gegedu28  le 16-01-2018 à 11:59:31  (site)

Salut Jakin,
Te voilà dans ma cité, j'ai passé mes années Lycée à Morlaix, au Lycée Tristan Corbière (Poète local), et j'ai encore beaucoup de ma famille qui y vit.
Tu connais le proverbe : "S'ils te mordent, mords les !"
Le VIADUC tu ne pouvais pas le rater, non loin près du bassin, il y avait une Manufacture de tabacs (cigares), on la voit sur tes dernières photos, mais la Manu a fermé, on ne produit plus de cigares à Morlaix.
L'originalité de Morlaix, c'est d'avoir un port en centre ville (enfin presque) !

MERCI pour ce bel article, çà m'a fait plaisir.
Amicalement,
Gégédu28

3. Florentin  le 16-01-2018 à 17:29:49  (site)

Tu as été particulièrement particulièrement bien inspiré dans le choix de tes prises de vue. Mais, il est vrai que Morlaix, avec ses pierres, avec ses monuments et ses eaux s'y prêtait. Jolie ville bretonne, où je n'ai jamais mis les pieds, ce en quoi j'ai eu tort. D'autant que ce n'est pas si loin de chez moi. A plus. Florentin

4. lafianceedusoleil  le 16-01-2018 à 23:14:00  (site)

bonsoir Armand,
je connais un peu le Finistère, sans plus. Je ne connais pas la ville de Morlaix.
J'ai passé une super journée aujourd'hui.
Je te souhaite une bonne fin de soirée.
Bise
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Merci de m'écrire un petit mot sur cet article, éventuellement une critique constructive...
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......