http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 03-08-2012 07:01

BOBBY WOMACK

 
 


          Très grand guitariste, notamment aux côtés de Sam Cooke, Bobby Womack devait longtemps privilégier sa double activité d'instrumentiste et de compositeur au détriment de sa carrière personnelle. Mais lorsqu'il décidera enfin de travailler pour lui-même, au tout début des années soixante-dix, il réalisera dans les "mythiques" studios de Muscle Shoals de forts beaux albums.

     Guitariste et compositeur qui a pour beaucoup contribué à la consécration des plus grands noms de la soul music, Bobby Womack est encore un remarquable chanteur. En trente années de carrière, il a prouvé, comme l'a écrit Hugh Gregory, "qu'il possédait l'une des composantes essentielles de la soul : l'émotion".

     Avec la bénédiction de leur père, Bobby, Cecil, Harris, Curtis et Friendly montent un groupe de gospel. Les Womack Brothers seront bientôt remarqués par Sam Cooke !
 


     Womack and Womack, c'est Cecil et Linda, la fille de Sam Cooke. le couple enregistrera à partir de 1983 des albums qui feront le bonheur des stations FM, américaines et européennes. Tout d'abord "Love Wars", "Radio MUSC", "Star Bright", puis le chef-d'œuvre qu'est "Conscience".

     Bobby Womack n'entrera dans les charts européens qu'en 1980 avec "Inherit the World" enregistré par Wilton Felder. Quatre ans plus tôt, à Paris, il n'avait en effet réuni que quelques fidèles à l'Elysée-Montmartre !

     Restant à l'écart des modes et n'hésitant pas à conseiller les Stones pour leur album "Dirty Work", Bobby Womack est aujourd'hui l'un des grands noms de la soul !
 


     En 1981, Bobby Womack enregistrait l'album "The Poet", un chef-d'œuvre de la musique noire américaine qui prouvait que l'ancien sideman de Sam Cooke demeurait l'une des valeurs sûres de la soul....

 
 Textes et photos en provenances de la collection « Les Génies du Blues», Editions Atlas, 1992.
 
Armand,   
 
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 03-08-2012 à 15:44:31

coucou je te souhaite un très bon après-midi ainsi qu'un très bon week-end chez nous un temps lourd et orageux de gros bizzzous

2. lafianceedusoleil  le 03-08-2012 à 22:32:56  (site)

Bonsoir Armand,
excellent chanteur ce Bobby Womacjk.
Merci Armand pour toutes ces infos.
Bon week-end.
Je t'embrasse

3. le-royaume-de-marquise  le 04-08-2012 à 09:59:33  (site)

Bonjour à vous

Félicitations pour la photo du jour !
Passez un agréable week-end.

Bisous.

Morticia Marquise sombre

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 01-08-2012 08:17

B COMME BUENOS AIRES - SAN TELMO - ARGENTINE

 
 
 
          San Telmo est un des quartiers les plus anciens de Buenos Aires. C’est une des zones les mieux conservées de cette ville qui est en changement constant. On y trouve d’anciennes maisons coloniales, des rues pittoresques et pavées. C’est un lieu où l’on retrouve toute l’histoire et la poésie d’un passé prospère et complexe.
 
     Considéré encore aujourd’hui comme le berceau du tango argentin, le quartier a été la source d’inspiration pour beaucoup d’artistes. De nos jours du fait de ses restaurants, de ses places et ses boutiques d’antiquaires, San Telmo représente un des lieux les plus fréquentés de la ville...
 

 
 

  
 

  
 

  
 

  
 

  
 

  
 

  
 

 
Armand, Collection privée 2007,   
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 01-08-2012 à 12:53:21

coucou j'arrive avec le soleil pour te souhaiter un très bon mercredi de gros bizzzzous

2. lafianceedusoleil  le 01-08-2012 à 20:44:45  (site)

bonsoir Armand,
il est méchant l'écho avec toi.
Merci pour cette belle promenade à San Telmo.
C'est moins dépaysant que les autres pays vus auparavant.
Bonne soirée Armand.
Bisou

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 31-07-2012 08:25

LA PSYCHANALYSE DU FEU


 


          De ce problème, vraiment primordiale, posé à l'âme naïve par les phénomènes du feu, la science contemporaine s'est presque complétement détournée. Les livres de Chimie, au cours du temps, ont vu les chapitres sur le feu devenir de plus en plus courts. Et les livres modernes de Chimie sont nombreux où l'on chercherait en vain une étude sur le feu et sur la flamme. Le feu n'est plus un objet scientifique. Le feu, objet immédiat saillant, objet qui s'impose à un choix primitif en supplantant bien d'autres phénomènes, n'ouvre plus aucune perspective pour une étude scientifique. Il nous parait alors instructif, du point de vue psychologique, de suivre l'inflation de cette valeur phénoménologique et d'étudier comment un problème, qui a opprimé la recherche scientifique durant des siècles, s'est trouvé soudain divisé ou évincé sans avoir été jamais résolu...
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 31-07-2012 à 15:30:52

coucou ensoleillé je te souhaite un très bon après-midi de gros bizzzous

2. lafianceedusoleil  le 31-07-2012 à 21:48:57  (site)

Bonsoir Jakin,
la psychanalyse du feu, tout un programme !
pas évident à comprendre, du moins pour ma part.
Encore de l'humour déposé chez moi, tu m'as fait rire.
Bonne fin de journée à toi.
Bisou

3. christineb  le 31-07-2012 à 21:59:03  (site)

Bachelard... C'était dans ma jeunesse! Je n'en avais plus entendu parler depuis des années... Pour moi, il est lié à la poésie: je me souviens de titres comme "l'eau et les rêves", "la poétique du feu"... tout un imaginaire... Bonne semaine!

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 30-07-2012 07:54

B COMME BUENOS AIRES - LA PLACE DE MAI - ARGENTINE

 
 
           La place de Mai de Buenos Aires est le coeur de la ville, témoin des événements de l'histoire de l'Argentine. Le petit obelisque se trouve au centre de la place.
 
      Les Mères de la place de Mai et leurs rondes devant le palais présidentiel à Buenos Aires étaient un symbole de résistance aux militaires depuis 1977....
 

 
 

  
 

  
 

  
 

  
 

  
 

  
 

 
Armand, Collection privée 2007,   
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 30-07-2012 à 13:49:21  (site)

coucou j'arrive pour te souhaiter un très bon après-midi et une très bonne semaine de gros bizzzous

2. lafianceedusoleil  le 30-07-2012 à 21:11:57  (site)

Bonsoir Armand,
que de pigeons !
elle est jolie cette place avec le bel arbre à fleurs mauves.
merci Armand pour ce partage.
Agréable soirée et gros bisou

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 29-07-2012 07:46

LE MOT DU WEBMASTER

 

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

 

 

 


 

Corté, Corse.

 

 

A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES

 

 

 

 
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 29-07-2012 à 10:37:57  (site)

kikou Armand,
merveilleux dimanche à toi.
Bisou

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 28-07-2012 04:00

LA CHEVAUCHÉE FANTASTIQUE

 

 



          Dans l’Ouest, une diligence se risque sur les terres de l’Apache Geronimo. A son bord, l’intrépide Ringo Kid et les autres passagers sont contraints de s’unir contre la menace indienne.

     Avec La Chevauchée fantastique, John Ford revient au western après treize ans d’absence. Pour ce retour aux sources, le cinéaste entend imposer un acteur encore méconnu en tête d’affiche, un certain John Wayne.

     Avec La Chevauchée fantastique, Wayne devient l’acteur fétiche de Ford, au terme de neuf ans d’un étrange purgatoire.

     Chef-d’œuvre absolu, La Chevauchée fantastique occupe une place de choix au panthéon du cinéma.

     Collaborateur attitré de John Ford, Dudley Nichols reste l’un des scénaristes les plus éclectiques et passionnants du cinéma américain.

     Né en 1895, Dudley Nichols sert dans la marine durant la Première Guerre. Démobilisé, il est journaliste pour plusieurs publications, puis tente sa chance à Hollywood en 1929 comme scénariste. Il rencontre John Ford pour lequel il écrit S13, un film réaliste sur les méthodes modernes de la lutte en mer. Les deux hommes ont des points communs : ils sont attachés à leurs racines irlandaises (Nichols est à moitié irlandais) et partagent une passion pour le cinéma. Le cinéaste trouve un scénariste qui le comprend et qui s’adapte à l’avènement du parlant. Nichols écrit des scripts aux dialogues réduits qui privilégient l’action et invente un langage du quotidien. Leur collaboration s’étale sur quinze films entre 1930 et 1947, parmi lesquels on trouve La Patrouille perdue, Dieu est mort, et La Chevauchée fantastique.


Textes et photos en provenances de la collection « Westerns de légende », Editions Atlas, 2004.


Armand,
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 28-07-2012 à 12:28:06  (site)

Hello Jakin,
très beau film !
le temps s'est radouci, ce n'est pas plus mal.
Très bon samedi et gros bisou

2. Galate2  le 29-07-2012 à 12:50:32

C'est vrai que c'est un chef d'oeuvre. J'ai un faible pour les films de Ford. J'aime beaucoup aussi "My dearling Clementine", "She wore a yellow ribbon" ou "The man who shot Liberty Valance" par exemple.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 27-07-2012 08:25

BUDDY GUY

 

 


          Avec pour influences premières les maîtres du « Swamp Blues », Muddy Waters et B.B. King, Buddy Guy a créé une musique poignante et dramatique, qui était en réalité l’expression de la communauté noire du West Side. Avec l’harmoniciste Junior Wells, il devait former un fabuleux duo, avant de fixer dans la cire avec Jeff Beck et Eric Clapton quelques chefs-d’œuvre, qui sont d’ores et déjà des classiques !

     Comme naguère les pionniers du blues dans le Delta du Mississipi, Buddy Guy et Junior Wells vont travailler en commun pour donner quelques chefs-d’œuvre immortels à l’histoire du blues, comme en témoigne notamment l’album « Drinkin’ TNT, Smokin’ Dynamite » enregistré lors du festival de Montreux en juin 1974.

     Le blues ne s’est jamais aussi bien porté qu’en cette fin de 20ième siècle. Grâce à B.B. King, John Lee Hooker et Buddy Guy, la musique de Robert Johnson passe aujourd’hui régulièrement sur les stations FM. Le blues dans le Top 50 : voilà de quoi surprendre !
 


     De façon moins évidente que celui d’Otis Rush et de Magic Sam, le blues de Buddy Guy appartient tout de même au violent et dramatique « West Side Sound ».

     En 1957, Buddy Guy quitte la Louisiane pour Chicago. Non pour faire une carrière dans le monde du blues, mais, plus simplement, pour trouver un travail fixe !

     Depuis ses premiers enregistrements, comme leader ou comme guitariste de studio pour les frères Chess, jusqu’à son album « Damn Right, I’ve Got the Blues » et son superbe « Mustang Sally », Buddy Guy s’est affirmé comme l’un des très grands de la « Guitar Blues ». L’ouverture d’un club à Chicago, devenu le lieu de rencontre de bien des musiciens de talent, prouve par ailleurs qu’il entend perpétuer la tradition du blues, avec la même volonté que naguère.
 


     En 2001, il sort Sweet Tea, un album lancinant et moite dans la tradition du blues hypnotique de Junior Kimbrough, dont Guy fait quelques reprises dans Sweet Tea, et dont il a recherché le même style de son…


♥     I Suffer with the Blues (1960)

 
♥♥      Ten Years Ago (1960)
 
 
♥♥♥      When My Left Eye Jumps (1962)
 
 
 ♣     Leave My Girl Alone (1965)
 
 
 

Textes et photos en provenances de la collection « Les Génies du Blues», Editions Atlas, 1992.

Armand,

 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. seringa  le 27-07-2012 à 09:41:19  (site)

Bonne journée Jakin.Et merci pour ton passage en début de semaine.Bon week-end.Amicalement.S.

2. lafianceedusoleil  le 28-07-2012 à 02:16:18  (site)

Coucou Armand,
je repasse demain matin, je suis tard, j'ai regardé l'ouverture des Jeux Olympiques.
C'était grandiose. Quelle émotion !
Bon week-end Armand.
Je t'embrasse

3. lafianceedusoleil  le 28-07-2012 à 12:33:08  (site)

kikou Armand,
excellent, j'ai aimé.
Merci pour ce partage.
Bisou

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Merci de m'écrire un petit mot sur cet article, éventuellement une critique constructive...
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......