http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 25-01-2011 04:22

LE VOYAGE PAR LA MONNAIE - FRANC

 

 

 

50 FRANCS (JACQUES CŒUR)


      

    Type 1941. Billet mis en circulation du 13 juin 1940 au 15 mai 1942. D’après une œuvre de Jonas. Impression polychrome.

    Recto : Buste de Jacques Cœur à gauche et Palais de Bourges.

    Verso : Paysanne berrichonne avec ses moutons et paysage de Bourges.

Numérotation, date et signature en noire.

    Filigrane : Berrichonne coiffée d’un bonnet.

    Nombre d’alphabets 178 (un alphabet = 2 500 000 billets, 25 lettres de 100 000 billets).

    Nota : Le numéro 13 du 4.09.1941 est très rare. Pour le numéro 14 du 5.02.1942, 1 million seulement de billets ont circulés, rare.
 


 Armand,

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. madisonbloggarden  le 25-01-2011 à 11:55:26  (site)

coucou
merci pour le mot sur la photo du jour
chouette article, faudra que j'aille fouiller dans le grenier chez mon père on sait jamais ! lol
bonne journée

2. lolo78000  le 25-01-2011 à 15:41:54  (site)

petit coucou pour te souhaiter un très bon après-midi chez nous avec la pluie de gros bizzzous

3. lafianceedusoleil  le 25-01-2011 à 21:58:32  (site)

Bonsoir Armand,
merci pout ton billet.
C'est encore le froid qui domine et l'humidité. Dans une dizaine de jours, je pars une semaine en Martinique prendre le soleil. Quel bonheur !
très bonne fin de journée et douce nuit Armand.
Bisou

4. anaflore  le 26-01-2011 à 08:26:36  (site)

la rareté doit en faire la richesse !!!belle journée

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 24-01-2011 07:22

S COMME SOMONE, LE SECHAGE DU POISSON - SENEGAL

 

 

        Malgré la place importante qu'occupe la pêche dans l'économie sénégalaise, les techniques de séchage du poisson restent rudimentaires, le braisage se faisant à même le sol et entraînant d'énormes pertes...

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2004,

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. anaflore  le 24-01-2011 à 09:58:49  (site)

aprés avoir rempli mes yeux de sommets immaculés je te retrouve au soleil ...le monde est merveilleux mais pas toujours bien habité ...bonne journée

2. lolo78000  le 24-01-2011 à 14:09:45

coucou viens te souhaiter avec la pluie un très bon après-midi de gros bizzzous

3. heremoana  le 24-01-2011 à 21:20:22  (site)

du soleil ! quel plaisir !! bisous et bonne soirée

4. lafianceedusoleil  le 24-01-2011 à 22:16:14  (site)

bonsoir Armand,
superbes photos, merci Armand pour ce beau partage.
ce soir, j'étais de sortie à la mairie du 20ème, j'étais invitée par une amie. C'était les voeux. Le maire, une femme, est une jeunette. Je ne la connaissais pas. Nous nous sommes serrés la main. Je suis du 11ème. Ce n'est pas pour dire, mais les personnes du 11ème ont une meilleure tronche que celles du 20ème. Néanmoins, la soirée fut bonne.
Je te souhaite une belle nuit.
Bisou

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 23-01-2011 07:02

LE MOT DU WEBMASTER

 

AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

  

 


Gruyères, Le Moléson alt. 2002m, Suisse.

 

 

A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES

 

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 23-01-2011 à 10:43:34  (site)

bon dimanche et bon repos de gros bizzzous

2. lafianceedusoleil  le 23-01-2011 à 21:03:31  (site)

bonsoir Armand,
très belle photo de neige.
Bonne fin de journée et bonne semaine.
Grosse bise

smiley_id172958

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 22-01-2011 07:15

LES SEPT MERCENAIRES

 

 

 

 

        En quête de rédemption, sept aventuriers experts en l’art de tuer mettent leurs armes au service d’une juste cause : la défense d’un village mexicain harcelé par une bande de pillards.

    Lorsque Yul Brynner assiste à une projection du chef-d’œuvre d’Akira Kurosawa les Sept Samouraïs, il décide d’acquérir les droits du scénario original car il rêve de passer derrière la caméra.

    Chef-d’œuvre du western, les Sept Mercenaires constituent un tremplin fabuleux pour la carrière de ses principaux interprètes.

    Triomphe public, les Sept Mercenaires recueillent les lauriers de la critique, qui n’hésite pas à comparer John Sturges au maître Akira Kurosawa.

    Injustement oublié aujourd’hui, John Sturges a été l’un des meilleurs auteurs de films d’action à gros budget des années 1950-1960.

    John Sturges est né le 3 janvier 1911 dans l’Illinois. il débute dans le montage en 1932. Il fait ses premières armes en tant que réalisateur durant la Seconde Guerre mondiale, tournant des films d’instruction militaire. Il débute véritablement dans la fiction en 1946 et dirige une douzaine de films dont le Mystère de la plage perdue (1950) et le Peuple accuse O’Hara (1951), deux films noirs dans la grande tradition du genre. En 1953, il aborde le western et dirige Fort Bravo, une œuvre haletante restée dans toutes les mémoires. Il se consacre dès lors à ce genre de prédilection avec un rare bonheur, accumulant les succès avec des westerns qui ont tous, à leur manière, marqué l’histoire du genre.

 

 

 Textes et photos en provenances de la collection « Westerns de légende », Editions Atlas, 2004.

 

Armand,

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. heremoana  le 22-01-2011 à 20:32:58  (site)

un grand moment ce film !!! bisous et bon dimanche

2. Galate2  le 29-07-2012 à 12:52:55

Kurosawa a détesté ce film et ne comprenait pas que l'on puisse comparer des mercenaires à des samouraïs.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 21-01-2011 07:43

BUD POWELL

 


         Sans oublier l’image romantique que les exégètes du jazz ont donnée du musicien, Bud Powell nous apparaît surtout comme le pianiste le plus novateur du jazz moderne. Très grand soliste à la main droite exceptionnelle, ce fils spirituel d’Art Tatum et de Charlie Parker est aussi le compositeur de « Parisian Thoroughfare » et de « Un Poco Loco ». celui qui a su entraîner « le piano au-delà du piano ».

    Au début des années quarante, Bud Powell est déjà l’un des pianistes qui comptent dans l’univers du bop.

    Bud Powell ave Charlie Mingus, élaborera dans les années quarante un nouveau langage pianistique d’une très grande richesse. Al Haig, Hank Jones, Billy Kyle, Miles Davis, Johnny Griffin et Thelonious Monk : Bud Powell a donné ses préférences.
 


    Comme l’a écrit Hodeir, « la vitesse de pensée comparable, chez Bud Powell, à celle d’un Art Tatum ou d’un Charlie Parker, s’associe à une remarquable vélocité d’exécution ».

    Bud Powell, qui montrera avec « Un Poco Loco » un sens de la créativité tout à fait hors du commun, se produira au Birdland, le temple du bop dédié à Charlie Parker en 1953, après un séjour en asile psychiatrique.

    Pendant un séjour à Paris, la tuberculose frappe Bud Powell. Mais guéri et de retour à New York, il attire les foules au Birdland.
 


    Il meurt à New York le 31 juillet 1966…
 
♥    52nd Street Theme (1960)
 
 
♥♥     Now's the Time (1960)
 
 
♥♥♥     Salt Peanuts (1964)
 
  
 
 
Textes et photos en provenances de la collection « Les Génies du Jazz », Editions Atlas, 1991.
 
Armand,  
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 21-01-2011 à 15:56:36

petit coucou pour te souhaiter un très bon après-midi et un très bon week-end de gros bizzzous

2. irulan  le 21-01-2011 à 20:43:52  (site)

Très bon article. Merci pour ton passage.

3. lafianceedusoleil  le 21-01-2011 à 22:48:16  (site)

bonsoir Jakin,
si tu veux, je t'enmène dans ce resto hispano à Chicago, Tu seras enthousiasmé.
Merci pour ton article du jour.
Bonne soirée et grosse bise.
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 20-01-2011 08:39

PICASSO, L'OGRE FABULEUX

 

 


 

         3 juin 1937, Paris. Pablo Picasso met la dernière touche à Guernica, tableau qui porte le nom de la capitale historique du Pays basque espagnol, détruite, quarante jours auparavant, par une escadrille d’avions allemands, la légion Condor, au service du général Franco.

    Moins d’un an plus tôt, le gouvernement du Front populaire mis en place par les républicains espagnols a été renversé par un coup d’Etat. Aussitôt, les républicains ont pris les armes, et l’Espagne est déchirée par la guerre civile. Le but de ce nouveau bombardement ? Casser le moral des provinces encore soumises au gouvernement républicain.

    A Guernica, c’était jour de marché. Aux dix mille habitants de la ville s’ajoutaient tous les paysans de la région venus vendre leur produits. Les bombes et les torpilles sont tombées par vagues incessantes durant l’après-midi. La ville est restée en feu toute la nuit et tous les villages alentour ont été touchés, les routes pilonnées, les fuyards mitraillés. Mille six cent soixante morts, huit cent quatre-ving-dix blessés, des milliers de sans-abri.

    Le 1er mai, à la une du journal « Ce Soir », trois photos de la ville en ruine ont bouleversé Picasso. En  silence, il a tendu sa toile jusqu’aux hautes poutres de l’atelier et pris ses pinceaux. Aujourd’hui, le tableau est terminé. Il représentera la Seconde République espagnole à l’Exposition internationale de Paris. Mais plus qu’un tableau, c’est le cri hallucinant jeté par les victimes à leurs bourreaux. Au « Viva la muerte ! » de leurs assassins, Picasso répond : Guernica.

    A douze ans, il dessinait comme Raphaël – La misère à vingt ans, émigré d’Espagne, il vit la bohème de Montmartre – La police le soupçonne d’avoir volé la Joconde – A la barbarie nazie, il répond par Guernica – Un chant d’amour et de liberté, son œuvre colossale domine le 20ième siècle – La passion des femmes, séducteur inlassable, il se remarie à 80 ans…
 


MATERNITE

    Après le pessimisme de sa « période bleue », Picasso revient à des thèmes plus sereins. Saltimbanques et jeunes femmes peuplent de leur grâce fragile les toiles de la « période rose » qui dure jusqu’en 1906. L’harmonie pastel et l’élégance toute classique du dessin pourraient sembler presque mièvres. Mais dans les lignes pleines de brisures, l’artiste fait passer le tremblement d’une inquiétude. La conscience que ce bonheur est voué à l’éphémère donne à cette traditionnelle « maternité » une pathétique modernité.
1905 (85 x 50,5 cm), collection particulière.

    Pablo Picasso naît au 36 place de la Merced (aujourd'hui n° 15) à Málaga. Il est le premier enfant de Don José Ruiz-Blasco, alors professeur de peinture à l'école provinciale des Arts et métiers de la ville dite « San Telmo », et de Maria Picasso-Lopez. Son nom complet est Pablo Diego José Francisco de Paula Juan Nepomuceno María de los Remedios Cipriano de la Santísima Trinidad Mártir Patricio Ruiz y Picasso. Le nom de Picasso, qui n'est pas en fait très espagnol, serait selon certains auteurs d'origine italienne. Un de ses arrière-grand-père est né à Sori dans la région de Gênes. Selon Robert Maillard en revanche la famille ne serait pas originaire d'Italie. Pablo avait deux sœurs mais aucun frère.

    Il meurt le 8 avril 1973 à Mougins, France…

Sources Grands peintres, éditions F. Magazine sa et Wikipedia.

Armand,
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 20-01-2011 à 14:23:42  (site)

coucou en rentrant du travail pour te souhaiter un très bon après-midi de gros bizzzous

2. heremoana  le 20-01-2011 à 21:57:27  (site)

un "personnage" un talent hors norme !! bisous et bonne soirée

3. lafianceedusoleil  le 20-01-2011 à 22:40:21  (site)

Salut Jakin,
comme le monde est petit, à une soirée à la mairie du 11ème, ce soir, j'ai fait connaissance d'une jeune femme qui a habité 11 ans à Chicago et qui connait très bien le restaurant espagnol "Elberico. Chaque fois que je fais un saut à Chicago, je vais à ce restaurant. La sangria y est très bonne.
Douce nuit et grosse bise
Nine

4. moncler coats  le 22-01-2011 à 07:47:47  (site)


The rugged camouflage start looking has take place to be really a style assertion with men, http://www.monclermarktjackets.com/mj24-damen-coats.html females

as well as children who positioned on it for daily use.

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 19-01-2011 04:30

LE RITE ÉGYPTIEN DE MEMPHIS MISRAIM

 

 

 SYMBOLES MAÇONNIQUES...

 

 

        Parmi les nombreux effets de modes qui traversèrent le siècle dit « des Lumières », la Franc-Maçonnerie, qui se répandit alors dans les couches aisées de la société, et l’égyptomanie, qui connut alors ses grandes heures, étaient faites pour se rencontrer. De là naquirent une diversité de rites à qui le développement de l’égyptologie, à la suite de l’expédition de Bonaparte en Orient et du déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion, allait fournir des bases moins incertaines, quoique diversement utilisées.

    Tantôt unis, tantôt éparpillés en une multitude de tendances, les rites maçonniques égyptiens connus sous le nom de Memphis et Misraïm offrent un étonnant panorama d’un symbolisme foisonnant, où les interprétations les plus aventureuses voisinent avec les recherches ésotériques les plus approfondies et la spiritualité la plus élevée. Ils sont aujourd’hui pratiqués dans de nombreuses loges indépendantes, mais aussi dans la quasi-totalité des grandes obédiences partout dans le monde.

    Ce petit livre vous aidera à vous orienter dans le labyrinthe de la Franc-Maçonnerie « égyptienne »

    Philosophe de formation et journaliste de métier, Didier Michaud est l’auteur de plusieurs ouvrages parus dans cette collection…
 
 
 
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lolo78000  le 19-01-2011 à 13:06:09

coucou viens te souhaiter un très bon mercredi après une matinée bien grise le soleil montre enfin le bout de son nez de gros bizzzous

2. lafianceedusoleil  le 19-01-2011 à 23:02:46  (site)

coucou Jakin
espère que ta journée fut clémente.
Très intéressant article, merci Armand. Douce nuit.
Bisou

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Merci de m'écrire un petit mot sur cet article, éventuellement une critique constructive...
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......