http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 09-06-2014 08:30

C COMME CARPENTRAS (12) - VAUCLUSE - FRANCE

 

 

           Dès le 14ième, Carpentras possède des fontaines, alimentées par un aqueduc médiéval acheminant l’eau des sources de Caromb. Un autre aqueduc succédant au premier ouvrage défaillant, est construit de 1720 à 1734, sous la direction de J. de Clapiès, ingénieur du Languedoc, et Antoine d’Allemand, architecte renommé à qui l’on doit également les plans de l’Hôtel-Dieu de Carpentras.

     Composé de 48 arcades, soit 729 mètres de long sur une hauteur de 23 mètres, l’édifice d’une grande élégance est souvent confondu avec un aqueduc romain...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 09-06-2014 à 10:28:42  (site)

bonjour Armand,
tu es intarissable sur Carpentras, c'est une chouette ville pour sa beauté, le reste je ne sais pas...
Nous avons eu de gros orages cette nuit, j'ai peu dormi.
Bonne semaine.
Grosse bise
Cricri

2. anaflore  le 09-06-2014 à 19:56:59  (site)

une belle visite du beau travail suis toujours en admiration devant un tel chef d'oeuvre bonne soirée

3. pouty88  le 10-06-2014 à 16:10:29  (site)

bonjour
merci d’être passer sur mon blog!
joli pont enfin plutôt viaduc ...
bonne soirée
pouty

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 08-06-2014 07:23

LE MOT DU WEBMASTER

 
AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

 

 


 

Gallerie Vittorio Emanuele, Milan, Italie.

 

 

 A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES

 

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. anaflore  le 08-06-2014 à 07:38:12  (site)

lundi c'est férié aussi...bon repos..

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 07-06-2014 00:16

LE CINQUIÈME COMMANDO

 

 



          1943, Libye. Pour permettre aux navires alliés d'approcher les côtes de Tobrouk, un commando est chargé de détruire l'artillerie allemande du littoral. La mission va se révéler plus délicate que prévu.

     Pour contrecarrer l'irrésistible avancée de l'Afrikakorps du maréchal Rommel, l'état-major britannique envoie une troupe d'élite, le 5ième commando. Sa mission : détruire l'artillerie allemande sur les côtes de Tobrouk. D'autres soldats, pourtant peu aguerris au combat, prendront bientôt la relève.

     Projet unique dans l'histoire du cinéma, Le Cinquième Commando réalise le tour de force de recycler des séquences tournées en 1967 pour le film de guerre Tobrouk, commando pour l'enfer et écartées du montage final. Un défi pour Henry Hathaway.

     Auprès de la critique française, l'aura d'Henry Hathaway est plus forte que jamais. A la veille de sa retraite professionnelle, il entre au panthéon des monstres sacrés d'Hollywood.

     Avec le Cinquième Commando prend fin l'année sabbatique que s'était octroyée Richard Burton. Ayant décidé de cesser de boire, le comédien présente un tout nouveau visage. Mais ses éternels problèmes conjugaux menacent bientôt cet équilibre retrouvé.

     Pour Hollywood, il incarne l'archétype de l'officier nazi. Pour le cinéphile, Wolfgang Preiss reste un modèle de subtilité et d'exigence.

     Né le 27 février 1910, à Nuremberg, Wolfgang Preiss est issu d'une famille d'enseignants. A Munich, il étudie la littérature classique, la philosophie et le théâtre. Il trouve bientôt sa voie dans la comédie, et suit des cours d'art dramatique. Diplômé, le jeune Preiss se produit sur les planches dans des pièces du répertoire classique, avec un penchant marqué pour l'œuvre de Shakespeare. Le Songe d'une nuit d'été et Le Marchand de Venise comptent parmi les pièces qui font la renommée du comédien dans les théâtres de Stuttgart, Baden-Baden et Berlin. En avril 1941, il est affecté à l'unité de défense de la Wehrmacht, ce qui lui laisse le loisir de poursuivre son activité théâtrale. Fameuse société de production allemande, la UFA ne tarde pas à remarquer ce jeune premier au talent prometteur. Un an plus tard, Preiss se voit confier son premier rôle, dans la romance Die Grosse Liebe. la guerre l'oblige à suspendre ses activités au cinéma...

  Textes et photos en provenances de la collection « Les plus grands films de guerre », Editions Atlas, 2002.

 

 
Armand, 

 

Tags: #cinéma
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 07-06-2014 à 22:35:59  (site)

bonsoir Armand,
les films de guerre, ce n'est rarement pour moi.
Je pense qu'à Aix, il fait très chaud.
A Paris, nous avons une chaleur estivale. Il ne manque que la mer et les cocotiers.
Le WE prochain, je suis en Alsace et en Allemagne.
Bonne fin de soirée et bon dimanche.
Je t'embrasse
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 06-06-2014 05:24

LES BEACH BOYS

 

 


          Les cheveux coupés court comme l'exigent les règles élémentaires de la bonne société américaine, le visage rayonnant et hâlé par l'air marin : dès le début des années 60, les Beach Boys imposent au monde de la musique populaire américaine une nouvelle image. Celle de garçons conscients de vivre dans l'une des régions les plus heureuses du monde, c'est-à-dire la Californie, où le surf, les palmiers, les hot-rods, les dragsters et les jolies filles de Beverly Hills et d'Hollywood semblent tout faire oublier.

     De fait, et même lorsque les mouvements contre culturels de la baie de San Francisco feront leur apparition au milieu des Sixties, les Beach Boys resteront un groupe à part, à sa façon marginal, préférant célébrer les fastes d'un Etat béni des dieux, où l'existence apparaît aussi douce qu'un coucher de soleil sur le Pacifique, que dénoncer les incohérences de la civilisation américaine.

     Et pourtant les Beach Boys sont bel et bien un groupe de rock, qui plus est l'un des plus novateurs. Proches des Beatles, parce qu'ils ne font pas peur comme les Rolling Stones, les formations psychédéliques ou les Doors et parce qu'ils s'adressent ainsi aux jeunes comme aux aînés, ils vont forger une musique extraordinairement chaleureuse et communicative, qui contribuera, beaucoup plus encore que les premières formations de surf music Dick Dayle  et les Chantays, à la création du mythe californien, celui de la "Terre Promise", comme l'avait déjà chanté et glorifié Chuck Berry.
 


     C'est précisément de Chuck Berry que les frères Wilson et leurs amis apprendront beaucoup. Les rythmes rapides qui, chez eux, donnent l'impression de surfer, les mélodies faciles à retenir mais aussi et surtout cette faculté de transcrire en quelques phrases évidentes les passions et les désirs nouveaux des teenagers.

     A cela, ils ajouteront des harmonies vocales qui s'inspirent à la fois des formations de doowop (les Platters, notamment) et des groupes de surf et qui, grâce au travail en studio de Briam Wilson - le véritable artisan du succès du groupe californien - prendront des dimensions quasi célestes.

 

 
     Il suffit de citer Barbara Ann, Fun Fun Fun, I Get Around, God Only Knows et le sublime Good Vibrations pour s'en convaincre !...

 

♥     Surf City (1962)  

 

 

♥♥     Honolulu Lulu (1962)

 

 

♥♥♥     Popside (1962)

 

 

♣     Sidewalk Surfin' (1962)

 

 
Textes et photos en provenances de la collection « Les Génies du Rock», Editions Atlas, 1993.

 

Armand, 

 

Tags: #musique
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. seringa  le 06-06-2014 à 05:42:54  (site)

Aix en Provence ...et les Beach Boys.
De bonnes lectures, bien agréables pour commencer la journée.
Merci pour ces deux beaux articles.
Bon week-end.Amicalement. Seringa.

2. banga  le 06-06-2014 à 18:39:33  (site)

Bonsoir Armand encore un bel article consacré à un groupe que j'aime bien c'est vraiment du lourd sur la dernière photo le gars à droite ressemble à un des membres du groupe ZZ top du bon aussi lol ici on à le beau temps espérons que le week end sera pareil allez passe un très bon week end amitié.

3. lafianceedusoleil  le 06-06-2014 à 22:56:30  (site)

kikou Armand,
je les connais et je les aime bien.
Une fois fermé le commentaire, j'écoute les morceaux.
Bon week-end Armand.
Je t'embrasse
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 05-06-2014 03:03

AIX EN PROVENCE - KM 0

 

 
          La Tradition veut que l'on parte de chez soi. Je m'y suis donc conformé et cela me donne l'occasion de vous faire découvrir cette belle ville.

 


     Aix-en-Provence est une destination rêvée pour un explorateur. Son histoire a participé à celle de la France : ancienne capitale de la Provence. Ses rues et ses fontaines n’attendent que vous pour conter leurs récits. Ville à la campagne, il est possible de prendre des chemins qui vous feront découvrir en quelques minutes des paysages grandioses.
 


     Lire Aix comme un livre ouvert, ne rien manquer de ses attraits, découvrir ses décors cachés, se passionner pour son prestigieux passé, son architecture, son patrimoine, ses monuments, entrer dans les hôtels particuliers, savourer d’étonnantes anecdotes, marcher sur les pas de Cézanne... Je vous y invite.
 


     Laissez-vous tenter par le Calisson. Cette confiserie est la grande spécialité d’Aix-en-Provence. Si l’on en croit l’une des nombreuses versions de la naissance du calisson à Aix-en-Provence, ce dernier fit son apparition sous sa forme moderne vers 1473, à l’occasion du repas de noces du second mariage du roi René. Il est déjà plus certain qu’il faudra attendre l’introduction de l’amande en Provence au 16ième siècle et le développement de son négoce à Aix-en-Provence, pour voir sa fabrication prendre de l’ampleur. Au 19ième siècle les premières usines de calissons sont créées et au début du 20ième siècle, Aix-en-Provence est la capitale mondiale du négoce d’amandes. Elle abrite une vingtaine de fabricants.
 


     Poussez la porte de l’atelier de Cézanne et entrez dans l’intimité de l’artiste. Découvrez la maison qui l’a vu devenir peintre en explorant le jardin et la Bastide familiale du Jas de Bouffan. Admirez quelques-unes de ses œuvres dans l’espace qui lui est dédié au musée Granet. Aux carrières de Bibémus, laissez l’œil de Cézanne agir sur le vôtre face à Sainte victoire.
 


     Dans la lumière d’un climat privilégié, Aix-en-Provence est une ville d’élégances révélées au fil des rues et places toujours animées. L’Histoire est ici le théâtre d’un quotidien où se marie les plaisirs du shopping et la noblesse du patrimoine, le bonheur d’une terrasse et les beautés architecturales, les flâneries en ville et les merveilles baroques. Elle est classée 3ième ensemble d’architecture baroque en France, après Paris et Versailles.
 


     Chaque fontaine a ses secrets, chaque hôtel particulier ses récits. Les bastides s’habillent de parcs et de jardins comme aux siècles anciens. L’ancien cours à carrosse est devenu un des lieux incontournables d’Aix-en-Provence. Lieu d’histoire et de flânerie, c’est l’un des endroits les plus fréquentés et animés de la ville.
 


     À Aix, il y a autant de marchés que de jours de la semaine : marchés aux fruits et légumes, marchés aux livres anciens, marchés aux fleurs… Ils animent la ville de sons et de couleurs. Lieux de rencontres et de découvertes, notamment celle d’un patrimoine gastronomique ensoleillé, ils s’installent sur les nombreuses places du centre ville et dans les quartiers.
 


     Non loin de l’agitation du centre-ville, entouré d’un parc à la française, le Pavillon de Vendôme est installé dans une des plus séduisantes "Folies" héritées du Grand Siècle. Dans ce lieu de paix et de beauté se reflètent les fastes et l’art de vivre des siècles passés.
 


     Aix-en-Provence est une invitation au voyage dans le temps...Alors partons sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle à la rencontre du Mystère...
 
A suivre... Armand, 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. anaflore  le 05-06-2014 à 07:52:36  (site)

tu as bien décrit aix on a envie de la visiter pour moi plus particulièrement le musée de cézanne mais pour le calisson c'est pas mon gout allez en route on te suit...du moins virtuellement car en ce moment je ne vais pas plus loin que le parking!!!bon jeudi

2. miou14  le 05-06-2014 à 18:48:20  (site)

Bonsoir Armand, quelle belle invitation au voyage, tu es un trés bon guide, par contre ne marche pas trop vite car mes vieilles jambes auraient du mal à suivre. je ne dis pas non pour un calisson je suis une gourmande ....
Amicalement

3. comu  le 05-06-2014 à 19:32:53  (site)

Bonsoir
Superbe serie de photos qui donne envie de visité
Belle soirée
Bisous

4. lafianceedusoleil  le 05-06-2014 à 23:45:39  (site)

kikou Armand,
très beau reportage sur Aix-en-Provence, tu es dans ton fief.
Je connais un peu Aix pour y être allée trois ou quatre fois.
Je ne savais pas par contre que les calissons étaient une spécialité d'Aix. J'aime les calissons, c'est bon.
Bonne fin de soirée Armand et très bon vendredi.
Je t'embrasse
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 04-06-2014 08:40

C COMME CARPENTRAS (11) - VAUCLUSE - FRANCE

 

 

           La maison aux atlantes : Ce très vieil hôtel particulier de la rue des Marins nous parle d'un passé certes révolu mais encore assez récent. C'est celui de l'avocat Me Bassompierre, avec son balcon en saillie et aux atlantes « tout ce qu'il y a de plus aixois », quand on pense à ceux de Pierre Puget du pavillon Vendôme, sur le cours Mirabeau...

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. seringa  le 04-06-2014 à 17:47:45  (site)

Bonsoir Jakin.
Merci pour ta visite et ton gentil com'.
Je connais bien cette maison à Carpentras.
Personnellement, je suis toujours aux aguets pour photographier les belles architectures, et j'ai un faible pour les Atlantes.
J'ai lu tous tes articles sur Carpentras. Quel boulot titanesque et... admirable !
Passe une bonne soirée.
Amicalement. Seringa.

2. comu  le 04-06-2014 à 20:35:48  (site)

Bonsoir
Superbes photos
J'aime beaucoup Carpentras pour y avoir passé des vacances
Belle soirée
Gros bisous

3. lafianceedusoleil  le 04-06-2014 à 22:25:23  (site)

kikou Armand,
que de belles choses à découvrir à Carpentras. Rien ne t'échappe.
C'est vrai, à Paris, il y a toujours quelque chose.
Bonne fin de journée et très bon jeudi.
Je t'embrasse
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 03-06-2014 00:27

LE TEMPLE DE SALOMON

 

 

       Symbole emblématique de la Franc-Maçonnerie, le Temple de Salomon est l'essence même d'une grande partie des légendes maçonniques. Construire, ou plus exactement reconstruire ce temple idéal, lieu intemporel qui offre la sacralité nécessaire pour donner à la cérémonie de l'initiation toute la solennité et la profondeur qu'elle mérite, est l'affaire de tous les Maçons et l'objet principal de leur travail en Loge.

     S'appuyant sur les sources hébraïques, bibliques et historiques, Xavier Tacchella décrit les différentes parties du temple : les parvis - lieu où se réunissent les Maçons -, le vestibule, le Saint, et le Saint des Saints, examine leur fonction et ouvre de nouvelles voies de compréhension de leur symbolisme.

     Franc-Maçon depuis plus de trente ans, passionné de longue date par la Kabbale, Xavier Tacchella est l'auteur de plusieurs romans et essais sur la symbolique maçonnique. Il a notamment publié chez MdV Editeur La jauge ou la clef du chantier et, en collaboration avec Monique Amiot Les Rituels des trois premiers grades du Rite opératif de Salomon, ainsi que La Signification des mots hébreux en Franc-Maçonnerie...

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. miou14  le 03-06-2014 à 21:22:04  (site)

Bonsoir Armand, la franc maçonnerie, je connais peu mais j'avoue que cela me fascine, il va falloir que je me procure cet ouvrage.
Bonne soirée, amicalement

2. lafianceedusoleil  le 03-06-2014 à 22:00:12  (site)

bonsoir Armand,
c'est un livre intéressant. J'ai deux ou trois livres initiatiques à la maison.
Je te souhaite une douce nuit et un bon mercredi.
Je t'embrasse
Cricri

3. comu  le 04-06-2014 à 06:36:53  (site)

Bonjour
Ce livre semble vraiment très interessant à lire
Belle journée à toi
Bise

4. anaflore  le 04-06-2014 à 06:37:20  (site)

toujours un peu secrète la franc -maconnerie et le temple de salomon en a fait couler de l'encre un mythe qui attire .....bon mercredi

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Merci de m'écrire un petit mot sur cet article, éventuellement une critique constructive...
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......