http://jakin.vefblog.net/

  VEF Blog

Les Black's Foot

le 23-06-2014 06:48

B COMME BARJOLS (2) - VAR - FRANCE

 

 

           Barjols compte vingt-huit fontaines et quatorze lavoirs où l’eau potable coule jour et nuit. Chacune de ces fontaines a une histoire marquant ainsi la propre histoire de Barjols.

     Si Barjols a développé sa notoriété autour de ses anciennes tanneries, il n’en est pas moins de ses multiples fontaines et lavoirs que l’on peut découvrir au gré d’un circuit d’une durée d’une heure dit "des fontaines"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. anaflore  le 23-06-2014 à 07:39:03  (site)

les fontaines ont elles un rapport avec la création de la tannerie???bon lundi

2. seringa  le 23-06-2014 à 14:10:06  (site)

Félicitations pour la photo de l'après-midi.
Le bruit de l'eau coulant d'une jolie fontaine est toujours un doux moment.
Et nous en avons énormément dans le Midi.
Bonne semaine.
Amicalement. Seringa.

3. JonBonJovi  le 23-06-2014 à 18:57:02  (site)

bravo pour la photo du jour.. bonne continuation !Hey

4. JonBonJovi  le 23-06-2014 à 19:32:35  (site)

avec plaisir Rire

5. 472481  le 23-06-2014 à 19:42:13  (site)

Bonsoir Jackin,

c'est avec un peu de retard que j'arrive pour te féliciter pour la photo du jour.
Elle sont toute magnifique un vrais plaisir pour les yeux! merci

Bonne soirée amitié
Nanou

6. lafianceedusoleil  le 23-06-2014 à 21:33:38  (site)

bonsoir Armand,
toutes mes félicitations pour la photo du jour. smiley_id117199smiley_id117184smiley_id117191;
Tu me combles avec toutes les fontaines, j'adore.
Hier, tu as eu une journée enrichissante aux Baux de Provence. C'est une belle expérience.
Bonne semaine Armand.
Je t'embrasse
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 22-06-2014 00:26

LE MOT DU WEBMASTER

 
AUJOURD'HUI C'EST DIMANCHE

LE WEBMASTER SE REPOSE

 

 


Lunas, Hérault, la chapelle St Georges (V et VIième siècle).

 

 

 A LUNDI POUR DE NOUVELLES AVENTURES

 

 

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
0 commentaire
 
 
le 21-06-2014 04:13

COULEZ LE BISMARCK !

 

 

 
          En 1941, le Bismarck, cuirassé allemand, fait route vers l'Atlantique. Alors que le capitaine Shepard commande les opérations navales depuis l'amirauté, Churchill donne l'ordre de couler à tout prix ce géant d'acier.

     En route pour intercepter les convois alliés, le Bismarck risque de porter un coup fatal au contrôle de l'Atlantique par l'armée britannique. Le camp Alliés se suspend alors aux décisions d'un seul homme, le mystérieux capitaine Shepard, fraîchement nommé aux commandes de la "Home Fleet".

     Le règne sans partage du film de guerre dans la production britannique des années 1950 impose à chaque nouveau projet de faire valoir des arguments spécifiques. Pour Coulez le Bismarck !, il s'agira de pousser le degré d'authenticité à son paroxysme.

     Sans crier au chef-d'œuvre, la critique française accueille Coulez le Bismarck ! avec bienveillance, louant avant tout son authenticité et ses tours de forces techniques.

     Dans sa recherche de réalisme à tout prix, Coulez le Bismarck ! n'a rien d'un film à vedettes. Acteurs et personnages se soumettent ici à la grande Histoire qui nourrit le film : les stars, ce sont le Bismarck et l'amirauté britannique tout entière.

     Surtout connu pour ses trois James Bond, Lewis Gilbert demeure un artisan britannique prolixe et un spécialiste inspiré du film de guerre.

     Né de parents comédiens à Londres le 6 mars 1920, Lewis Gilbert est dès son plus jeune âge un acteur enfant célèbre dans son pays, aussi bien au théâtre que dans divers films muets. Décidément précoce, Gilbert est engagé par Alexander Korda dans les années 1930 comme assistant réalisateur à la London Film. Vient la guerre, une expérience décisive pour la suite de sa carrière : Gilbert est engagé dans la Royal Air Force avant de rallier le service cinématographique de l'armée de l'air américaine, où il réalise une série de courts métrages documentaires entre 1944 et 1946. En 1947, il signe son premier long métrage, The Little Ballerina. Sa carrière est lancée...

 

  Textes et photos en provenances de la collection « Les plus grands films de guerre », Editions Atlas, 2002.

 

 

Armand,

Tags: #cinéma
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. anaflore  le 21-06-2014 à 09:02:59  (site)

ma maman était aussi de 1920 c'est loin et pourtant si proche pour moi qui n'est pas connu la guerre mais bismarck c'est connu bon wk

2. lafianceedusoleil  le 22-06-2014 à 00:13:30  (site)

Coucou Armand,
j'étais à la fête de la musique avec une amie, on s'est éclatées. Il y avait deux bons groupes.
Fais de beaux rêves et bon dimanche.
Je t'embrasse
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 20-06-2014 08:20

PINK FLOYD

 

 


          Londres 1970. Trois années ont passé depuis l'explosion contre culturelle du Swingin' London et du psychédélisme, depuis la sortie de Sergeant Pepper's phare des Beatles qui a tant bouleversé le monde musical.

     Trois années au cours desquelles le rock anglais a évolué de façon réellement fantastique, certes grâce à Lennon-McCartney, certes encore grâce aux Rolling Stones et aux Who qui, il y a peu, ont respectivement enregistré Beggar's Banquet et Tommy, mais aussi grâce à plusieurs groupes qui, tels Soft Machine et surtout Pink Floyd ont renouvelé de façon considérable le langage du rock en s'affranchissant de l'influence américaine, c'est-à-dire en créant un courant esthétique qui doit beaucoup moins au blues, au country and western et au rock'n'roll qu'à une certaine musique classique, voire contemporaine. Sorti en octobre 1970, Atom Heart Mother de Pink Floyd est à cet égard hautement symbolique, puisqu'il scelle l'union nouvelle entre le rock et le classique.
 


     De fait, si en cette décennie qui commence la jeunesse du baby boom pleure la disparition des Beatles et se rend déjà compte que, tel un rêve qui prend fin, les philosophies contre culturelles nées en Californie au milieu des années 60 sont bientôt appelées à disparaître, elle n'en a pas moins des raisons d'espérer, non pas que l'histoire se répète, mais que l'après Beatles puisse en réalité déboucher sur quelque chose de nouveau et d'exaltant.

     Le rock progressif de Pink Floyd, qui a rompu à la fois avec les Beatles et les Stones, apparaît alors comme la seule alternative valable à un rock qui, pour des raisons commerciales évidentes, semble se diriger vers la pop.
 


     Sous la direction de Syd Barrett, le groupe à tout d'abord entretenu la flamme du psychédélisme avec The Piper at the Gates of Dawn et, dans une moindre mesure, avec A Saucerful of Secrets. Puis, cette fois avec Roger Waters comme seul véritable leader, c'est l'exploration de terres vierges, la rencontre du rock et de la musique symphonique, des instruments acoustiques et des synthétiseurs, des pop songs et des longues suites planantes, le tout aboutissant au fil des albums, et notamment Ummagumma, Atom Heart Mother, Meddle et Dark Side of the Moon, à une œuvre authentiquement originale, à la fois mélodique et expérimentale, mais une œuvre qui est aussi foncièrement pessimiste, comme le révèlent The Wall, la dernière grande réussite artistique du groupe anglais, et The Final Cut...
 
♥      In The Flesh (1979)
 
 

♥♥     Another Brick in The Wall (1979)

 

 

♥♥♥     One of My Turns (1979)

 

 

♣      Run Like Hell (1979)

 

 

Textes et photos en provenances de la collection « Les Génies du Rock», Editions Atlas, 1993.

 

 

 

 

Armand, 

 

Tags: #musique
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. seringa  le 20-06-2014 à 10:18:09  (site)

La belle époque ...
Bon vendredi. Amicalement. Seringa.

2. lafianceedusoleil  le 20-06-2014 à 19:56:49  (site)

bonsoir Armand,
j'adore les Pink Floyd, je vais écouter les morceaux que tu as mis, cela va me faire revenir en arrière.
Tu hésites entre les saucisses et le chapeau, tu peux prendre les deux.
Je te souhaite un excellent week-end.
Je t'embrasse
Cricri

3. heremoana  le 21-06-2014 à 12:59:34  (site)

ma jeunesse !!! mais ils résistent dans les mémoires ...
bonne fête de la musique

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 19-06-2014 04:34

ÉGUILLES - SALON DE PROVENCE - KM 36

 

 

          25 kilomètres à travers la campagne provençale, au milieu des vergers et des vignes. Une étape sans grande difficulté, si ce n'est la distance, une des premières longues marches. Logé chez une cousine qui est ravie de nous retrouver.

 


     On entre dans Salon par l'aérodrome militaire. La partie la plus ancienne de Salon est située sur une petite butte qui domine les rues piétonnes. Nous découvrons le château de l'Empéri qui était l'ancienne résidence des archevêques d'Arles. Reconstruit au 13ième, la forteresse médiévale est aujourd'hui en parfait état, entretenue et restaurée avec soin.
 

 

 

 

 

 

 

 

 
     Salon est une des villes les plus anciennes de Provence, c'est ici qu'a vécu le célèbre voyant érudit Nostradamus. Sa maison, dans la vieille ville, abrite un musée qui retrace quelques périodes de la vie de ce personnage fort singulier. Né à St Rémy, il est mort à Salon où il a passé ses 20 dernières années.
 

 

 


     La culture de l'olivier a toujours été dans la tradition de Salon, la fabrication d'huile d'olive et de savon de Marseille fait donc naturellement partie de son patrimoine culturel. Le musée de Salon et de la Crau nous permettra de suivre toutes les étapes de la vie et des coutumes du pays, son histoire naturelle, ses activités rurales de jadis à nos jours. Nous apprendrons qu'il y a une longue histoire derrière l'eau qui coule des fontaines de Salon.

 

 


     Cela remonte au 16ième siècle, un certain Adam De Craponne a inventé et a réalisé le système des canaux d'irrigation de tout le pays de Salon de Provence... c'est donc en partie grâce à lui et son système génial que le pays a pu prospérer pour offrir aujourd'hui une charmante petite ville typique du Sud.
 

 

 

 

 

 
     Le centre ville de Salon nous séduira par ses agréables rues piétonnes, ses cours ombragés de platanes dans une atmosphère chaleureuse et très provençale. Nous nous sommes reposés sur une de ses grandes terrasses ombragées et profités un peu de la douceur de vivre qui règne dans cette ville....

 

 

 

 

 

A suivre.... Armand,

 

 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. lafianceedusoleil  le 19-06-2014 à 22:57:44  (site)

kikou Armand,
je suis passée des dizaines de fois à Salon de Provence quand j'habitais à Toulon pour me rendre à Carcassonne. Je n'avais pas le temps de m'arrêter à Salon, dommage. Jolie ville.
J'aime beaucoup l'Alsace, c'est un endroit où j'aurais aimé vivre
Bonne fin de journée Armand et bon vendredi.
Je t'embrasse
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 18-06-2014 02:26

B COMME BARJOLS - VAR - FRANCE

 

 

           Occupé par les Romains, Barjols se développe autour de son église et devient une des résidences des comtes de Provence au 14ième siècle. C’est au 19ième siècle que vient l’ère de la prospérité avec le développement de l’industrie du travail des peaux. Le village compte alors 24 tanneries, 19 moulins à Tan, trois papeteries, une blanchisserie, un moulin à foulon et une fabrique de cartes.

     Barjols alors devient la capitale française du cuir jusqu’en 1983, date à laquelle les dernières tanneries ont dû définitivement fermer leurs portes face à la concurrence internationale...

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. misscalimero  le 18-06-2014 à 13:54:40

Coucou!!
Ah ça c'est à côté de chez moi!!! J'y allais avant chaque années à la fête du cuir! Ça sentait bon!!! Mais tu vois tu m apprend des choses encore! Alors merci!!
Bisous

2. lafianceedusoleil  le 18-06-2014 à 23:31:23  (site)

Bonsoir Armand,
j'ai appris des choses avec ton billet.
Barjols il n'y a pas très longtemps était encore la capitale du cuir. Les choses ont bien changé.
Je vois que tu connais très bien la Forêt Noire et l'Alsace. Ce sont de belles régions. je suis entièrement de ton avis. J'aime beaucoup Baden Baden mais cette fois-ci, nous n'y sommes pas allés. Baden Baden ce n'est pas très élevé en hauteur. Lundi, nous sommes montés à 1046 m. Il y avait un lac entouré de sapins, nous avons pu faire le tour à pied, il n'était pas grand. Nous avons fait du pédalo. Nous avons bien ri.
Il faisait beau néanmoins un peu plus frais en hauteur. J'ai plein de belles choses dans un coin de ma tête.
Bonne nuit Armand et bon jeudi.
Je t'embrasse
Cricri

3. seringa  le 19-06-2014 à 06:09:07  (site)

Bon matin,
Impossible de te laisser un com' sur Salon, alors je le dépose ici.
J'ai beaucoup apprécié ces 2 visites matinales, nous faisant déambuler à travers les rues...De belles photos , lumineuses.
Bon jeudi.
Amicalement. Seringa.

4. anaflore  le 19-06-2014 à 08:28:42  (site)

je n'ai pas réussi à mettre le com au dessus ...ce doit être un coup de nostradamus !!!bon jeudi

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
le 17-06-2014 07:52

A COMME AUBERGE DE LA FOUX - DRAGUIGNAN - VAR - FRANCE

 

 

          Au calme d'un coin de campagne varoise, entre Saint Tropez et les Gorges du Verdon, l'Hôtel Restaurant du Moulin de la Foux vous accueille dans un ancien moulin à huile d'olives du 18ième siècle.

     Cet hôtel de charme vous accueille tout au long de l'année dans une ambiance chaleureuse, familiale et conviviale. En été vous pourrez vous restaurer sur la terrasse en bordure de la rivière. Vous serez séduit par ses vielles pierres, son parc, sa rivière et son calme...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armand, Collection privée 2009, 

 

Tags: #photos
 


Commentaires

Dernier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 

1. anaflore  le 17-06-2014 à 08:28:12  (site)

et le menu???bon mardi

2. gegedu28  le 17-06-2014 à 11:36:06  (site)

Salut Jakin,
Original ce restaurant, qui a su garder en son intérieur tous les vieux mécanismes du moulin en guise de décor.
Cà doit être vraiment sympa de manger dans ce cadre.
Draguignan, j'y suis passé une seule fois, en 1982, lorsque je faisais mon service militaire. J'étais basé à Canjuers pour une manoeuvre de 15 jours, et j'ai eu l'occasion de faire les gorges du Verdon, ... magnifiques !
Merci de ce beau partage.
Mais dis moi, tu finis toujours bien les journées de voyage ! LOL
Allez, bonne journée à toi.
A bientôt.
Gérard,
alias : Gégédu28

3. lafianceedusoleil  le 17-06-2014 à 22:48:48  (site)

bonsoir Armand,
joli endroit, l'auberge est sympa.
Tu connais bien la Forêt Noire, tu y as passé de nombreux séjours. La Forêt Noire, c'est une belle région de l'Allemagne. Nous sommes montés à 1046 m. Il y avait un lac paisible entouré de sapins.
Je pense bien qu'il y a plein de gibiers dans ces forêts.
Je te souhaite une belle fin de journée et un bon mercredi.
Je t'embrasse
Cricri

Premier commentaire    Commentaires terminés   Fermer les commentaires
 
 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Merci de m'écrire un petit mot sur cet article, éventuellement une critique constructive...
Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 

LES BLACK'S FOOT VOUS REMERCIENT POUR VOTRE VISITE......